accueil favoris newsletter 
l'information professionnelle des progiciels de gestion intégrés
ACTUALITES RUBRIQUES INTERVIEWS NEWSLETTERS OUTILS INSCRIPTIONS A PROPOS
 
 
DEPECHES    
Datronic rejoint le groupe Oslo
20/02/2019 Avec cette acquisition, le groupe français renforce sa présence dans l'édition métier et renforce son pôle retail, intitulé Oslo Retail, avec plus de 1 000 magasins équipés de ses solutions dans l'Hexagone.
Bonitasoft fête ses 10 ans d'existence
20/02/2019 Alors qu'il vient d'annoncer la dernière version, 7.8, de sa plateforme de "Business Automation", l'éditeur Bonitasoft annonce une croissance de son activité de 45 % et un taux de renouvellement clients de 93 %.
Oracle ERP Cloud leader dans le Magic Quadrant du Gartner
12/02/2019 L'offre ERP Cloud d'Oracle a été reconnue par Gartner pour sa vision exhaustive et sa capacité d'exécution, dans le Magic Quadrant for Cloud ERP for Product-Centric Midsize Enterprises.
Une nouvelle application mobile chez Infor
12/02/2019 Au travers d'une identification unique, Infor Go est une application mobile qui permet d'accéder à de nombreuses applications Infor et propriétaires.
Plus de 600 millions de dollars de CA net pour IFS en 2018
11/02/2019 Grâce à une augmentation spectaculaire (+300 %) des projets cloud et à la vente de licences, l'éditeur suédois clôture son année avec des chiffres records.
Un réseau social d'entreprise dans l'ERP
08/02/2019 Open-Prod, ERP Open Source tourné vers l'activité industrielle, propose désormais des outils collaboratifs avec un réseau social d'entreprise et une plateforme intranet, viennent s'ajouter aux 150 modules déjà existants ...
Naissance de SAP.iO No Boundaries
06/02/2019 Cette nouvelle initiative vise à offrir du capital-risque et un accompagnement aux entrepreneurs sous-représentés. Elle va notamment financer et accompagner plus de 200 start-up dirigées par des femmes et issues de la di ...
toutes les dépêches
 
DU COTE DES UTILISATEURS    
Shiseido porte ses KPI stratégiques sur iPhone
11/02/2019 Le groupe mondial de cosmétique devait rajeunir et automatiser son reporting pour en offrir l'accès à tout moment aux décideurs. Avec le prestataire Karamba, l'entreprise a adopté SAP Analytics Cloud, ouvrant et sécurisa ...
L'EISTI redonne la main aux utilisateurs pour le reporting
26/12/2018 Avec les HANA Rapid Views de Decivision, l'école d'ingénieurs booste les possibilités analytiques de SAP HANA.
tous les témoignages
 
COMMUNIQUES DE PRESSE    
Sans ERP : commandes fournisseur code barre Kanban par l'opérateur
04/02/2019 Avec un terminal code-barre durci (WinCe, Android) ou un simple smartphone Android, permettez à vos opérateurs de passer commande de réapprovisionnement matières directement au fournisseur depuis leur ...
Ça bouge chez CalvaEDI, la filiale d’Esker spécialisée dans l’Echange de Données Informatisé (EDI)
04/02/2019 Esker, un des principaux éditeurs mondiaux de solutions de dématérialisation des documents, annonce le changement de gouvernance et l’emménagement dans de nouveaux locaux de sa filiale CalvaEDI, spéci ...
Esker certifiée point d’accès pour la plateforme PEPPOL par l’IMDA à Singapour
10/01/2019 Esker, un des principaux éditeurs mondiaux de solutions de dématérialisation des documents, annonce son autorisation en tant que point d’accès PEPPOL par l’agence gouvernementale singapourienne IMDA ( ...
tous les communiqués
 
 
Dépêches    
En 2017, les impayés ont représenté un manque à investir de 56 milliards d'Euros (2 % du PIB) pour l'économie française
 
20/06/2018 :: C'est ce que révèle l'édition 2018 de l'étude de référence sur le "coût de l'impayé" pour l'économie française publiée par le syndicat professionnel du recouvrement de créances ANCR. Celui-ci formule des propositions afin de juguler ce fléau.

Retards, impayés, préjudices d'image commerciale et financière... le coût de l'impayé est un véritable fléau pour l'économie française. Cette réalité, souvent mal appréhendée par les pouvoirs publics, est au cœur des préoccupations et des missions des cabinets de recouvrement de créances, au rôle absolument majeur pour le tissu économique de notre pays.

Chiffres clés
- En 2017, 56 milliards d'euros de créances sont restées impayés, soit environ de 2 % du PIB, passés aux comptes pertes et profits des entreprises françaises ;
- Le respect des délais de paiement permettrait de libérer 12 milliards d'Euros de trésorerie ;
- Sur les 8 milliards de créances confiées chaque année aux professionnels du recouvrement, près de 2 milliards sont récupérés ;
- 90 % des sommes sont recouvrées par voie amiable ;
- Plus d'une procédure collective sur quatre est causée par des problèmes d'impayés et de retards de paiement ;
- Seuls 18 % des particuliers débiteurs sont réellement insolvables ;
- Au final, l'ANCR a évalué le préjudice moyen résultant d'un retard de paiement d'une créance contractée entre professionnels à 600 € et le coût unitaire pour les nombreuses petites créances contractées entre les professionnels et les consommateurs à 30 €.

Délais de paiement : une amélioration constante depuis 15 ans
En 2017, les délais de paiement poursuivent leur mouvement historique de baisse et atteignent leur point le plus bas depuis 15 ans. Cette tendance générale apparaît néanmoins relativement instable et les périodes de rationnement du crédit engendrent des hausses significatives des délais de paiement constatés. Par ailleurs, la baisse tendancielle des délais de paiement ne se traduit pas forcément par un allègement de la charge financière globale liée pesant sur les entreprises.

La moyenne européenne en matière de délais de paiement s'établissait fin 2016 à 12,9 jours. L'Allemagne, avec 6,3 jours de retard en moyenne, fait figure d'élève modèle. En bas du classement, le Portugal accumule 27,5 jours de retard en moyenne. En France, le nombre de jours de retard de paiement est passé de 13,2 à 11,2 jours entre le 3ème trimestre 2015 et le 3ème trimestre 2017. Toutefois au deuxième trimestre 2017, la France présentait une proportion de paiements sans retard de 43,6 %, légèrement inférieure à la moyenne des principaux pays européens, qui s'établissait à 44,4 %, loin de la moyenne allemande qui se situait à 66,4 %.

Les conséquences micro et macroéconomiques
Au niveau microéconomique, les retards de paiement génèrent :
- des surcoûts liés aux coûts directs et indirects de recouvrement et aux coûts de l'éventuel financement alternatif du poste clients à mettre en place ;
- un manque à gagner lié à l'absence de rémunération pour l'entreprise de la trésorerie qui aurait dû être encaissée à échéance de la facture ;
- un risque réel de perte de continuité d'exploitation ;
- un préjudice d'image.

Au niveau macroéconomique, la trésorerie qui serait libérée dans l'hypothèse d'un strict respect de la loi sur les délais de paiement est estimée à 12 milliards d'euros par an, soit environ 0,4 % du PIB ; le transfert serait favorable aux petites et moyennes entreprises pour environ 16 milliards d'euros et aux entreprises de taille intermédiaire pour 4 milliards d'euros ;

Les pistes de l'ANCR pour venir à bout du fléau de l'impayé
Thierry Gingembre, président de l'ANCR, propose quelques pistes d'amélioration afin de lutter efficacement contre ce fléau pour les entreprises françaises. Comme il le précise, "en France, les sociétés de recouvrement de créances et de renseignement commercial pourraient contribuer à une diminution plus large de ces mauvais chiffres si étaient levés les obstacles qui entravent l'exercice de leur mission. Ces obstacles ne sont pas difficiles à lever. Il suffirait pour les éradiquer de modifier très légèrement certains textes déjà existants".

- La "Loi Macron" sur la procédure simplifiée du recouvrement des petites créances est pour l'instant réservée aux seuls huissiers de justice alors que la participation des sociétés de recouvrement amiable de créances en liaison avec les huissiers de justice rendrait l'application de ce texte particulièrement efficace, ce qui n'est pas suffisamment le cas depuis qu'il est entré en vigueur ;
- La tarification des mandataires judiciaires sur le recouvrement des impayés les décourage de faire appel à des tiers pour le recouvrement des créances impayées du failli et fait que ce problème pour le moins essentiel est à peine traité par les études ;
- La loi du 30/12/2004 réserve aux seuls huissiers de justice le recouvrement amiable des créances publiques, alors même qu'ils ne bénéficient d'aucun monopole en matière de recouvrement amiable et que leur cœur de métier n'est pas le recouvrement forcé ;
- L'article 853 du CPC permet à quiconque et notamment aux sociétés de recouvrement de créances de représenter les créanciers à moindre frais devant les tribunaux de commerce mais sa mise en application a été rendue inefficace par une jurisprudence récente ne réservant cette possibilité qu'aux seuls avocats ;
- Les textes exonèrent directement ou indirectement les débiteurs particuliers de toute responsabilité au titre des impayés dont ils sont à l'origine. Cette absence de responsabilisation s'est vue confortée par des textes récents ("Loi Hamon") et des prises de position contestables de certaines administrations telle la DGCCRF.


(Cliquez pour agrandir)
 
RECHERCHE    
 
TRADUCTION
...
 
OUTILS    
Inscription Newsletter    
Deux éditions mensuelles gratuites
Inscription Annuaire    
L'annuaire des pros
Publicité    
20000 visiteurs par mois
 
ANNUAIRE  
E-LEARNING Lyon
Fitnet Manager
EXACT France
MISSLER SOFTWARE
CXP Group
SILOG
INCWO
VARIOPOSITIF
SYXPERIANE
VAISONET
VERYSWING
ATHENEO by Mismo
FITNET MANAGER
VERO Software
tout l'annuaire
 
TRIBUNE LIBRE
À propos de la lourde amende que risque Facebook aux États-Unis
20/02/2019 Après l'amende record de 50 millions d'euros infligée par la CNIL à Google dans le cadre du RGPD en début d'année, cette nouvelle sanction qui pourrait atteindre le montant exceptionnel de 2 milliards de dollars, rappell ...
RPA et BPM : on en revient toujours au processus
07/02/2019 Alors qu'il existe toujours beaucoup de confusion autour des différences, des similitudes et des complémentarités entre les technologies RPA et BPM, efforçons-nous de clarifier – en termes simples – ce que recouvre aujou ...
toutes les tribunes libres
 
 
FOCUS ENTREPRISE    
Salons Solutions
 
1er, 2 & 3 octobre 2019 - Paris Porte de Versailles - Pavillon 2.2 EXPOSITION, CONFÉRENCES, ATELIERS ERP, CRM, BI, E-ACHATS, DEMATERIALISATION, ARCHIVAGE EN LIGNE, SDN/INFOTODOC, SERVEURS & APPLICATIONS Les prochains Salons Solutions vont regr ...
fiche complète de l'entreprise
 
 
erp-infos.com - copyright groupe solutions 2019 - tous droits réservés
Articles
À propos de la lourd...
Sécurité des objets ...
Quand le cloud bousc...
Innovation store – s...
Shiseido porte ses K...
RPA et BPM : on en r...
Les Français et la s...
Dépêches
Datronic rejoint le ...
Bonitasoft fête ses ...
Oracle ERP Cloud lea...
Une nouvelle applica...
Plus de 600 millions...
Un réseau social d'e...
Naissance de SAP.iO ...
Communiqués de presse
Ça bouge chez CalvaE...
Sans ERP : commandes...
Esker certifiée poin...
Hays passe à 2/3 de ...
Esker nommée dans le...
11ème édition du For...
Esker renforce sa pr...
Evénements
Salons Solutions 201...
Web-Conférence / Dém...
28/11 Aix-en-P: 5 in...
WorkPLan au salon so...
Promotion vente lice...
Application mobile e...
Afterwork - Piloter ...
erp-infos.com
inscription newsletter
inscription annuaire
qui sommes-nous ?
contacts
publicité
tarifs & conditions
mentions légales
Les autres sites Infopro
E-learning-infos
ERP-infos
Intranet-infos
Eachats-infos
Phonethik