accueil favoris newsletter 
l'information professionnelle des progiciels de gestion intégrés
ACTUALITES RUBRIQUES INTERVIEWS NEWSLETTERS OUTILS INSCRIPTIONS A PROPOS
 
 
DEPECHES    
Syntec Numérique et Cinov-IT saluent le lancement officiel de France Num
16/10/2018 Partenaires de France Num, les deux organisations sont mobilisées depuis plusieurs années pour la transformation numérique des TPE-PME. Elles avaient déjà lancé un plan d'actions conjoint sur ce sujet en avril 2017, inte ...
Une plate-forme métier pour les experts-comptables
10/10/2018 Microsoft noue un partenariat avec Gest'Innov qui permettra de conjuguer les expertises pour construire la plate-forme du futur au service des collaborateurs et des clients de cabinets d'expertise-comptable.
L'industrie du logiciel contribue à hauteur de mille milliards d'euros au PIB de l'UE
09/10/2018 Avec le Royaume-Uni et l'Allemagne, la France contribue à hauteur de 63 % à la valeur ajoutée totale du PIB direct de l'UE pour l'industrie du logiciel.
Salons Solutions de Lyon : le programme des conférences
09/10/2018 La 1ère édition lyonnaise des salons Solutions (ERP –Dématérialisation – CRM et BI) se tiendra les 19 novembre après-midi et 20 novembre toute la journée au centre de congrès de Lyon. Elle sera assortie d'un pro ...
Quel est l'impact de la transformation numérique sur les métiers ?
09/10/2018 Telle est la thématique retenue pour la journée utilisateurs du DynsClub, le club des utilisateurs de solutions Microsoft Dynamics, qui se tiendra le 29 novembre prochain au centre de conférences de l'éditeur, privatisé ...
Divalto annonce son partenariat avec Yooz
09/10/2018 L'éditeur alsacien annonce son partenariat avec Yooz (groupe Itesoft-Yooz), société spécialisée dans les logiciels de dématérialisation des flux d'information. Les deux entreprises unissent leurs compétences pour fournir ...
Le baromètre des usages mobiles 2018 est paru
08/10/2018 Le groupe Open présente la troisième vague de son baromètre sur les usages mobiles, réalisé en partenariat avec l'EBG et Testapic. Confrontant la vision de 515 professionnels à celle de 1 460 utilisateurs, cette nouvelle ...
toutes les dépêches
 
DU COTE DES UTILISATEURS    
ba&sh accélère son développement à l'international
22/10/2018 ba&sh, marque française de luxe accessible en forte croissance, recherchait une solution de gestion adaptée à ses ambitions internationales. C'est Cylande, filiale du groupe Cegid, qui a été retenue et qui accompagne la ...
Le PMU déploie la signature électronique
25/09/2018 Plus d'un an après le déploiement de la signature électronique de Yousign, les bénéfices ressentis par le PMU sont nombreux : meilleure image auprès des clients et collaborateurs, gains de temps, impact écologique positi ...
tous les témoignages
 
COMMUNIQUES DE PRESSE    
Convention USF : Esker partenaire Platinium de cette nouvelle édition lyonnaise
09/10/2018 Esker, un des principaux éditeurs mondiaux de solutions de dématérialisation des documents, confirme son engagement auprès des utilisateurs SAP en étant partenaire Platinium de la Convention des Util ...
Esker et Rimilia signent un partenariat basé sur l’Intelligence Artificielle pour proposer une solution globale de gestion des encaissements
26/09/2018 Lyon, le 25 septembre 2018 – Esker, un des principaux éditeurs mondiaux de solutions de dématérialisation des documents, annonce la signature d’un partenariat mondial avec Rimilia, un des leaders des ...
Digitalisation des achats : Esker renforce son offre Purchase-to-Pay avec l’intégration des catalogues de fournisseurs externes
24/09/2018 A l’occasion des Salons Solutions (24, 25 et 26 septembre 2018 – Paris, Porte de Versailles), Esker, un des principaux éditeurs mondiaux de solutions de dématérialisation des documents, annonce l’inté ...
tous les communiqués
 
 
Articles    
Chaîne logistique, MES et RFID s'affichent sur SupplyChain Solutions
 
05/12/2011 :: Ce salon qui s'est déroulé les 23 et 24 novembre a décliné les thèmes de la chaîne logistique, de la traçabilité et du pilotage de production. Qualité des projets, besoins d'optimisation et de performance et montée en puissance des aspects décisionnels sont les thèmes qui ont émergé des tables rondes, conférences, ateliers, et discussions avec les exposants.

Produire, contrôler, livrer, tracer, inventorier : gérées par des technologies adaptées, ces problématiques s'intègrent souvent dans des projets globaux. Ceux-ci doivent impliquer aussi bien les utilisateurs finaux que la direction des entreprises pour aboutir au choix des solutions les plus pertinentes.

Un projet de supply chain doit s'inscrire dans une stratégie d'entreprise

Comment mettre en ?uvre un projet de SCM (Supply Chain Management) ? Telle est la question que se sont posée les participants à la conférence introductive du salon. Un consensus se dégage sur l'importance de prendre en compte tout projet dans une stratégie globale d'entreprise car un projet isolé, uniquement porté par la DSI, a nettement moins de chances de succès. Pour Tanguy Caillet, directeur général France du cabinet de conseil J&M Management, "il faut une vision à 5 ans d'amélioration des performances de la société. Même si la perspective économique est difficile, c'est indispensable car les bénéfices d'un projet ne peuvent être obtenus qu'au bout de 3 à 5 ans."

Le cahier des charges d'un projet de SCM peut prendre des formes variées. "Mais avant tout, il doit être flexible, insiste Florian Foresti, d'OM Partners, éditeur de solutions de planification : "le client doit pouvoir bénéficier des qualités de la solution choisie sans a priori." Il faut éviter qu'un cahier des charges définisse des schémas particuliers trop précis, qui empêchent de profiter des apports de la solution. Olivier Rouvière, d'Infor, enfonce le clou : "nous avons des solutions dédiées par industrie : elles mettent en avant les bonnes pratiques." Pour mieux comprendre les concepts de la supply chain, les PME ont intérêt à consulter des modèles de cahier des charges sur Internet ou à s'adresser à des cabinets spécialisés.

Pour qu'un projet de SCM réussisse, un certain nombre de conditions doivent être réunies. Tout d'abord, la solution retenue doit être bien adaptée au métier de la société et proposer une bonne couverture fonctionnelle. Le client doit s'assurer de la pérennité de l'éditeur et de ses plans d'évolution de la solution. Et il faut bien sûr calculer le ROI pour les différents volets du projet. Par ailleurs, avant de lancer un projet, une société tirera beaucoup d'enseignements d'une visite chez un utilisateur d'une solution analogue. "Il ne faut pas oublier qu'un projet est une affaire de personnes", note Olivier Rouvière. L'intégrateur et l'équipe du projet doivent se rencontrer le plus tôt possible pour mettre en place une collaboration efficace.

"La modularité et la souplesse de la solution sont des caractéristiques importantes pour pouvoir mettre en ?uvre une solution fonction par fonction", note Florian Foresti. Ce que confirme Tanguy Caillet : ""il faut être pragmatique, commencer petit et évoluer avec la montée en expérience des équipes.". La clarté et la facilité d'utilisation de la solution sont un autre élément-clef du succès d'une solution, comme le note Tanguy Caillet : "si une solution n'est pas intuitive, si les utilisateurs ne la comprennent pas, ils vont en extraire les données et retourneront sur Excel pour les manipuler."

MES : des solutions verticalisées, ouvertes vers l'extérieur, intégrant un volet décisionnel

Ce domaine de l'exécution et du contrôle de la fabrication était représenté sur le salon par quelques acteurs majeurs. Selon Apriso, ce marché en croissance mûrit et commence à concerner les DSI, ce qui est nouveau. Les petits développements internes réalisés au sein des services de production cèdent la place à des solutions de MES matures dont l'intégration à l'ERP, au PLM et autres applications de l'entreprise progresse. Les échanges avec les ERP peuvent être soit journaliers, soit déclenchés par un événement (par exemple la consommation d'une matière) : la fréquence des échanges a donc tendance à diminuer. La solution Producim de Courbon peut ainsi s'interfacer aussi bien avec le logiciel de gestion de laboratoire (LIMS) et le contrôle/commande des équipements qu'avec l'ERP, le WMS (gestion d'entrepôts) ou un outil de BI.


Intégration de Producim de Courbon avec les autres applicatifs de l'entreprise (Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

En effet, la masse de données accumulées par les outils de MES fournit des informations susceptibles d'aider à contrôler, corriger, améliorer et planifier. Dans ce but, des modules décisionnels sont maintenant intégrés dans les solutions et permettent de calculer des indicateurs de performance et d'afficher des tableaux de bord. C'est le cas chez Wonderware, qui s'appuie sur sa plate-forme Achestra pour créer un référentiel de données. Courbon a intégré à Producim un outil décisionnel bâti à partir d'une base Oracle/BIRT. Celui-ci peut fonctionner en interne pour du pilotage automatique, mais il est également possible d'exporter les données vers un outil décisionnel externe, pour un traitement différé.

Créée à Saint-Nazaire en 2005, la société Productys se positionne d'emblée comme éditeur d'un MES décisionnel, qui se construit à partir d'informations de production remontées du terrain. La construction de l'application dépend de la priorité respective accordée à différents facteurs : qualité, facilité de maintenance, souplesse... Totalement paramétrable, la solution peut facilement évoluer en fonction des changements de priorité. Les différents acteurs de l'entreprise peuvent consulter l'application selon différentes vues correspondant à leur centre d'intérêt. Pour Médéric Guérin, chef de projet chez Productys, "l'amélioration de la productivité peut financer la qualité".

La RFID, technologie diversifiée, bien implantée dans de nombreuses industries

Le monde de la RFID était représenté sur le salon par des concepteurs et fabricants d'étiquettes RFID et par des intégrateurs de solutions complètes. Maintag se consacre à la conception et au développement d'étiquettes RFID durcies, c'est-à-dire adaptées à des environnements hostiles. Par exemple, les étiquettes destinées aux pièces des avions d'Airbus doivent résister à une température de 70 °C et aux fuites de liquides hydrauliques. Quant aux étiquettes destinées aux textiles, comme les draps, elles doivent résister au lavage en machine. Mais dans d'autres domaines, les étiquettes peuvent être plus simples et moins chères, comme pour le marquage d'articles destinés à la distribution de détail. La Société JMD est un autre spécialiste de conception et de fabrication d'étiquettes RFID selon des technologies variées : étiquettes laminées, injectées, embossées, enrobées ou dômées, chacune fournissant un niveau de résistance différent. Ubi Solutions et Fréquentiel étaient deux des intégrateurs présents, actifs dans des projets de conseil, étude, d'intégration et de développements spécifiques.

La technologie la plus utilisée est celle des étiquettes passives avec ses trois gammes de fréquences : BF, HF et UHF, permettant des distances de lecture allant de 50 cm à près de 10 mètres. Pour être lues, ces étiquettes nécessitent des dispositifs externes, comme des PDA durcis ou des portiques. Les étiquettes RFID actives comportent une pile qui leur permet d'être lues à une distance pouvant aller jusqu'à 100 mètres. La société Fireflies RTLS s'est spécialisée dans cette technologie qui lui permet de mettre en place des solutions de localisation d'objets équipés d'étiquettes actives baptisées "lucioles". Un réseau fixe composé de lucioles de références qui communiquent avec les lucioles mobiles permet de localiser et de surveiller les objets, grâce à une triangulation.

René Beretz

Point de vue de Jean-Christophe Lecosse, directeur général du centre national RFID

"Il y a eu une attente démesurée dans la généralisation de la technologie RFID à tous les domaines. Même si le coût des étiquettes RFID a baissé, il faut 15 ans pour qu'une technologie soit adoptée dans un secteur : c'est le temps de maturation nécessaire aux acteurs d'un domaine pour se mettre d'accord. Par exemple, dans la grande distribution, il n'est pas facile d'obtenir un consensus à cause du nombre important d'acteurs. Le succès se trouve donc dans des niches où le nombre d'acteurs est faible et où les produits sont homogènes, ce qui est le cas des enseignes textiles et des blanchisseries mais aussi des bibliothèques. Les boucles fermées sont des environnements favorables car les étiquettes sont réutilisées. Dans ce cas, le coût unitaire de l'étiquette RFID est moins important, et le ROI est plus vite atteint.

Le ROI doit prendre en compte l'ensemble du projet : par exemple le coût de fixation de l'étiquette peut être nettement plus important que le coût de l'étiquette elle-même. Un autre facteur de bon retour sur investissement est le fait qu'une étiquette RFID peut avoir de nombreuses utilités, comme ce peut être le cas par exemple dans un magasin : antivol, lecture en vrac dans le panier de l'acheteur, informations pour le réapprovisionnement (tailles manquantes pour un modèle), informations pour le consommateur.
"
Propos recueillis par RB

 
RECHERCHE    
 
TRADUCTION
...
 
OUTILS    
Inscription Newsletter    
Deux éditions mensuelles gratuites
Inscription Annuaire    
L'annuaire des pros
Publicité    
20000 visiteurs par mois
 
ANNUAIRE  
Fitnet Manager
EXACT France
MISSLER SOFTWARE
CXP Group
SILOG
INCWO
VARIOPOSITIF
SYXPERIANE
VAISONET
VERYSWING
ATHENEO by Mismo
FITNET MANAGER
VERO Software
SHORTWAYS
tout l'annuaire
 
TRIBUNE LIBRE
Intelligence artificielle : une menace pour nos emplois ?
22/10/2018 La capacité de l'humain à traiter des quantités massives d'information ainsi que sa capacité à créer des structures cérébrales artificielles capables de reproduire nos raisonnements a, depuis quelques temps, ouvert le dé ...
Cartographie du parcours client : 5 erreurs communes qu'il convient d'éviter
15/10/2018 Quel que soit le secteur d'activité, les évolutions technologiques ont bouleversé la façon de consommer et par conséquent les relations entre les entreprises et leurs clients. Pour mieux connaître ces derniers et savoir ...
toutes les tribunes libres
 
 
FOCUS ENTREPRISE    
Salons Solutions
 
1er, 2 & 3 octobre 2019 - Paris Porte de Versailles - Pavillon 2.2 EXPOSITION, CONFÉRENCES, ATELIERS ERP, CRM, BI, E-ACHATS, DEMATERIALISATION, ARCHIVAGE EN LIGNE, SDN/INFOTODOC, SERVEURS & APPLICATIONS Les prochains Salons Solutions vont regr ...
fiche complète de l'entreprise
 
 
erp-infos.com - copyright groupe solutions 2018 - tous droits réservés
Articles
Intelligence artific...
ba&sh accélère son d...
Cartographie du parc...
Donnée et nouveaux u...
L'abonnement se renf...
Passage à la dématér...
IA, ou l'Intelligenc...
Dépêches
Syntec Numérique et ...
Une plate-forme méti...
L'industrie du logic...
Salons Solutions de ...
Quel est l'impact de...
Divalto annonce son ...
Le baromètre des usa...
Communiqués de presse
...
Convention USF : Esk...
Esker et Rimilia sig...
Digitalisation des a...
Esker renforce son e...
Kärcher North Americ...
Esker emménage dans ...
Evénements
Salons Solutions 201...
Web-Conférence / Dém...
28/11 Aix-en-P: 5 in...
WorkPLan au salon so...
Promotion vente lice...
Application mobile e...
Afterwork - Piloter ...
erp-infos.com
inscription newsletter
inscription annuaire
qui sommes-nous ?
contacts
publicité
tarifs & conditions
mentions légales
Les autres sites Infopro
E-learning-infos
ERP-infos
Intranet-infos
Eachats-infos
Phonethik