accueil favoris newsletter 
l'information professionnelle des progiciels de gestion intégrés
ACTUALITES RUBRIQUES INTERVIEWS NEWSLETTERS OUTILS INSCRIPTIONS A PROPOS
 
 
DEPECHES    
SAP sur sa lancée
25/04/2017 Les résultats de SAP pour le premier trimestre 2017 viennent de tomber. Sans surprise, à 5 285 milliards d'euros de chiffre d'affaires, ils sont une fois de plus en croissance, de 12 %.
Hardis Group rachète deux intégrateurs Salesforce
24/04/2017 Grâce à ces rachats de Bluetis et de Synefo, l'ESN se renforce dans l'intégration de Salesforce et s'implante dans le grand Sud-Ouest avec une agence située près de Bordeaux.
Le vieillissement de la technologie freine la transformation numérique
24/04/2017 Selon une étude menée par le cabinet Pierre Audoin Consultants (PAC) et publiée par Fujitsu, le vieillissement de la technologie empêche de nombreuses entreprises européennes de bénéficier pleinement de la transformation ...
Eudonet annonce sa nouvelle Édition 2017
21/04/2017 Éditeur-intégrateur de solutions CRM (Gestion de la Relation Clients) généralistes et verticalisées, Eudonet a présenté aujourd'hui sa nouvelle Édition 2017 à l'occasion de sa manifestation annuelle.
Ad Ultima démarre le processus de labellisation Scorefact pour Microsoft Dynamics AX
21/04/2017 Intégrateur de progiciels ERP, CRM et PLM, Ad Ultima se spécialise dans le déploiement de solutions pour le secteur industriel et l'ingénierie.
Berger-Levrault rachète deux sociétés espagnoles
20/04/2017 L'éditeur de logiciels à destination des collectivités locales, des établissements médico-sociaux et d'éducation, poursuit sa croissance externe avec l'acquisition de deux nouvelles sociétés basées à Barcelone.
EBP MéCa annonce la version V17 de ses solutions
20/04/2017 Depuis 1996, EBP propose aux professionnels de l'automobile un logiciel de gestion commerciale dédié à ce métier. En 2013 René Sentis, fondateur d'EBP Informatique, a décidé de spécialiser cette activité au sein du group ...
toutes les dépêches
 
DU COTE DES UTILISATEURS    
La Compagnie des bateaux d'Aix les Bains Riviera des Alpes optimise l'utilisation de son ERP Open Source
13/04/2017 Trois questions à Nicolas Mayeur, responsable informatique de société.
Saint-Gobain a automatisé ses processus comptables
15/03/2017 Le leader mondial de l'habitat durable a ainsi augmenté l'efficacité de ses équipes, en déployant la plate-forme Finance Controls & Automation de Blackline dans 25 de ses centres de services partagés afin d'automatiser, ...
tous les témoignages
 
COMMUNIQUES DE PRESSE    
CAPSA FOOD réduit de 75% le temps de traitement de ses commandes clients grâce à Esker
05/04/2017 CAPSA FOOD, entreprise laitière espagnole qui détient les marques Central Lechera Asturiana, Larsa et ATO, confie à Esker la dématérialisation du traitement de ses commandes clients, après une premièr ...
Esker poursuit son développement international et enregistre une croissance record en 2016
03/04/2017 Esker, un des principaux éditeurs mondiaux de solutions de dématérialisation des documents en mode Cloud, annonce une croissance de 13% en 2016 qui s’explique par le succès de ses solutions Cloud, les ...
Dématérialisation du cycle Order-to-Cash : Esker propose une solution de paiement en ligne par mandat SEPA ou carte bancaire Lyon
28/03/2017 Esker complète son offre de dématérialisation des factures clients avec une nouvelle solution de paiement en ligne par mandat SEPA* ou carte bancaire. Grâce à ce nouveau service, qui s’appuie sur son ...
tous les communiqués
 
 
Articles    
Comment tirer parti du cloud computing
 
23/09/2010 :: Le concept de "cloud computing" est sur toutes les lèvres et dans toutes les annonces. Résultant d'une évolution de diverses technologies plutôt que d'une révolution, il comporte plusieurs facettes, répond à des besoins réels mais soulève bien des questions. Un nouveau "focus" du cabinet Solucom aborde les raisons d'un tel engouement, donne des éléments de décryptage du marché et explique comment ce concept s'inscrit dans une stratégie de transformation des systèmes d'information.

Un modèle traditionnel ébranlé

Aujourd'hui, Internet rend l'information accessible au plus grand nombre et le Web est l'outil de recherche privilégié. De même, le "cloud computing" ambitionne de faire du Web l'endroit où trouver un logiciel ou une capacité de traitement. Plutôt que d'acheter ou développer un logiciel, la tendance va vers l'acquisition d'un droit d'usage sur le Web. Les habitudes de consommation risquent d'en être radicalement modifiées. Ce modèle économique repose sur la facturation d'un moyen informatique en fonction de son utilisation. C'est aussi une transformation en raison de l'industrialisation plus forte que cela induit chez les offreurs de moyens informatiques. Les services doivent être conçus pour être prêts à l'usage, packagés comme des produits "finis", à peine configurables et standardisés pour s'adapter au plus grand nombre d'entreprises.

Ce modèle au nom ronflant n'est pas une création ab nihilo. Il s'inscrit dans la continuité d'autres modèles déjà éprouvés : le modèle ASP (Application Services Provider) et le modèle SaaS (Software as a Service) qui en est le successeur. Des grands comptes, mais aussi des PME, utilisent déjà des applications de CRM (Customer Relationship Management) ou de messageries externalisées.

Mais le contexte technologique a changé avec l'augmentation considérable des capacités de communication : la qualité de service et le confort d'utilisation de ce type de solution sont équivalents à ceux des logiciels installés dans les entreprises tandis que tout le fardeau de l'installation, de la mise en ?uvre et du déploiement disparaît. Le vrai changement est que le cloud computing promet d'optimiser la gestion du système d'information avec des cycles de mises à disposition courts, une offre budgétaire plus efficace et une capacité d'adaptation quasi instantanée.

De nombreux acteurs se positionnent sur ce marché : les éditeurs et autres acteurs historiques de l'informatique qui disposent des solutions, mais aussi les opérateurs télécoms, qui maîtrisent l'accès au réseau et l'expertise de la facturation à l'usage).


Forces et faiblesse du "cloud computing" d'après Solucom

Le marché du cloud computing comporte trois segments dont les finalités diffèrent. Le SaaS est le plus ancien et le plus mûr. Mettant à la disposition des utilisateurs des applications industrialisées, il devrait atteindre 10 % du marché des logiciels en 2010 d'après Gartner. Il est surtout tiré par la demande des PME qui ont ainsi accès à des solutions jusqu'ici réservées aux grands comptes. Mais les grands comptes s'y intéressent aussi. L'IaaS (Infrastructure as a Service ) vient ensuite. Fournissant des capacités matérielles et des outils logiciels en fonction de la demande, c'est un marché très dynamique. Il s'appuie sur les technologies de virtualisation et sur la maturité des offres historiques d'hébergement Web. A contrario du SaaS, qui est un marché très ouvert et qui permet à des acteurs de petite taille d'émerger, l'IaaS sera vraisemblablement porté par un petit nombre d'acteurs de dimension internationale, au regard des investissements nécessaires. Quant au PaaS (Platform as a Service), qui fournit aux directions des études informatiques une plate-forme de développement, de tests, de recette, de mise en production et de maintenance des applications, c'est pour le moment le marché moins développé.

Un modèle intermédiaire : le "cloud privé"

Une troisième voie est en train d'apparaître entre l'informatique traditionnelle et celle "dans les nuages" : le "cloud privé" ou "private cloud". Il ne s'agit plus d'externalisation totale ni de délocalisation vers un fournisseur, mais de la mise en ?uvre pour une société ou une institution déterminée du modèle économique et des technologies du cloud computing. Il consiste, d'une part, à renégocier les contrats de licence avec les fournisseurs pour mettre en ?uvre un mécanisme de facturation proche de celui du cloud et, d'autre part, à déployer tout ou partie des technologies dans un centre privé de traitement des données qui se comportera comme un opérateur de services cloud. Virtualisation des infrastructures et activation à la demande de services logiciels auprès des métiers à partir de logiciels identifiés en constituent les technologies de base. Ce modèle a tendance à rassurer, notamment sur le volet de la sécurité.

De nouveaux risques à affronter

Inévitablement, si ces nouveaux modèles apportent des opportunités pour améliorer l'organisation et le fonctionnement du système d'information, ils engendrent aussi de nouveaux risques. Le premier d'entre eux est le risque de débordement de la DSI par les métiers. En effet, les directions métiers peuvent se fournir directement en solutions logicielles en mode SaaS sans en référer à la DSI. Cette pratique, déjà constatée chez certains grands comptes, engendre par la suite de réels problèmes vis-à-vis des contraintes d'intégration, d'intégrité et de cohérence du SI. Par ailleurs, la facilité de mise en place d'un service engendre un risque de prolifération des applications et donc une augmentation de la complexité des processus de l'entreprise.

A contrario, le « cloud computing » peut faire peur à cause des problèmes potentiels de sécurité. Risques d'indisponibilité, de pertes de données ou d'accès non autorisé aux données de l'entreprise refroidissent les ardeurs des défenseurs du modèle. Et le moindre incident relayé par les média renforce le poids des détracteurs.

Quant au modèle de facturation, tellement vanté par les promoteurs du modèle, il comporte des incertitudes sur les métriques utilisées, en particulier au niveau du débit consommé par chaque utilisateur. Plus généralement, il faut que l'entreprise puisse dimensionner à l'avance l'usage des applications fournies à la demande afin d'en maîtriser les coûts.

René Beretz d'après Marc Boullier, Solucom

 
RECHERCHE    
 
TRADUCTION
...
 
OUTILS    
Inscription Newsletter    
Deux éditions mensuelles gratuites
Inscription Annuaire    
L'annuaire des pros
Publicité    
20000 visiteurs par mois
 
ANNUAIRE  
MISSLER SOFTWARE / TOP SOLID
CXP Group
SILOG
INCWO
VARIOPOSITIF
SYXPERIANE
VAISONET
VERYSWING
MISSLER SOFTWARE - TOPSOLID
ATHENEO by Mismo
FITNET MANAGER
VERO Software
SHORTWAYS
GROUPE COGESER
tout l'annuaire
 
TRIBUNE LIBRE
Maitriser l'effet papillon* sur la Supply Chain, un enjeu crucial pour les entreprises en matière de gestion de risques
13/04/2017 Quand la presse parle de chaîne logistique, c'est très souvent pour rapporter un problème de grande ampleur. La globalisation de l'économie et la recherche permanente de compétitivité ont en effet décuplé la complexité e ...
L'AS/400, vecteur de convoitise des pirates
12/04/2017 Le serveur Application System/400 que l'on appelle plus communément AS/400 (par simplification, j'utilise AS/400 pour les systèmes dénommés AS/400, iSeries et IBM i) possède la réputation d'être l'une des plateformes trè ...
toutes les tribunes libres
 
 
FOCUS ENTREPRISE    
Salons Solutions
 
26, 27 & 28 septembre 2017 - Paris Porte de Versailles - Pavillon 2.2 EXPOSITION, CONFÉRENCES, ATELIERS ERP, CRM, BI, E-ACHATS, DEMATERIALISATION, ARCHIVAGE EN LIGNE, SDN/INFOTODOC, SERVEURS & APPLICATIONS Les prochains Salons Solutions vont r ...
fiche complète de l'entreprise
 
 
erp-infos.com - copyright groupe solutions 2017 - tous droits réservés
Articles
Trilogiq ou quand l'...
Maitriser l'effet pa...
La Compagnie des bat...
L'AS/400, vecteur de...
Le X3 nouveau est ar...
Syntec, premier mili...
Cerealog dopé par le...
Dépêches
SAP sur sa lancée...
Hardis Group rachète...
Le vieillissement de...
Eudonet annonce sa n...
Ad Ultima démarre le...
Berger-Levrault rach...
EBP MéCa annonce la ...
Communiqués de presse
...
CAPSA FOOD réduit de...
Esker poursuit son d...
Dématérialisation du...
Résultats annuels 20...
BEST WORKPLACES FRAN...
Loi anti-fraude : Pr...
Evénements
INDUSTRIE LYON 2017...
Web-conférence : spé...
Vaisonet au parcours...
Vaisonet au parcours...
Vaisonet au parcours...
Vaisonet au parcours...
Vaisonet au parcours...
erp-infos.com
inscription newsletter
inscription annuaire
qui sommes-nous ?
contacts
publicité
tarifs & conditions
mentions légales
Les autres sites Infopro
E-learning-infos
ERP-infos
Intranet-infos
Eachats-infos
Phonethik