accueil favoris newsletter 
l'information professionnelle des progiciels de gestion intégrés
ACTUALITES RUBRIQUES INTERVIEWS NEWSLETTERS OUTILS INSCRIPTIONS A PROPOS
 
 
DEPECHES    
Datronic rejoint le groupe Oslo
20/02/2019 Avec cette acquisition, le groupe français renforce sa présence dans l'édition métier et renforce son pôle retail, intitulé Oslo Retail, avec plus de 1 000 magasins équipés de ses solutions dans l'Hexagone.
Bonitasoft fête ses 10 ans d'existence
20/02/2019 Alors qu'il vient d'annoncer la dernière version, 7.8, de sa plateforme de "Business Automation", l'éditeur Bonitasoft annonce une croissance de son activité de 45 % et un taux de renouvellement clients de 93 %.
Oracle ERP Cloud leader dans le Magic Quadrant du Gartner
12/02/2019 L'offre ERP Cloud d'Oracle a été reconnue par Gartner pour sa vision exhaustive et sa capacité d'exécution, dans le Magic Quadrant for Cloud ERP for Product-Centric Midsize Enterprises.
Une nouvelle application mobile chez Infor
12/02/2019 Au travers d'une identification unique, Infor Go est une application mobile qui permet d'accéder à de nombreuses applications Infor et propriétaires.
Plus de 600 millions de dollars de CA net pour IFS en 2018
11/02/2019 Grâce à une augmentation spectaculaire (+300 %) des projets cloud et à la vente de licences, l'éditeur suédois clôture son année avec des chiffres records.
Un réseau social d'entreprise dans l'ERP
08/02/2019 Open-Prod, ERP Open Source tourné vers l'activité industrielle, propose désormais des outils collaboratifs avec un réseau social d'entreprise et une plateforme intranet, viennent s'ajouter aux 150 modules déjà existants ...
Naissance de SAP.iO No Boundaries
06/02/2019 Cette nouvelle initiative vise à offrir du capital-risque et un accompagnement aux entrepreneurs sous-représentés. Elle va notamment financer et accompagner plus de 200 start-up dirigées par des femmes et issues de la di ...
toutes les dépêches
 
DU COTE DES UTILISATEURS    
Shiseido porte ses KPI stratégiques sur iPhone
11/02/2019 Le groupe mondial de cosmétique devait rajeunir et automatiser son reporting pour en offrir l'accès à tout moment aux décideurs. Avec le prestataire Karamba, l'entreprise a adopté SAP Analytics Cloud, ouvrant et sécurisa ...
L'EISTI redonne la main aux utilisateurs pour le reporting
26/12/2018 Avec les HANA Rapid Views de Decivision, l'école d'ingénieurs booste les possibilités analytiques de SAP HANA.
tous les témoignages
 
COMMUNIQUES DE PRESSE    
Sans ERP : commandes fournisseur code barre Kanban par l'opérateur
04/02/2019 Avec un terminal code-barre durci (WinCe, Android) ou un simple smartphone Android, permettez à vos opérateurs de passer commande de réapprovisionnement matières directement au fournisseur depuis leur ...
Ça bouge chez CalvaEDI, la filiale d’Esker spécialisée dans l’Echange de Données Informatisé (EDI)
04/02/2019 Esker, un des principaux éditeurs mondiaux de solutions de dématérialisation des documents, annonce le changement de gouvernance et l’emménagement dans de nouveaux locaux de sa filiale CalvaEDI, spéci ...
Esker certifiée point d’accès pour la plateforme PEPPOL par l’IMDA à Singapour
10/01/2019 Esker, un des principaux éditeurs mondiaux de solutions de dématérialisation des documents, annonce son autorisation en tant que point d’accès PEPPOL par l’agence gouvernementale singapourienne IMDA ( ...
tous les communiqués
 
 
Dépêches    
Objets intelligents et industrie manufacturière
 
22/06/2018 :: Les produits intelligents et connectés devraient générer un chiffre d'affaires supplémentaire de 685 milliards de dollars pour les industries manufacturières d'ici 2020. Pour saisir cette opportunité, les fabricants devront trouver le bon équilibre entre produits traditionnels et nouveaux services

Un nouveau rapport du Digital Transformation Institute de Capgemini révèle que le secteur mondial de l'industrie manufacturière pourrait espérer entre 519 et 685 milliards de dollars de chiffre d'affaires additionnel d'ici 2020 grâce au développement et à la vente de produits intelligents et connectés. Selon le rapport intitulé "Digital Engineering:The new growth engine for discrete manufacturers", les fabricants doivent développer leurs compétences digitales et investir dans la continuité numérique pour pouvoir en bénéficier.

Les fabricants estiment que près de la moitié de leurs produits seront intelligents et connectés d'ici 2020, ce qui représente une augmentation de 32 points de pourcentage par rapport à 2014. 18 % d'entre eux affirment même qu'ils prévoient de cesser complètement la fabrication de produits pour adopter un business model centré uniquement sur les services. Une telle évolution entrainera de nouveaux besoins en matière de compétences pour les fabricants.

"Nous voulons apporter de la valeur ajoutée sur le marché grâce à l'adoption d'un business model centré sur les services et une architecture cloud connectée. C'est pour nous la meilleure façon de nous différencier des autres acteurs de l'industrie", déclare Antoine Destribats, vice-président opérations industrielles chez Schneider Electric.

Les fabricants ont accueilli avec enthousiasme les nouvelles technologies et rééquilibrent déjà leurs investissements IT en conséquence. Environ 50 % des fabricants ont l'intention d'investir plus de 100 millions d'euros au cours des deux prochaines années dans des plateformes de gestion du cycle de vie des produits (PLM) et des solutions numériques. La proportion du budget IT alloué à la maintenance des anciens systèmes a considérablement chuté, passant de 76 % en 2014 à 55 % en 2017.

Même si les investissements dans le numérique ont fortement augmenté depuis 2014, peu de fabricants ont lancé des initiatives à grande échelle. Deux tiers (66 %) d'entre eux reconnaissent qu'ils sont constamment confrontés à deux priorités concurrentes : accélérer la mise sur le marché de produits traditionnels innovants tout en investissant dans des produits intelligents et connectés.

Avec pour résultat un niveau relativement bas de recours au "model-based system engineering", aux processus de continuité des données et de simulation virtuelle : seules 16 % des sociétés mettent en place des "Digital Twins" alors que 45 % n'ont pas encore dépassé la phase pilote. De même, bien que l'industrie manufacturière soit à l'origine de 58 % des dépenses mondiales en recherche et développement en 2017, moins d'un fabricant sur cinq (19 %) figure dans la liste Forbes 2018 des sociétés les plus innovantes. Cela met en lumière l' "ancrage" des produits traditionnels et la nécessité de repenser les approches actuelles d'innovation produits et services et d'ingénierie.

Si les fabricants veulent capitaliser sur les opportunités liées aux produits intelligents et connectés, ils devront améliorer leurs compétences informatiques et logicielles. 86 % des "novices" n'ont pas les capacités suffisantes pour assurer la gestion de données, 95 % ne disposent pas des compétences suffisantes pour la conception d'applications et 94 % pour l'intelligence artificielle. Selon le rapport, les embauches externes ne pallieront pas totalement la pénurie de talents numériques, ce qui signifie que les entreprises devront investir dans la formation digitale ainsi que dans des outils digitaux permettant à leurs collaborateurs actuels de travailler de manière plus collaborative. De plus, les fabricants devront développer un écosystème numérique qui leur permettra de fournir de nouveaux services de bout en bout.

"Nous évaluons fréquemment les compétences de nos employés avec une attention particulière portée sur leurs capacités numériques", déclare Jan Willem Ruisch, senior director – head of product management chez Signify (anciennement Philips Lighting). "Nous avons mis en place des programmes de formation pour que nos employés restent toujours à la page dans les nouvelles technologies".

Les fabricants devront aussi capitaliser sur l'utilisation des données issues de produits connectés lors de leur transition vers la vente de services. L'analyse de ces données ainsi que celle des avis client sur les réseaux sociaux remplacent de plus en plus les études de marché traditionnelles et contribuent à stimuler l'innovation en matière de produits et de services. Malgré l'importance croissante des données et des technologies qui permettent leur collecte, le rapport indique que seul un quart des fabricants utilise les données à des fins d'innovation en matière de produits. En ce qui concerne le développement de nouveaux produits, seuls deux fabricants sur cinq ont indiqué utiliser l'intelligence artificielle afin d'analyser les données client. Une part importante des fabricants ne semble donc pas saisir l'occasion de tirer profit des données dans leurs processus de conception et de développement de produits. Les fabricants sont également confrontés à de multiples défis lorsqu'il s'agit de tirer parti des écosystèmes mis en place avec des partenaires, start-up, fournisseurs, pour stimuler l'innovation. Le rapport montre que bien que 54 % des organisations aient mis en place ce type de programmes, moins d'un tiers les ont mis à profit pour co-développer des produits.

Alors que la connectivité concerne de plus en plus de produits, les fabricants devront aussi intégrer des capacités logicielles dans leurs processus de conception de produits. Les cycles des produits devront être adaptés pour répondre aux exigences de mises à jour fréquentes (un phénomène courant dans le domaine des logiciels). L'étude indique que les fabricants considèrent le rôle des logiciels et de l'informatique dans les produits comme l'un des trois principaux facteurs affectant leurs activités, avec le maintien de la continuité numérique et le passage d'un business model centré sur les produits à un business model centré sur l'offre de services.

Jean-Pierre Petit, à la tête des activités digital manufacturing chez Capgemini, affirme qu' "avec les prévisions de gains potentiels importants liés aux produits intelligents et connectés ainsi qu'à la continuité digitale, dans les deux années à venir, la nécessité d'investir dans les nouvelles technologies ne peut être ignorée par les fabricants. Toutefois, y parvenir ne sera pas de tout repos. Les fabricants doivent trouver un équilibre entre le maintien de leurs activités clés et l'investissement dans l'accélération numérique, c'est-à-dire dans les compétences digitales, les écosystèmes, les outils, les feuilles de route et les nouveaux modes de collaboration. Cela va leur demander beaucoup d'efforts, mais ceux qui réussiront à gérer cet équilibre prendront une place de leader"

Méthodologie de l'étude
L'étude a été menée auprès de 1 000 cadres supérieurs d'entreprises mondiales du secteur de l'industrie manufacturière situées dans neuf pays : Italie, Inde, Chine, Suède, Pays-Bas, Allemagne, France, Royaume-Uni et États-Unis. Ces cadres supérieurs occupent des postes de direction ainsi que des fonctions très variées, toutes étroitement liées aux initiatives d'ingénierie numérique de leurs organisations. L'échantillon de l'étude comprend divers segments du secteur, dont l'automobile et les transports, l'aéronautique et la défense, la production industrielle, les équipements industriels et agricoles, les hautes technologies et les appareils médicaux. Parmi les entreprises interrogées, 62 % ont un chiffre d'affaires de deux milliards de dollars ou plus.

 
RECHERCHE    
 
TRADUCTION
...
 
OUTILS    
Inscription Newsletter    
Deux éditions mensuelles gratuites
Inscription Annuaire    
L'annuaire des pros
Publicité    
20000 visiteurs par mois
 
ANNUAIRE  
E-LEARNING Lyon
Fitnet Manager
EXACT France
MISSLER SOFTWARE
CXP Group
SILOG
INCWO
VARIOPOSITIF
SYXPERIANE
VAISONET
VERYSWING
ATHENEO by Mismo
FITNET MANAGER
VERO Software
tout l'annuaire
 
TRIBUNE LIBRE
À propos de la lourde amende que risque Facebook aux États-Unis
20/02/2019 Après l'amende record de 50 millions d'euros infligée par la CNIL à Google dans le cadre du RGPD en début d'année, cette nouvelle sanction qui pourrait atteindre le montant exceptionnel de 2 milliards de dollars, rappell ...
RPA et BPM : on en revient toujours au processus
07/02/2019 Alors qu'il existe toujours beaucoup de confusion autour des différences, des similitudes et des complémentarités entre les technologies RPA et BPM, efforçons-nous de clarifier – en termes simples – ce que recouvre aujou ...
toutes les tribunes libres
 
 
FOCUS ENTREPRISE    
Salons Solutions
 
1er, 2 & 3 octobre 2019 - Paris Porte de Versailles - Pavillon 2.2 EXPOSITION, CONFÉRENCES, ATELIERS ERP, CRM, BI, E-ACHATS, DEMATERIALISATION, ARCHIVAGE EN LIGNE, SDN/INFOTODOC, SERVEURS & APPLICATIONS Les prochains Salons Solutions vont regr ...
fiche complète de l'entreprise
 
 
erp-infos.com - copyright groupe solutions 2019 - tous droits réservés
Articles
À propos de la lourd...
Sécurité des objets ...
Quand le cloud bousc...
Innovation store – s...
Shiseido porte ses K...
RPA et BPM : on en r...
Les Français et la s...
Dépêches
Datronic rejoint le ...
Bonitasoft fête ses ...
Oracle ERP Cloud lea...
Une nouvelle applica...
Plus de 600 millions...
Un réseau social d'e...
Naissance de SAP.iO ...
Communiqués de presse
Ça bouge chez CalvaE...
Sans ERP : commandes...
Esker certifiée poin...
Hays passe à 2/3 de ...
Esker nommée dans le...
11ème édition du For...
Esker renforce sa pr...
Evénements
Salons Solutions 201...
Web-Conférence / Dém...
28/11 Aix-en-P: 5 in...
WorkPLan au salon so...
Promotion vente lice...
Application mobile e...
Afterwork - Piloter ...
erp-infos.com
inscription newsletter
inscription annuaire
qui sommes-nous ?
contacts
publicité
tarifs & conditions
mentions légales
Les autres sites Infopro
E-learning-infos
ERP-infos
Intranet-infos
Eachats-infos
Phonethik