accueil favoris newsletter 
l'information professionnelle des progiciels de gestion intégrés
ACTUALITES RUBRIQUES INTERVIEWS NEWSLETTERS OUTILS INSCRIPTIONS A PROPOS
 
 
DEPECHES    
Elan intègre Docuware à son offre
17/09/2019 Elan, société spécialisée dans la gestion documentaire s'allie à Docuware pour diversifier son offre de solutions de GED auprès des PME et secteurs SECA (Santé, Education, Collectivités locales et Territoriales, Administ ...
IBM lance un nouveau mainframe
17/09/2019 Conçu pour la sécurité multicloud hybride, le développement d'applications natives pour le cloud et doté d'une nouvelle fonctionnalité de reprise instantanée, il est baptisé z15 et ses fonctionnalités de confidentialité ...
Cegid annonce la finalisation de l'acquisition de Meta4
13/09/2019 Annoncée début août dernier (voir Cegid acquiert Meta4), l'éditeur confirme aujourd'hui cette acquisition ainsi que sa ...
Proginov lance Proginov Connect, un RSE intégré à l'ERP
10/09/2019 À l'occasion de la 22ème édition des salons Solutions, du 1er au 3 octobre à Paris Expo Porte de Versailles, l'éditeur présentera son portail collaboratif qui communique avec l'ERP.
Red Hat Enterprise Linux 8 certifié pour les solutions SAP
10/09/2019 Cette alliance stratégique permet à Red Hat de continuer à prendre en charge les charges SAP dont SAP HANA, et ce sur la dernière version de sa plateforme Linux d'entreprise, RHEL 8.
Experian lance Crédit 3D
09/09/2019 Cette nouvelle suite de solutions d'analyse de données dynamise les processus d'octroi de crédits. Elle permet des décisions plus justes et plus intelligentes pour les accords de crédits à des millions d'européens.
Mega International lance la V3 de HOPEX
05/09/2019 Mise à jour majeure de cette plate-forme de transformation métier, la dernière version offre une expérience utilisateur repensée et une gamme de produits étendue, intégrée sur une plate-forme collaborative unique.
toutes les dépêches
 
DU COTE DES UTILISATEURS    
La Medtech Acteon opte pour le cloud d'Infor
17/09/2019 Client historique d'Infor et premier client français à avoir fait le choix du cloud, Acteon mène un projet d'harmonisation de son système d'information autour de la migration progressive de son ERP M3 dans le cloud. Ce p ...
SEF passe à l'ERP dans le cloud
17/09/2019 PME industrielle, SEF a remplacé un système ERP sur site par la solution SaaS de SAP, Business ByDesign. Un moyen pour le DSI et co-dirigeant de dégager du temps pour ses autres missions.
tous les témoignages
 
COMMUNIQUES DE PRESSE    
WORKPLAN, Gestion de Production et fonctions de MES, expose aux Salons Solutions de Paris 2019
03/09/2019 WORKPLAN est la première solution de Gestion de Production du groupe Hexagon à combiner fonctions ERP (progiciel de gestion intégrée) et MES (gestion des processus industriels) dans une seule base de ...
Esker s’associe à B/2BNOW et devient compatible SAP S/4HANA
15/07/2019 Esker, un des principaux éditeurs mondiaux de solutions de dématérialisation des documents, annonce un partenariat stratégique avec la société américaine B/2BNOW, leader dans les solutions EDI compati ...
ATR passe à la facturation électronique
01/07/2019 Esker, un des principaux éditeurs mondiaux de solutions de dématérialisation de documents, annonce avoir été choisi par ATR, numéro un mondial sur le marché de l’aviation régionale. Grâce à Esker, ATR ...
tous les communiqués
 
 
Dépêches    
Plébiscités par les consommateurs, les assistants vocaux et chatbots créent de nouvelles opportunités pour les entreprises
 
05/09/2019 :: Selon une nouvelle étude du Capgemini Research Institute, 76 % des entreprises tirent déjà des bénéfices mesurables des interfaces conversationnelles, mais pour en exploiter le plein potentiel elles doivent davantage se focaliser sur les besoins de leurs clients.

Selon cette étude du Capgemini Research Institute, les consommateurs préférant les interactions avec des robots à celles avec des humains sont de plus en plus nombreux, notamment dans le cadre de la recherche de produits, de renseignement sur de nouveaux services ou pour le suivi de services après-vente. Près de 70% des personnes interrogées dans le cadre de cette étude déclarent avoir l'intention de remplacer progressivement leurs déplacements en magasin ou en banque par l'utilisation d'un assistant vocal au cours des trois prochaines années.

S'inscrivant dans le prolongement d'une étude de 2017 sur les assistants vocaux, le panel de cette nouvelle étude est composé de plus de 12 000 consommateurs utilisant ou continuant d'utiliser soit un assistant vocal soit un chatbot, ou les deux, pour des produits/services proposés par des entreprises des secteurs du commerce de détail et produits de consommation, de la banque de détail, de l'assurance et de l'automobile, et de 1 000 cadres d'entreprises appartiennent aux mêmes secteurs, y compris des acteurs "pure-players" du Web. L'objectif de l'étude "Smart Talk: How organizations and consumers are embracing voice and chat assistants" est d'analyser l'évolution de leurs comportements en termes d'adoption des interfaces conversationnelles, de mise en œuvre et de satisfaction.

La nouvelle étude met en évidence une accélération au cours des 12-24 derniers mois : 40 % des personnes qui utilisent aujourd'hui des assistants vocaux ont commencé à le faire au cours de l'année écoulée.

Les entreprises en perçoivent également les avantages : nombre d'entre elles considèrent les assistants conversationnels comme essentiels dans la relation client et l'expérience client. Plus de trois quarts des entreprises (76 %) déclarent avoir tiré des avantages mesurables après avoir adopté des assistants vocaux ou chatbots et 58 % déclarent que ces avantages correspondent à leurs attentes, voire les dépassent. Les entreprises ont notamment constaté une réduction de plus de 20 % des coûts du service client et une augmentation supérieure à 20 % des consommateurs utilisant des assistants numériques.

Si les avantages pour les entreprises et les utilisateurs sont largement compris, le rapport montre toutefois un retard au niveau du déploiement opéré en décalage par rapport à l'enthousiasme suscité et à la demande élevée. Il ressort de l'étude que moins de 50 % des 100 principaux acteurs des secteurs de l'automobile, de la grande distribution ainsi que de la banque et de l'assurance offrent leurs services via des assistants vocaux. Il en va de même pour les chatbots.

Le recours aux assistants vocaux augmente significativement avec l'amélioration de l'expérience utilisateur

Entre 2017 et 2019, les consommateurs ont eu davantage recours aux assistants vocaux, notamment pour faire leurs courses (de 35 % en 2017 à 53 % en 2019), les interactions avec le service après-vente (de 37 % à 52 %) et le paiement de produits ou services (de 28 % à 48 %).

Selon le rapport, les consommateurs saluent les améliorations apportées aux assistants conversationnels qui leur offrent ainsi une meilleure expérience. Entre 2017 et 2019, le nombre de consommateurs se déclarant satisfaits des assistants personnels vocaux, tels que Google Assistant ou Siri, disponibles sur leur smartphone, est passé 61 % à 72 %. De plus, en 2017, ils étaient 46 % à être satisfaits de l'utilisation d'assistant vocaux munis de haut-parleurs tels que Google Home ou Amazon Echo, et 44 % étaient satisfaits des assistants vocaux munis d'un écran tels que Amazon Echo Show et Amazon Fire TV ; ces chiffres ont atteint respectivement 64 % et 57 % en 2019.

Pour se généraliser, les assistants conversationnels doivent être davantage ergonomiques et personnalisables

Une fois la confiance établie, les consommateurs sont disposés à passer au niveau supérieur dans leur usage des assistants conversationnels avec plus de personnalisation, une dimension émotionnelle accrue et plus de valeur ajoutée à leurs interactions. Plus des deux tiers (68 %) des consommateurs déclarent qu'un assistant vocal permet d'accomplir plusieurs tâches simultanément tout en gardant les mains libres, et 59 % affirment que le niveau de personnalisation des chatbots ne cesse de s'améliorer. L'étude montre également que le consommateur attend désormais des interactions qui soient plus proches des interactions humaines : 58 % des personnes interrogées souhaitent personnaliser leur assistant vocal, 55 % veulent lui donner un nom et 53 % désirent définir sa personnalité.

"Cette étude montre que les assistants conversationnels sont le futur des interactions avec le client, car appréciés par les consommateurs pour leur côté pratique et par les entreprises pour l'efficacité opérationnelle qu'ils fournissent. Par rapport à notre étude publiée début 2018, un pourcentage bien plus important de consommateurs estiment qu'ils privilégieront les assistants vocaux aux autres types d'interactions d'ici les trois prochaines années. Parallèlement, les attentes des consommateurs évoluent à mesure qu'ils utilisent la technologie", indique Mark Taylor, en charge de la pratique Customer Engagement chez Capgemini Invent. "La protection de la vie privée et la sécurité restent également primordiales. Depuis notre dernière étude, les inquiétudes des consommateurs quant à l'impact des assistants vocaux sur leur vie privée et la sécurité des données semblent avoir encore un peu augmenté. Le commerce conversationnel tendant à se généraliser, les entreprises doivent redoubler d'efforts pour tenir compte de ces préoccupations et attentes de leurs clients".

Stan Sthanunathan, Executive Vice President d'Unilever, insiste sur la place à accorder aux assistants vocaux : "les entreprises ne doivent pas considérer les interfaces conversationnelles comme la solution à tous leurs problèmes, mais doivent plutôt les utiliser pour augmenter l'intelligence humaine et ainsi améliorer la productivité. Les assistants vocaux et chatbots peuvent communiquer avec plusieurs personnes simultanément et permettent donc de soulager les agents de nos centres d'appels souvent soumis au stress et à la pression. Entre 20 % et 30 % des problèmes sont traités et résolus par ces interfaces conversationnelles sans nécessiter une intervention humaine. Les questions redirigées vers les agents sont donc beaucoup plus ciblées".

Le rapport identifie quatre facteurs de réussite essentiels pour tirer parti de l'intérêt croissant des consommateurs à l'égard des interfaces conversationnelles :
- Trouver le juste équilibre entre les interactions humaines et robotiques afin de renforcer la relation client (près de la moitié des consommateurs seraient plus fidèles à une entreprise et plus tentés de dépenser si leurs interactions avec l'IA étaient plus réalistes) ;
- Doter les assistants conversationnels de fonctionnalités supplémentaires, comme des images/vidéos : près de deux tiers des consommateurs disent que leur expérience serait améliorée avec des informations supplémentaires fournies à l'écran, telles que des images (fonctionnalité citée par 63 % des consommateurs), des vidéos (64 %) ou des informations plus textuelles (65 %) ;
- S'attacher à gagner la confiance des consommateurs en apportant une solution à leurs problématiques et en améliorant la pertinence lors du choix des cas d'utilisation pour les assistants conversationnels. Alors que les consommateurs sont de plus en plus disposés à se fier aux recommandations des assistants conversationnels (s'agissant d'une interaction à faible niveau d'implication, 54 % déclarent qu'ils suivraient les recommandations de produits de leur assistant vocal, contre 49 % celles d'un commercial), les niveaux d'inquiétude quant à la protection de la vie privée et à la sécurité restent élevés (52 % s'inquiètent que leur assistant vocal écoute leurs conversations privées en arrière-plan) ;
- Développer les talents dans trois grands domaines : design d'expérience, architecture/technologie et juridique/conformité. Au même titre que la culture, les compétences numériques représentent le plus grand défi pour les entreprises.

 
RECHERCHE    
 
TRADUCTION
...
 
OUTILS    
Inscription Newsletter    
Deux éditions mensuelles gratuites
Inscription Annuaire    
L'annuaire des pros
Publicité    
20000 visiteurs par mois
 
ANNUAIRE  
CASTELIS
IRIUM SOFTWARE
TOPSOLID
APRODIX
E-LEARNING Lyon
Fitnet Manager
EXACT France
MISSLER SOFTWARE
CXP Group
SILOG
INCWO
VARIOPOSITIF
SYXPERIANE
VAISONET
tout l'annuaire
 
TRIBUNE LIBRE
RGPD : vers plus de transparence et de fermeté
18/09/2019 À quoi les entreprises doivent-elles s'attendre ? En lançant une concertation sur les modalités de recueil du consentement des internautes, la CNIL fait prendre un nouveau virage au RGPD en France.
Migration S/4HANA : passez par un business case cloud pour migrer ou convertir
17/09/2019 Depuis 2015, le nouvel ERP SAP repose sur différents atouts : une base de données intégrée permettant des rapports simplifiés, une nouvelle UX beaucoup plus intuitive, fonctionnant sur tous terminaux, des processus métie ...
toutes les tribunes libres
 
 
FOCUS ENTREPRISE    
Salons Solutions
 
1er, 2 & 3 octobre 2019 - Paris Porte de Versailles - Pavillon 2.2 EXPOSITION, CONFÉRENCES, ATELIERS ERP, CRM, BI, E-ACHATS, DEMATERIALISATION, ARCHIVAGE EN LIGNE, SDN/INFOTODOC, SERVEURS & APPLICATIONS Les prochains Salons Solutions vont regr ...
fiche complète de l'entreprise
 
 
erp-infos.com - copyright groupe solutions 2019 - tous droits réservés
Articles
RGPD : vers plus de ...
La Medtech Acteon op...
SEF passe à l'ERP da...
Migration S/4HANA : ...
Locam déploie UiPath...
Fives se dote d'un s...
Check-up complet pou...
Dépêches
Elan intègre Docuwar...
IBM lance un nouveau...
Cegid annonce la fin...
Proginov lance Progi...
Red Hat Enterprise L...
Experian lance Crédi...
Mega International l...
Communiqués de presse
WORKPLAN, Gestion de...
Esker s’associe à B/...
ATR passe à la factu...
Logista Pharma trait...
Esker et KPMG annonc...
Application mobile d...
Le Groupe Lapeyre ch...
Evénements
Salons Solutions Par...
Salons Solutions 201...
Web-Conférence / Dém...
28/11 Aix-en-P: 5 in...
WorkPLan au salon so...
Promotion vente lice...
Application mobile e...
erp-infos.com
inscription newsletter
inscription annuaire
qui sommes-nous ?
contacts
publicité
tarifs & conditions
mentions légales
Les autres sites Infopro
E-learning-infos
ERP-infos
Intranet-infos
Eachats-infos
Phonethik