accueil favoris newsletter 
l'information professionnelle des progiciels de gestion intégrés
ACTUALITES RUBRIQUES INTERVIEWS NEWSLETTERS OUTILS INSCRIPTIONS A PROPOS
 
 
DEPECHES    
Oracle ERP Cloud leader dans le Magic Quadrant du Gartner
12/02/2019 L'offre ERP Cloud d'Oracle a été reconnue par Gartner pour sa vision exhaustive et sa capacité d'exécution, dans le Magic Quadrant for Cloud ERP for Product-Centric Midsize Enterprises.
Une nouvelle application mobile chez Infor
12/02/2019 Au travers d'une identification unique, Infor Go est une application mobile qui permet d'accéder à de nombreuses applications Infor et propriétaires.
Plus de 600 millions de dollars de CA net pour IFS en 2018
11/02/2019 Grâce à une augmentation spectaculaire (+300 %) des projets cloud et à la vente de licences, l'éditeur suédois clôture son année avec des chiffres records.
Un réseau social d'entreprise dans l'ERP
08/02/2019 Open-Prod, ERP Open Source tourné vers l'activité industrielle, propose désormais des outils collaboratifs avec un réseau social d'entreprise et une plateforme intranet, viennent s'ajouter aux 150 modules déjà existants ...
Naissance de SAP.iO No Boundaries
06/02/2019 Cette nouvelle initiative vise à offrir du capital-risque et un accompagnement aux entrepreneurs sous-représentés. Elle va notamment financer et accompagner plus de 200 start-up dirigées par des femmes et issues de la di ...
Birst annonce Smart Analytics
06/02/2019 Suite de solutions qui s'appuie sur Infor Coleman AI, Smart Insights est la première fonctionnalité d'une série basée sur l'intelligence artificielle qui permettra aux utilisateurs métier d'exploiter toute l'intelligence ...
Deltic propose un logiciel de dématérialisation des documents
06/02/2019 Depuis le 1er janvier 2019, toutes les entreprises de plus de 10 salariés ont l'obligation d'adresser leurs factures aux établissements publics (État, collectivités, établissements publics hospitaliers...) de ...
toutes les dépêches
 
DU COTE DES UTILISATEURS    
Shiseido porte ses KPI stratégiques sur iPhone
11/02/2019 Le groupe mondial de cosmétique devait rajeunir et automatiser son reporting pour en offrir l'accès à tout moment aux décideurs. Avec le prestataire Karamba, l'entreprise a adopté SAP Analytics Cloud, ouvrant et sécurisa ...
L'EISTI redonne la main aux utilisateurs pour le reporting
26/12/2018 Avec les HANA Rapid Views de Decivision, l'école d'ingénieurs booste les possibilités analytiques de SAP HANA.
tous les témoignages
 
COMMUNIQUES DE PRESSE    
Sans ERP : commandes fournisseur code barre Kanban par l'opérateur
04/02/2019 Avec un terminal code-barre durci (WinCe, Android) ou un simple smartphone Android, permettez à vos opérateurs de passer commande de réapprovisionnement matières directement au fournisseur depuis leur ...
Ça bouge chez CalvaEDI, la filiale d’Esker spécialisée dans l’Echange de Données Informatisé (EDI)
04/02/2019 Esker, un des principaux éditeurs mondiaux de solutions de dématérialisation des documents, annonce le changement de gouvernance et l’emménagement dans de nouveaux locaux de sa filiale CalvaEDI, spéci ...
Esker certifiée point d’accès pour la plateforme PEPPOL par l’IMDA à Singapour
10/01/2019 Esker, un des principaux éditeurs mondiaux de solutions de dématérialisation des documents, annonce son autorisation en tant que point d’accès PEPPOL par l’agence gouvernementale singapourienne IMDA ( ...
tous les communiqués
 
 
Dépêches    
Lettre à Hala Zeine de la part de l'USF
 
30/06/2017 :: L'USF (association des Utilisateurs Francophones de SAP) a envoyé une lettre à Hala Zeine, vice-présidente senior de la stratégie de commercialisation de SAP, à propos de la problématique des accès indirects, lettre transmise à la Presse. Nous vous livrons ci-dessous l'intégralité de cette missive.

Madame,

Au nom de l'USF et de nos adhérents, nous tenons à vous faire part de notre réaction officielle à votre récente annonce en matière d'évolution de votre modèle de tarification de certains produits SAP, en relation avec la problématique des accès indirects.

Nous tenons tout d'abord à rappeler ce que nous écrivions publiquement le 1er mars 2017 suite à l'affaire Diageo, par voie d'un communiqué de presse : "L'USF a été, il y a déjà plusieurs années, l'un des tous premiers clubs utilisateurs SAP dans le monde à tirer le signal d'alarme sur les accès indirects… / … Nous assistons depuis plusieurs années à une recrudescence des alertes d'utilisateurs SAP, dont 90 % s'estimaient insatisfaits sur la clarté du descriptif des accès indirects lors de notre dernière enquête de satisfaction fin 2016… / … Dans ce contexte, cette affaire donne toutefois une caisse de résonance majeure à un problème que l'USF a été longtemps bien seule à dénoncer, mais aussi, espérons-le, poussera SAP à clarifier publiquement sa position sur le sujet, ce qu'elle n'a jamais fait à ce jour…".

Force est de constater que SAP reconnaît enfin, par ses récentes annonces, l'existence d'un problème que jusque-là elle niait totalement, au moins au niveau de SAP France. Nous ne pouvons donc, sur le principe, que nous féliciter de ce changement majeur de position. Et nous tenons à vous rappeler que ce problème des accès indirects à SAP, s'il a été en effet soulevé depuis longtemps par certains clubs d'utilisateurs, notamment par les clubs allemand et français, avait été évidemment créé à la seule initiative de l'éditeur SAP et non pas à celle de leurs clients !

Toutefois, notre déception est à la hauteur de nos espérances : immense ! En effet, vous nous présentez un modèle qui est à la fois contestable, incomplet, imprécis donc de fait incompréhensible et inacceptable en bien des points, sur ce que nous avons pu en comprendre.

Un modèle incomplet
Vous le reconnaissez vous-même, le modèle proposé est très incomplet, ne couvre que quelques processus pour une seule solution, l'ERP. Quid de tout le reste ? Nous comprenons que le sujet est extrêmement vaste et complexe, mais il est indispensable, désormais, de compléter la couverture sur les autres scenarii manquants et de permettre à nos membres, c'est-à-dire vos clients, de pouvoir prédire les conséquences en termes de prix et de politique de licences pour tout type de scenario fonctionnel.

Un modèle imprécis et donc incompréhensible et imprévisible
Quelles seront les conséquences concrètes en termes de prix pour les clients ? Les deux métriques "user" et "order" vont-elles parfois se combiner comme nous le comprenons à travers les tableaux de synthèse proposés par SAP ? Pourquoi avoir récemment augmenté considérablement le prix des métriques "order" qui existaient déjà, ce juste avant de généraliser ce type de métrique ? Quid du modèle de prix de l'Internet des Objets dont on se doute bien qu'il va connaître le même sort ? Comment mesurer sereinement ces métriques et quelle réalité recouvrent-elles d'un secteur d'activité à l'autre ?

Un modèle inacceptable
SAP tente clairement de justifier a posteriori par la notion de "past policy" de son nouveau modèle de licences, l'existence d'un coût des accès indirects à l'ERP SAP (sans en préciser clairement ni la nature ni les contours) dans les contrats actuels, alors même que pour la majorité des clients actuels cette notion n'existe pas et, quand elle existe pour des clients plus récents, n'est aucunement précisée ni cadrée.

Nous ne pouvons l'accepter car notre position n'a jamais varié : il n'y a aucune justification à facturer de quelque façon que ce soit de quelconques accès indirects d'un logiciel tiers, en entrée ou en sortie de SAP, en contradiction avec le droit d'interopérabilité entre logiciels. Les données n'appartiennent pas à SAP mais aux clients.

La liste de nos questions et de nos inquiétudes est longue et ce n'est pas l'objet ici que d'être exhaustif.

Par conséquent, nous vous demandons de continuer le dialogue que vous avez initié avec les clubs, représentants de vos clients utilisateurs, en France et à travers le SUGEN, tout cela dans un esprit de co-construction d'un modèle acceptable pour les deux parties.

Nous vous suggérons pour cela de distinguer plus clairement les clients actuels, qui ont des conditions contractuelles diverses en fonction de l'âge de leurs contrats et des conditions particulières que certains ont pu négocier, des nouveaux clients. Le modèle économique du système d'information des anciens clients s'est construit sur certaines bases contractuelles et métriques du passé, que les nouvelles métriques et même leur mesure peut gravement remettre en question.

Nous comprenons le besoin et la pertinence de SAP à revoir totalement sa politique de licences face à la réalité et aux évolutions du monde numérique, mobile et connecté dans lequel nous vivons et aux évolutions des modèles économiques de consommation de l'information. Néanmoins, nous croyons en la diversité et en la souplesse pour épouser la réalité des entreprises, dans le cœeur de leur système d'information.

La meilleure façon de le faire, selon nous, serait de reconnaître pour tous les contrats passés (et donc tous les clients actuels) que SAP ne tentera pas de vouloir faire payer, même a posteriori, des accès indirects mal ou non précisés dans les contrats ou une quelconque interopérabilité entre logiciels, à l'occasion d'audits de licences ou de procès intentés par SAP à ses clients, ni de signature de nouvelles conditions contractuelles.

À SAP alors de définir, après échange avec les clubs utilisateurs, pour les nouveaux clients et pour ceux des clients actuels qui souhaiterons migrer vers ce modèle, un nouveau modèle basé si besoin sur d'autres métriques que les utilisateurs, complet et sans ambiguïté ni interprétation. Car, plus que tout, c'est de la transparence, de la certitude et de la vision prédictive dont les clients ont besoin. La confiance entre les clients et SAP ne peut s'instaurer que dans ces conditions. Et plus ce modèle sera compréhensible par tous, sans ambiguïté, mieux cela sera à la fois pour les clients et pour l'éditeur SAP. C'est une certitude. Sinon, si une épée de Damoclès persiste au-dessus des contrats SAP, cela ne fera qu'amplifier le mouvement de méfiance voire de défiance de vos clients et de vos prospects, qui s'interrogent de plus en plus sur la pertinence, face à ce risque et cette incertitude, de continuer à utiliser (ou à choisir) les produits SAP.

Nous vous informons par ailleurs que nous communiquerons aux membres de l'USF ainsi qu'à la presse, une copie de ce présent courrier, accompagnée d'une recommandation générale de l'USF de ne pas accepter pour l'instant de nouvelles conditions contractuelles sur les bases générales que vous nous avez présentées, en l'état actuel de celles-ci. Notre recommandation n'est évidemment pas définitive.

N'en doutez pas, nous sommes animés d'une réelle volonté de travailler avec vous sur ce sujet, qui n'aurait jamais dû devenir aussi épineux, dans un esprit de collaboration avec l'éditeur SAP. Nous sommes toujours prêts à en rediscuter avec vous afin d'avancer concrètement, soit directement, soit à travers le SUGEN, dans l'intérêt mutuel de l'éditeur et des clients.

Je vous prie, chère Madame, d'agréer mes respectueuses salutations.

Claude Molly-Mitton, président de l'USF

 
RECHERCHE    
 
TRADUCTION
...
 
OUTILS    
Inscription Newsletter    
Deux éditions mensuelles gratuites
Inscription Annuaire    
L'annuaire des pros
Publicité    
20000 visiteurs par mois
 
ANNUAIRE  
E-LEARNING Lyon
Fitnet Manager
EXACT France
MISSLER SOFTWARE
CXP Group
SILOG
INCWO
VARIOPOSITIF
SYXPERIANE
VAISONET
VERYSWING
ATHENEO by Mismo
FITNET MANAGER
VERO Software
tout l'annuaire
 
TRIBUNE LIBRE
RPA et BPM : on en revient toujours au processus
07/02/2019 Alors qu'il existe toujours beaucoup de confusion autour des différences, des similitudes et des complémentarités entre les technologies RPA et BPM, efforçons-nous de clarifier – en termes simples – ce que recouvre aujou ...
Les Français et la sécurité sur Internet
06/02/2019 Sur Internet comme ailleurs, il faut savoir "sortir couvert". Une maxime qu'il conviendrait de rappeler aux Français à l'occasion de la journée mondiale pour un Internet plus sûr, le 5 février, dont l'objectif est d'inte ...
toutes les tribunes libres
 
 
FOCUS ENTREPRISE    
Salons Solutions
 
1er, 2 & 3 octobre 2019 - Paris Porte de Versailles - Pavillon 2.2 EXPOSITION, CONFÉRENCES, ATELIERS ERP, CRM, BI, E-ACHATS, DEMATERIALISATION, ARCHIVAGE EN LIGNE, SDN/INFOTODOC, SERVEURS & APPLICATIONS Les prochains Salons Solutions vont regr ...
fiche complète de l'entreprise
 
 
erp-infos.com - copyright groupe solutions 2019 - tous droits réservés
Articles
Sécurité des objets ...
Quand le cloud bousc...
Innovation store – s...
Shiseido porte ses K...
RPA et BPM : on en r...
Les Français et la s...
Projets ERP : éviter...
Dépêches
Oracle ERP Cloud lea...
Une nouvelle applica...
Plus de 600 millions...
Un réseau social d'e...
Naissance de SAP.iO ...
Birst annonce Smart ...
Deltic propose un lo...
Communiqués de presse
Ça bouge chez CalvaE...
Sans ERP : commandes...
Esker certifiée poin...
Hays passe à 2/3 de ...
Esker nommée dans le...
11ème édition du For...
Esker renforce sa pr...
Evénements
Salons Solutions 201...
Web-Conférence / Dém...
28/11 Aix-en-P: 5 in...
WorkPLan au salon so...
Promotion vente lice...
Application mobile e...
Afterwork - Piloter ...
erp-infos.com
inscription newsletter
inscription annuaire
qui sommes-nous ?
contacts
publicité
tarifs & conditions
mentions légales
Les autres sites Infopro
E-learning-infos
ERP-infos
Intranet-infos
Eachats-infos
Phonethik