accueil favoris newsletter 
l'information professionnelle des progiciels de gestion intégrés
ACTUALITES RUBRIQUES INTERVIEWS NEWSLETTERS OUTILS INSCRIPTIONS A PROPOS
 
 
DEPECHES    
Sage propose Sage One aux start-up de la Station F
11/07/2017 Dans la foulée de son programme "accélérateur de business" annoncé lors du dernier salon des entrepreneurs, l'éditeur souhaite accompagner les start-up avec sa solution cloud et mobile Sage One.
Les tendances clés du marché de la gestion des processus documentaires
10/07/2017 Dans le cadre de la 12ème édition de Solutions Demat'Expo et des Salons Solutions, qui se tiendront du 26 au 28 septembre prochains, le cabinet d'analyse Markess vient de publier les résultats de son étude int ...
Les responsables RH et finance moteurs de la disruption digitale
10/07/2017 Une nouvelle étude menée par MIT Technology Review et commanditée par Oracle révèle qui sont les acteurs clés de l'automatisation du cloud : la finance, les RH et l'informatique voient leur rôles évoluer.
Unit4 lance une solution de gestion financière
06/07/2017 La nouvelle version de la solution Unit4 Financials permet aux clients de collecter à partir de leurs applications métier un volume illimité de données transactionnelles en temps réel et de les analyser séparément.
L'EBP Académie certifiée DataDock
04/07/2017 Cure de jouvence pour le catalogue des formations proposées par EBP à ses clients et partenaires : les formations dispensées par EBP Académie obtiennent la certification DataDock conformément au Décret Qualité N°2015-790 ...
Nouvelles signatures et extensions de périmètre pour Infor Hospitality
03/07/2017 Plus de 3000 entreprises ont été concernées au cours de la dernière année fiscale.
Lettre à Hala Zeine de la part de l'USF
30/06/2017 L'USF (association des Utilisateurs Francophones de SAP) a envoyé une lettre à Hala Zeine, vice-présidente senior de la stratégie de commercialisation de SAP, à propos de la problématique des accès indirects, lettre tran ...
toutes les dépêches
 
DU COTE DES UTILISATEURS    
Carrefour optimise la dématérialisation de ses coupons de réduction
20/06/2017 Le groupe Carrefour, deuxième distributeur mondial et premier en Europe, a fait appel à Couchbase, éditeur de logiciel spécialisé dans la technologie de base de données, en Décembre 2016 pour l'optimisation de son applic ...
Un ERP spécialisé, gage de réussite et de qualité dans la grande distribution ?
20/06/2017 Afin d'accompagner sa croissance rapide, Wish International a pris le parti de s'équiper d'un ERP spécialisé dans la distribution alimentaire.
tous les témoignages
 
COMMUNIQUES DE PRESSE    
Esker poursuit son développement avec le recrutement de 60 nouveaux collaborateurs
20/06/2017 Après l’intégration d’une cinquantaine de nouveaux collaborateurs en 2016, l’ETI lyonnaise annonce un plan de recrutement ambitieux de 60 nouveaux collaborateurs pour l’année 2017.
Frit Ravich gagne du temps et améliore son service clients grâce à Esker
13/06/2017 L’entreprise espagnole Frit Ravich, spécialisée dans la production de snacks et de friandises pour l’hôtellerie et l’industrie agroalimentaire, a choisi la solution Esker pour automatiser la gestion d ...
14e Biennale de Lyon : une année placée sous le signe de l’Art Contemporain pour Esker et ses salariés
08/06/2017 Déjà partenaire de la 13ème édition, Esker a souhaité renouveler son engagement auprès de la Biennale d’Art Contemporain de Lyon qui se tiendra du 20 septembre 2017 au 7 janvier 2018 à Lyon, sur le th ...
tous les communiqués
 
 
Articles    
Adapter les logiciels à la langue et aux conventions de chaque pays: un défi pour les éditeurs
 
09/09/2010 :: Entre le lancement d'un nouveau logiciel sur un marché local et sa diffusion dans le monde entier, il peut s'écouler beaucoup de temps. En effet, l'implantation dans un maximum de pays suppose la traduction et l'adaptation aux conventions locales. Comment les entreprises prennent-elles en charge ces processus, de quels outils se servent-elles et par qui se font-elles aider?

Un nouvel éditeur qui conçoit un logiciel et commence à le commercialiser ne s'intéresse habituellement qu'à son propre pays. Sa première préoccupation est de percer sur son territoire. La tentation d'exporter son produit ne vient en général que plus tard, lorsque qu'il a fait ses preuves et qu'il a déjà évolué. Mais un logiciel conçu dans une seule langue et pour un seul pays ne peut pas s'adapter facilement à d'autres environnements linguistiques si la réflexion n'a pas été menée en amont. « Quand la question de l'internationalisation d'un logiciel monolingue se pose, l'éditeur se débrouille comme il peut pour traduire », explique Amaury de Saint Martin, directeur commercial de l'agence de traduction WhP. Les auteurs du logiciel se retrouvent confrontés à de sérieuses remises en cause. En effet, il est difficile d'en produire des versions en deux ou plusieurs langues lorsque des séquences de texte sont dispersées dans tout le logiciel, voire codées « en dur ». C'est là qu'un prestataire comme WhP devient nécessaire. « Il nous est arrivé d'être alertés par une entreprise, mécontente de la traduction d'un logiciel. Nous avons contacté l'éditeur pour traiter la question de manière plus générale. »

Des méthodes et des outils adaptés aux impératifs de la localisation

Mais si un éditeur novice peut rencontrer ce genre d'obstacles, ce n'est pas le cas de sociétés plus aguerries ou du moins de celles qui ont étudié la question au préalable. D'autant plus que les environnements informatiques actuels, des plates-formes aux outils, prennent en compte la localisation. Mais pour bien maîtriser la future gestion des langues et des adaptations, il faut que, dès sa conception, le logiciel respecte certaines règles. En pratique, la liste des éléments à traduire et à adapter dans un progiciel est longue : en plus des modules de base du logiciel, il faut prendre en compte les composants annexes tels que les modules d'installation, de configuration, d'extension, les correctifs, l'aide en ligne, mais aussi divers documents tels que les manuels d'installation et d'utilisation, les documents juridiques, les documents marketing, les supports de formation...


Exemple d'utilisation de l'outil TagEditor de SDL Trados

Il existe de nombreux outils pour générer et gérer les versions multilingues des produits logiciels. La traduction assistée par ordinateur fait appel à des environnements de mémoire de traduction comme Trados, DéjàVu, SDL. D'autres outils servent à localiser les fichiers de ressources et à redimensionner les boîtes de dialogue en fonction de la longueur des textes traduits (Catalyst, RC Wintrans ou Passolo). La génération des aides en ligne fait intervenir des outils adaptés tels que Robohelp. Enfin, les vérificateurs orthographiques, grammaticaux, typographiques et les outils de cohérence terminologique contribuent à la qualité finale des textes.

Les mémoires de traduction s'appuient sur des bases de données qui stockent des segments de texte en plusieurs langues. Elles ont une pertinence dans un contexte précis : domaine d'activité, entreprise, projet. Tout nouveau texte du domaine considéré est découpé en segments qui sont comparés aux segments figurant déjà dans la base. Les critères de comparaison peuvent être variés et prendre en compte des analogies partielles.

L'exemple de WhP, prestataire de services de localisation

La localisation d'un progiciel et de tous les contenus associés doit être gérée comme un projet avec des objectifs de qualité, de délai, de suivi et de pérennité. Le marché de la traduction comprend beaucoup d'acteurs tels que les agences de traduction et les indépendants. Mais pour prendre en charge dans la durée des projets ambitieux, seules des sociétés expérimentées peuvent relever le défi. WhP est l'une d'entre elles. Plus qu'une simple agence de traduction, elle se positionne comme un prestataire de services de localisation.

Pour répondre à une demande, elle commence par une évaluation des besoins du client et la définition des processus de localisation. Elle affecte ensuite un chef de projet interne (ainsi qu'un chef de projet de secours) et constitue une équipe d'ingénieurs et traducteurs, la plupart étant des indépendants travaillant régulièrement avec la société. De son côté, le client choisit un interlocuteur principal pour le projet. Une interaction forte entre le client et WhP se maintient tout au long du projet. Celui-ci démarre par une période de formation de l'équipe de WhP. Le client fournit au prestataire les éléments linguistiques qu'il détient : glossaires, éléments de traduction existants...

La phase de traduction commence par l'extraction des éléments à traduire. À la traduction des textes s'ajoute l'adaptation de l'interface utilisateur, en particulier le redimensionnement de boîtes de dialogue. Les traducteurs et ingénieurs s'appuient sur des outils spécifiques pour gérer les traductions et adaptations. À la construction des versions traduites succède une phase de tests impliquant le client et éventuellement des personnes externes.

En s'appuyant sur des outils performants (mémoires de traduction, gestion de processus, traduction automatique), la majeure partie du travail effectué (jusqu'à 80%) est réutilisable automatiquement en cas d'évolution des produits à traduire. « Les actifs linguistiques (mémoires de traduction, glossaires) appartiennent aux clients, » note Amaury de Saint Martin. « Pour faciliter la réutilisation des mémoires de traduction, WhP s'appuie sur le format TMX, interopérable avec la quasi totalité des outils. Le client peut donc les récupérer à tout moment et les réutiliser avec l'outil de son choix. » Cette relation de confiance entre le prestataire et le client est même devenue un impératif dans les appels d'offre des grands comptes : ceux-ci veulent savoir où se trouvent les actifs linguistiques, même s'ils ne les utiliseront pas eux-mêmes.

Alors que de nombreuses sociétés ont fait le choix de l'externalisation des processus de traduction, les grands éditeurs possèdent de gros services internes de traduction. Il arrive à WhP d'intervenir pour eux afin d'écrêter les pics d'activité ou d'ajouter de nouvelles langues. Le chiffre d'affaire de WhP repose essentiellement sur 10 grands comptes. Parmi les éditeurs de logiciels, citons HR Access, Cartesis (aujourd'hui dans SAP BusinessObjects), IBM Cognos, des clients de SAP, Oracle. Mais elle a aussi pour clients des PME qui exportent. L'activité de WhP porte aussi sur autres domaines : multimédia, jeux vidéo, formation, eLearning.

L'innovation technologique pour absorber des volumes croissants

Parmi les outils disponibles, la traduction automatique (Systran, Reverso), longtemps considérée comme insuffisante, a fait de gros progrès et continue à en faire. Elle ne peut pas à elle seule fournir un niveau de qualité suffisant. « Pour des contenus répétitifs dans des domaines spécifiques, à condition de disposer de mémoires de traduction et de listes terminologiques importantes, elle peut donner une qualité acceptable, mais il faut que les résultats soient révisés par un spécialiste », explique Amaury de Saint Martin.

Mais la traduction automatique n'entre-t-elle pas en concurrence avec les professionnels de la traduction ? « Il y a peu de craintes à avoir », indique Amaury de Saint Martin. « Le volume des contenus créés par les entreprises est considérable : documents techniques, marketing, juridique, destinés à la formation, publiés dans un intranet ou sur le Web, logiciels et progiciels... Les traducteurs humains ne peuvent tout simplement pas tout absorber. »

Pour se différencier, la société innove en permanence : elle est soutenue dans ce but par Oséo. Membre actif des associations professionnelles du secteur, elle a noué des partenariats avec différents acteurs du domaine comme des éditeurs (Systran) ou des spécialistes de l'ingénierie documentaire (Assystem).

René Beretz

 
RECHERCHE    
 
TRADUCTION
...
 
OUTILS    
Inscription Newsletter    
Deux éditions mensuelles gratuites
Inscription Annuaire    
L'annuaire des pros
Publicité    
20000 visiteurs par mois
 
ANNUAIRE  
MISSLER SOFTWARE
CXP Group
SILOG
INCWO
VARIOPOSITIF
SYXPERIANE
VAISONET
VERYSWING
ATHENEO by Mismo
FITNET MANAGER
VERO Software
SHORTWAYS
GROUPE COGESER
MAFISYS
tout l'annuaire
 
TRIBUNE LIBRE
Les 4 méga-tendances incontournables qui transforment le secteur manufacturier français
19/07/2017 Le concept d'industrie 4.0 recouvre la numérisation du secteur manufacturier et l'avènement de l'Internet des Objets associés à l'intelligence artificielle et la science des données. Correctement mise en œuvre, l'industr ...
Bilan après six mois de labellisation Scorefact
11/07/2017 L'intégrateur de solutions logicielles de gestion pour les PME et les grandes entreprises Cosmo Consult France s'est engagé dans le processus de labellisation Scorefact fin 2016 sur le produit Microsoft Dynamics NAV. Tro ...
toutes les tribunes libres
 
 
FOCUS ENTREPRISE    
Salons Solutions
 
26, 27 & 28 septembre 2017 - Paris Porte de Versailles - Pavillon 2.2 EXPOSITION, CONFÉRENCES, ATELIERS ERP, CRM, BI, E-ACHATS, DEMATERIALISATION, ARCHIVAGE EN LIGNE, SDN/INFOTODOC, SERVEURS & APPLICATIONS Les prochains Salons Solutions vont r ...
fiche complète de l'entreprise
 
 
erp-infos.com - copyright groupe solutions 2017 - tous droits réservés
Articles
Les 4 méga-tendances...
L'écosystème d'Infor...
Bilan après six mois...
Quel DSI, pour quell...
Le cloud en appui...
L'absence de déclara...
Des projets innovant...
Dépêches
Sage propose Sage On...
Les tendances clés d...
Les responsables RH ...
Unit4 lance une solu...
L'EBP Académie certi...
Nouvelles signatures...
Lettre à Hala Zeine ...
Communiqués de presse
...
...
...
...
...
...
...
Evénements
FIP...
INDUSTRIE LYON 2017...
Web-conférence : spé...
Vaisonet au parcours...
Vaisonet au parcours...
Vaisonet au parcours...
Vaisonet au parcours...
erp-infos.com
inscription newsletter
inscription annuaire
qui sommes-nous ?
contacts
publicité
tarifs & conditions
mentions légales
Les autres sites Infopro
E-learning-infos
ERP-infos
Intranet-infos
Eachats-infos
Phonethik