accueil favoris newsletter 
l'information professionnelle des progiciels de gestion intégrés
ACTUALITES RUBRIQUES INTERVIEWS NEWSLETTERS OUTILS INSCRIPTIONS A PROPOS
 
 
DEPECHES    
Sage propose Sage One aux start-up de la Station F
11/07/2017 Dans la foulée de son programme "accélérateur de business" annoncé lors du dernier salon des entrepreneurs, l'éditeur souhaite accompagner les start-up avec sa solution cloud et mobile Sage One.
Les tendances clés du marché de la gestion des processus documentaires
10/07/2017 Dans le cadre de la 12ème édition de Solutions Demat'Expo et des Salons Solutions, qui se tiendront du 26 au 28 septembre prochains, le cabinet d'analyse Markess vient de publier les résultats de son étude int ...
Les responsables RH et finance moteurs de la disruption digitale
10/07/2017 Une nouvelle étude menée par MIT Technology Review et commanditée par Oracle révèle qui sont les acteurs clés de l'automatisation du cloud : la finance, les RH et l'informatique voient leur rôles évoluer.
Unit4 lance une solution de gestion financière
06/07/2017 La nouvelle version de la solution Unit4 Financials permet aux clients de collecter à partir de leurs applications métier un volume illimité de données transactionnelles en temps réel et de les analyser séparément.
L'EBP Académie certifiée DataDock
04/07/2017 Cure de jouvence pour le catalogue des formations proposées par EBP à ses clients et partenaires : les formations dispensées par EBP Académie obtiennent la certification DataDock conformément au Décret Qualité N°2015-790 ...
Nouvelles signatures et extensions de périmètre pour Infor Hospitality
03/07/2017 Plus de 3000 entreprises ont été concernées au cours de la dernière année fiscale.
Lettre à Hala Zeine de la part de l'USF
30/06/2017 L'USF (association des Utilisateurs Francophones de SAP) a envoyé une lettre à Hala Zeine, vice-présidente senior de la stratégie de commercialisation de SAP, à propos de la problématique des accès indirects, lettre tran ...
toutes les dépêches
 
DU COTE DES UTILISATEURS    
Carrefour optimise la dématérialisation de ses coupons de réduction
20/06/2017 Le groupe Carrefour, deuxième distributeur mondial et premier en Europe, a fait appel à Couchbase, éditeur de logiciel spécialisé dans la technologie de base de données, en Décembre 2016 pour l'optimisation de son applic ...
Un ERP spécialisé, gage de réussite et de qualité dans la grande distribution ?
20/06/2017 Afin d'accompagner sa croissance rapide, Wish International a pris le parti de s'équiper d'un ERP spécialisé dans la distribution alimentaire.
tous les témoignages
 
COMMUNIQUES DE PRESSE    
Esker poursuit son développement avec le recrutement de 60 nouveaux collaborateurs
20/06/2017 Après l’intégration d’une cinquantaine de nouveaux collaborateurs en 2016, l’ETI lyonnaise annonce un plan de recrutement ambitieux de 60 nouveaux collaborateurs pour l’année 2017.
Frit Ravich gagne du temps et améliore son service clients grâce à Esker
13/06/2017 L’entreprise espagnole Frit Ravich, spécialisée dans la production de snacks et de friandises pour l’hôtellerie et l’industrie agroalimentaire, a choisi la solution Esker pour automatiser la gestion d ...
14e Biennale de Lyon : une année placée sous le signe de l’Art Contemporain pour Esker et ses salariés
08/06/2017 Déjà partenaire de la 13ème édition, Esker a souhaité renouveler son engagement auprès de la Biennale d’Art Contemporain de Lyon qui se tiendra du 20 septembre 2017 au 7 janvier 2018 à Lyon, sur le th ...
tous les communiqués
 
 
Articles    
Comment tirer parti du cloud computing
 
23/09/2010 :: Le concept de "cloud computing" est sur toutes les lèvres et dans toutes les annonces. Résultant d'une évolution de diverses technologies plutôt que d'une révolution, il comporte plusieurs facettes, répond à des besoins réels mais soulève bien des questions. Un nouveau "focus" du cabinet Solucom aborde les raisons d'un tel engouement, donne des éléments de décryptage du marché et explique comment ce concept s'inscrit dans une stratégie de transformation des systèmes d'information.

Un modèle traditionnel ébranlé

Aujourd'hui, Internet rend l'information accessible au plus grand nombre et le Web est l'outil de recherche privilégié. De même, le "cloud computing" ambitionne de faire du Web l'endroit où trouver un logiciel ou une capacité de traitement. Plutôt que d'acheter ou développer un logiciel, la tendance va vers l'acquisition d'un droit d'usage sur le Web. Les habitudes de consommation risquent d'en être radicalement modifiées. Ce modèle économique repose sur la facturation d'un moyen informatique en fonction de son utilisation. C'est aussi une transformation en raison de l'industrialisation plus forte que cela induit chez les offreurs de moyens informatiques. Les services doivent être conçus pour être prêts à l'usage, packagés comme des produits "finis", à peine configurables et standardisés pour s'adapter au plus grand nombre d'entreprises.

Ce modèle au nom ronflant n'est pas une création ab nihilo. Il s'inscrit dans la continuité d'autres modèles déjà éprouvés : le modèle ASP (Application Services Provider) et le modèle SaaS (Software as a Service) qui en est le successeur. Des grands comptes, mais aussi des PME, utilisent déjà des applications de CRM (Customer Relationship Management) ou de messageries externalisées.

Mais le contexte technologique a changé avec l'augmentation considérable des capacités de communication : la qualité de service et le confort d'utilisation de ce type de solution sont équivalents à ceux des logiciels installés dans les entreprises tandis que tout le fardeau de l'installation, de la mise en ?uvre et du déploiement disparaît. Le vrai changement est que le cloud computing promet d'optimiser la gestion du système d'information avec des cycles de mises à disposition courts, une offre budgétaire plus efficace et une capacité d'adaptation quasi instantanée.

De nombreux acteurs se positionnent sur ce marché : les éditeurs et autres acteurs historiques de l'informatique qui disposent des solutions, mais aussi les opérateurs télécoms, qui maîtrisent l'accès au réseau et l'expertise de la facturation à l'usage).


Forces et faiblesse du "cloud computing" d'après Solucom

Le marché du cloud computing comporte trois segments dont les finalités diffèrent. Le SaaS est le plus ancien et le plus mûr. Mettant à la disposition des utilisateurs des applications industrialisées, il devrait atteindre 10 % du marché des logiciels en 2010 d'après Gartner. Il est surtout tiré par la demande des PME qui ont ainsi accès à des solutions jusqu'ici réservées aux grands comptes. Mais les grands comptes s'y intéressent aussi. L'IaaS (Infrastructure as a Service ) vient ensuite. Fournissant des capacités matérielles et des outils logiciels en fonction de la demande, c'est un marché très dynamique. Il s'appuie sur les technologies de virtualisation et sur la maturité des offres historiques d'hébergement Web. A contrario du SaaS, qui est un marché très ouvert et qui permet à des acteurs de petite taille d'émerger, l'IaaS sera vraisemblablement porté par un petit nombre d'acteurs de dimension internationale, au regard des investissements nécessaires. Quant au PaaS (Platform as a Service), qui fournit aux directions des études informatiques une plate-forme de développement, de tests, de recette, de mise en production et de maintenance des applications, c'est pour le moment le marché moins développé.

Un modèle intermédiaire : le "cloud privé"

Une troisième voie est en train d'apparaître entre l'informatique traditionnelle et celle "dans les nuages" : le "cloud privé" ou "private cloud". Il ne s'agit plus d'externalisation totale ni de délocalisation vers un fournisseur, mais de la mise en ?uvre pour une société ou une institution déterminée du modèle économique et des technologies du cloud computing. Il consiste, d'une part, à renégocier les contrats de licence avec les fournisseurs pour mettre en ?uvre un mécanisme de facturation proche de celui du cloud et, d'autre part, à déployer tout ou partie des technologies dans un centre privé de traitement des données qui se comportera comme un opérateur de services cloud. Virtualisation des infrastructures et activation à la demande de services logiciels auprès des métiers à partir de logiciels identifiés en constituent les technologies de base. Ce modèle a tendance à rassurer, notamment sur le volet de la sécurité.

De nouveaux risques à affronter

Inévitablement, si ces nouveaux modèles apportent des opportunités pour améliorer l'organisation et le fonctionnement du système d'information, ils engendrent aussi de nouveaux risques. Le premier d'entre eux est le risque de débordement de la DSI par les métiers. En effet, les directions métiers peuvent se fournir directement en solutions logicielles en mode SaaS sans en référer à la DSI. Cette pratique, déjà constatée chez certains grands comptes, engendre par la suite de réels problèmes vis-à-vis des contraintes d'intégration, d'intégrité et de cohérence du SI. Par ailleurs, la facilité de mise en place d'un service engendre un risque de prolifération des applications et donc une augmentation de la complexité des processus de l'entreprise.

A contrario, le « cloud computing » peut faire peur à cause des problèmes potentiels de sécurité. Risques d'indisponibilité, de pertes de données ou d'accès non autorisé aux données de l'entreprise refroidissent les ardeurs des défenseurs du modèle. Et le moindre incident relayé par les média renforce le poids des détracteurs.

Quant au modèle de facturation, tellement vanté par les promoteurs du modèle, il comporte des incertitudes sur les métriques utilisées, en particulier au niveau du débit consommé par chaque utilisateur. Plus généralement, il faut que l'entreprise puisse dimensionner à l'avance l'usage des applications fournies à la demande afin d'en maîtriser les coûts.

René Beretz d'après Marc Boullier, Solucom

 
RECHERCHE    
 
TRADUCTION
...
 
OUTILS    
Inscription Newsletter    
Deux éditions mensuelles gratuites
Inscription Annuaire    
L'annuaire des pros
Publicité    
20000 visiteurs par mois
 
ANNUAIRE  
MISSLER SOFTWARE
CXP Group
SILOG
INCWO
VARIOPOSITIF
SYXPERIANE
VAISONET
VERYSWING
ATHENEO by Mismo
FITNET MANAGER
VERO Software
SHORTWAYS
GROUPE COGESER
MAFISYS
tout l'annuaire
 
TRIBUNE LIBRE
Les 4 méga-tendances incontournables qui transforment le secteur manufacturier français
19/07/2017 Le concept d'industrie 4.0 recouvre la numérisation du secteur manufacturier et l'avènement de l'Internet des Objets associés à l'intelligence artificielle et la science des données. Correctement mise en œuvre, l'industr ...
Bilan après six mois de labellisation Scorefact
11/07/2017 L'intégrateur de solutions logicielles de gestion pour les PME et les grandes entreprises Cosmo Consult France s'est engagé dans le processus de labellisation Scorefact fin 2016 sur le produit Microsoft Dynamics NAV. Tro ...
toutes les tribunes libres
 
 
FOCUS ENTREPRISE    
Salons Solutions
 
26, 27 & 28 septembre 2017 - Paris Porte de Versailles - Pavillon 2.2 EXPOSITION, CONFÉRENCES, ATELIERS ERP, CRM, BI, E-ACHATS, DEMATERIALISATION, ARCHIVAGE EN LIGNE, SDN/INFOTODOC, SERVEURS & APPLICATIONS Les prochains Salons Solutions vont r ...
fiche complète de l'entreprise
 
 
erp-infos.com - copyright groupe solutions 2017 - tous droits réservés
Articles
Les 4 méga-tendances...
L'écosystème d'Infor...
Bilan après six mois...
Quel DSI, pour quell...
Le cloud en appui...
L'absence de déclara...
Des projets innovant...
Dépêches
Sage propose Sage On...
Les tendances clés d...
Les responsables RH ...
Unit4 lance une solu...
L'EBP Académie certi...
Nouvelles signatures...
Lettre à Hala Zeine ...
Communiqués de presse
...
...
...
...
...
...
...
Evénements
FIP...
INDUSTRIE LYON 2017...
Web-conférence : spé...
Vaisonet au parcours...
Vaisonet au parcours...
Vaisonet au parcours...
Vaisonet au parcours...
erp-infos.com
inscription newsletter
inscription annuaire
qui sommes-nous ?
contacts
publicité
tarifs & conditions
mentions légales
Les autres sites Infopro
E-learning-infos
ERP-infos
Intranet-infos
Eachats-infos
Phonethik