accueil favoris newsletter 
l'information professionnelle des progiciels de gestion intégrés
ACTUALITES RUBRIQUES INTERVIEWS NEWSLETTERS OUTILS INSCRIPTIONS A PROPOS
 
 
DEPECHES    
Lancement de Docuware 7.1
21/05/2019 L'éditeur de solutions GED et workflow annonce la V7.1 de sa solution éponyme. Le principal atout de cette nouvelle version réside dans le traitement automatique des lignes de factures. En outre, la nouvelle licence util ...
La croissance organique du top 10 des ESN en ligne avec le marché
20/05/2019 teknowlogy Group vient de publier son classement 2018 des ESN. Le bilan est plutôt bon : 9 ESN du top 10 ont bénéficié d'une croissance cumulée supérieure à celle du marché, à 5,3 %.
Renaissance Numérique et Syntec Numérique appellent à se saisir de la révolution des données
15/05/2019 Les données rebattent les cartes de notre économie et de notre société et redistribuent les jeux de pouvoirs au sein de nos organisations et entre pays. Mais cette mise en données du monde est une réalité qui n'est pas t ...
Opentext prévoit de nouveaux services de gestion de contenus
15/05/2019 Ces nouveaux services cloud fonctionneront avec SAP Cloud Platform afin d'harmoniser les services de données et de contenus.
delaware présente FAST-VIM
15/05/2019 Intégrateur de solutions SAP sur le marché français, delaware France présente sa solution FAST-VIM (Vendor Invoice Management), une offre permettant aux utilisateurs d'environnements SAP de gérer leurs factures entrantes ...
Unit4 lance des migrations cloud à prix forfaitaire
14/05/2019 Toujours à l'occasion de sa conférence utilisateurs Connect à Amsterdam, Unit4 a annoncé proposer à ses clients des migrations vers le cloud au forfait, pour leur permettre de bénéficier plus rapidement d'une expérience ...
Unit4 propose son bot Wanda en standard
14/05/2019 À l'occasion de sa conférence utilisateurs Connect, qui se tient ces jours-ci à Amsterdam, l'éditeur néerlandais Unit4 a annoncé que son bot Wanda serait intégré en standard à son ERP Business World pour aider les entrep ...
toutes les dépêches
 
DU COTE DES UTILISATEURS    
Nataïs va utiliser la blockchain pour offrir plus de transparence au consommateur
10/05/2019 Grâce à son service de blockchain, SAP, via son CO-Innovation Lab (COIL) et son partenaire STMS, aide le producteur français de popcorn Nataïs, leader européen du maïs à éclater, à numériser sa chaîne d'approvisionnement ...
Le lunetier français Morel se développe à l'international
06/05/2019 Après avoir mis en œuvre la solution Infor M3 Fashion en France et en Suisse l'an dernier, Morel poursuit le déploiement sur l'ensemble de ses filiales afin de garantir un système d'information centralisé, moderne, fiabl ...
tous les témoignages
 
COMMUNIQUES DE PRESSE    
Le Groupe Lapeyre choisit Esker pour digitaliser son cycle Purchase-to-Pay
21/05/2019 Esker, un des principaux éditeurs mondiaux de solutions de dématérialisation des documents, annonce la signature d’un contrat avec le Groupe Lapeyre™, filiale du Groupe Saint-Gobain, spécialisée dans ...
HighCo dématérialise 100% de ses factures fournisseurs avec Esker
08/04/2019 Esker, un des principaux éditeurs mondiaux de solutions de dématérialisation des documents, a été choisi par le Groupe HighCo, société spécialisée dans les solutions marketing intelligentes, pour déma ...
Sans ERP : commandes fournisseur code barre Kanban par l'opérateur
04/02/2019 Avec un terminal code-barre durci (WinCe, Android) ou un simple smartphone Android, permettez à vos opérateurs de passer commande de réapprovisionnement matières directement au fournisseur depuis leur ...
tous les communiqués
 
 
Articles    
Lorsque le M2M s'invite dans les SI des entreprises
 
26/04/2013 :: Jusqu'ici, les technologies M2M (Machine-to-Machine) restaient très confidentielles et auréolées d'une grande technicité. Mais l'extension de leur champ d'application et l'explosion des volumes des données traitées les font entrer par la petite porte dans les SI des entreprises.

Jusqu'à présent, lorsqu'on évoquait les applications Machine-to-Machine avec un DSI, il affichait un air plutôt dubitatif et interrogateur, estimant que ce domaine relevait plus du monde industriel que de celui de la gestion. Mais de nouveaux usages sont nés, les applications se sont diversifiées encore plus et impliquent désormais les SI centraux de l'entreprise, dont naturellement l'ERP. Ces applications nécessitent désormais une intégration plus large et impliquent même parfois le traitement de volumes massifs de données, répondant à la définition du Big Data (le Big Data commence là où les infrastructures traditionnelles ne suffisent plus à assurer le traitement des données, qui implique alors des infrastructures spécifiques). Quelques exemples : un distributeur de boissons pourra détecter que son stock est en train de se réduire et déclencher de lui-même un ordre de réapprovisionnement. D'autres exemples vont de la collecte des déchets par pesée des ordures déposées dans un container équipé d'une puce à la prévention de pannes automobiles jusqu'au fameux compteur intelligent d'eau, de gaz ou d'électricité, en passant par de nombreuses applications en télémédecine.

"IDC considère le M2M comme la 'Next Big Opportunity'", affirme Jean-Charles Massé, directeur de mission en architecture SI chez Bull. Pour François Gatineau, directeur du business center machines connectées chez Atos Worldline, "les machines connectées sont maintenant aussi bien une réalité pour le marché de masse que pour les industriels. Le M2M, initialement dédié à la collecte et à l'envoi de données, est en train de grandir sur les innovations métier". Pour Carrie MacGillivray, directeur des programmes services mobiles chez IDC : "le M2M va sans nul doute accroître la productivité et élargir la vie des machines ou 'objets' parce qu'elles sont connectées et que chaque connexion va fournir des données importantes aux entreprises, qui leur permettront de prendre des décisions en temps réel, sur la base de faits". Les conférences organisées en parallèle du récent salon Machine-to-Machine, qui se tenait à la porte de Versailles à Paris les 10 et 11 avril, ont apporté quelques éclairages sur la question.

Plates-formes génériques

L'adoption plus large des solutions M2M se heurte à certains freins, tels que l'absence d'offres multi-industries complètes ou celle de solutions de connectivité à la couverture mondiale adaptée. L'une des réponses apportées par les offreurs du domaine est appelée "plate-forme générique". Il s'agit de solutions clés en main alliant l'infrastructure cloud et les capteurs aux logiciels et aux services, permettant de traiter une problématique M2M de bout en bout. Parmi d'autres, Atos Worldline propose ce genre de solutions. Bull développe une plate-forme baptisée Boost, qualifiée par Jean-Charles Massé de "DaaS" (Device as a Service), qui permet à l'entreprise utilisatrice de s'affranchir des verrous technologiques et ainsi d'accélérer les développements.

Ces plates-formes cloud sont conçues sur mesure pour permettre la mise en place de véritables écosystèmes réseaux, intégrant l'ensemble des composants nécessaires de manière sécurisée. Pour François Gatineau, "nous sommes à l'aube d'une révolution et l'on évolue vers un écosystème de partenaires où la donnée ne sera plus la richesse, mais le moyen permettant aux savoir-faire des organisations métiers de fournir de nouveaux services riches et de grande valeur".

M2M et Big Data

Selon la loi de Metcalfe, le fondateur de 3Com, la valeur d'un réseau croît exponentiellement en fonction du nombre de points connectés. Le nombre des objets connectés croît lui-même de manière fulgurante et les analystes se battent à coups de milliards (10 milliards aujourd'hui, 50 milliards en 2020 ? Ou 2015 ? Voire avant...) d'objets connectés dans le monde. Les interactions entre ces objets croissent de manière exponentielle et le nombre des mesures (pour un compteur intelligent on passe d’une à deux mesures par an à une mesure par heure !) fait de même. Le M2M est entré de plain-pied dans l'ère du Big Data.

Il y a quelques années encore, il aurait été impensable de voir figurer SAP au nombre des intervenants à une table ronde consacrée au M2M : les volumes de données échangés et la nature des applications étaient loin de pouvoir intéresser le géant allemand. Pourtant, il était bien là en 2013, représenté par son responsable du business développement France, Thierry Pierre, à évoquer ses solutions spécifiques et le Big Data, avec sa solution in-memory HANA – encore elle !


(cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Ericsson et SAP ont en effet début mars conclu un accord de commercialisation, basée sur une offre SaaS conjointe de solutions et services M2M, en mode cloud dans le monde entier. Revoilà les plates-formes M2M génériques : la combinaison des services, des solutions, des technologies et des infrastructures réseaux pour opérateurs d'Ericsson, appelés Device Connection Platform & Service Enablement Platform, et des solutions de SAP (HANA) devraient fournir aux entreprises les moyens de répondre aux attentes de leurs clients. Jim Hagemann Snabe, co-CEO de SAP, déclare : "ensemble, nous allons lever tous les freins à l'adoption des solutions M2M en proposant une solution simple, économique et rapide à mettre en œuvre. Les entreprises vont profiter d'une offre qui leur apporte tout ce dont elles ont besoin pour communiquer avec leurs machines et les aider à transformer de vastes volumes de données en informations temps réel à même de soutenir leurs processus de décision".

Malo Jennequin, directeur de mission "innovative solutions" chez Bull, plante le décor en décrivant un processus étonnamment familier : les principales approches du Big Data dans le M2M se font au travers de trois étapes que sont l'acquisition des données, leur organisation et leur stockage, puis leur analyse au travers de requêtages. Cette approche ressemble à s'y méprendre à celle, classique, des applications de business intelligence. Le M2M n'invente donc rien et n'est finalement pas si éloigné que cela de choses connues depuis des décennies. C'est sans doute ce qui en fait un candidat plus que crédible pour assurer la prochaine vague d'évolution de l'informatique.

Jacques Mezrahid, directeur de l'innovation de Sogeti, enfonce le clou en évoquant les projets innovants menés par sa société dans le monde de l'automobile, pour non seulement analyser des pannes avérées, mais aussi les prévenir. Pour cela, Sogeti a conclu des accords avec les équipementiers et les constructeurs pour équiper les véhicules, en première ou en deuxième monte, de capteurs transmettant un nombre phénoménal d'informations. Et que dire de Jacques Bourgain, président de la toute jeune société GA-MM, qui se présente comme retraité et fondateur de cette start-up : intervenant dans le domaine du bâtiment intelligent, il propose un système expert pour une gestion active du bâtiment.

Ces multiples applications génèrent de plus en plus de données, qui doivent de plus en plus être intégrées aux SI des entreprises concernées. Lorsque les machines parlent aux machines et que l'intervention humaine devient l'exception, l'informatique passe effectivement à la vitesse supérieure.

Benoît Herr

 
RECHERCHE    
 
TRADUCTION
...
 
OUTILS    
Inscription Newsletter    
Deux éditions mensuelles gratuites
Inscription Annuaire    
L'annuaire des pros
Publicité    
20000 visiteurs par mois
 
ANNUAIRE  
E-LEARNING Lyon
Fitnet Manager
EXACT France
MISSLER SOFTWARE
CXP Group
SILOG
INCWO
VARIOPOSITIF
SYXPERIANE
VAISONET
VERYSWING
ATHENEO by Mismo
FITNET MANAGER
VERO Software
tout l'annuaire
 
TRIBUNE LIBRE
Le RGPD un an après : ce que l'on a appris
22/05/2019 Le 25 mai, les entreprises qui traitent les données personnelles des résidents de l'UE célèbreront le premier anniversaire de l'application du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD).
Comment optimiser l'utilisation des données à travers une gestion intelligente de l'information ?
13/05/2019 En 2019, la quantité de toutes les données sur Terre est de 2,7 Zettabytes, ce qui équivaut à 200 milliards de films HD. Bien sûr, cet amas de données croit à une vitesse fulgurante et double tous les deux ans. À titre d ...
toutes les tribunes libres
 
 
FOCUS ENTREPRISE    
Salons Solutions
 
1er, 2 & 3 octobre 2019 - Paris Porte de Versailles - Pavillon 2.2 EXPOSITION, CONFÉRENCES, ATELIERS ERP, CRM, BI, E-ACHATS, DEMATERIALISATION, ARCHIVAGE EN LIGNE, SDN/INFOTODOC, SERVEURS & APPLICATIONS Les prochains Salons Solutions vont regr ...
fiche complète de l'entreprise
 
 
erp-infos.com - copyright groupe solutions 2019 - tous droits réservés
Articles
Le RGPD un an après ...
Les apports de l'IA ...
Connaitre les possib...
L'analytique autonom...
Comment optimiser l'...
Nataïs va utiliser l...
Commerce connecté : ...
Dépêches
Lancement de Docuwar...
La croissance organi...
Renaissance Numériqu...
Opentext prévoit de ...
delaware présente FA...
Unit4 lance des migr...
Unit4 propose son bo...
Communiqués de presse
Le Groupe Lapeyre ch...
HighCo dématérialise...
Ça bouge chez CalvaE...
Sans ERP : commandes...
Esker certifiée poin...
Hays passe à 2/3 de ...
Esker nommée dans le...
Evénements
Salons Solutions 201...
Web-Conférence / Dém...
28/11 Aix-en-P: 5 in...
WorkPLan au salon so...
Promotion vente lice...
Application mobile e...
Afterwork - Piloter ...
erp-infos.com
inscription newsletter
inscription annuaire
qui sommes-nous ?
contacts
publicité
tarifs & conditions
mentions légales
Les autres sites Infopro
E-learning-infos
ERP-infos
Intranet-infos
Eachats-infos
Phonethik