accueil favoris newsletter 
l'information professionnelle des progiciels de gestion intégrés
ACTUALITES RUBRIQUES INTERVIEWS NEWSLETTERS OUTILS INSCRIPTIONS A PROPOS
 
 
DEPECHES    
Gérald Karsenti réapparaît au poste de directeur général de SAP France
12/04/2018 Après un bref passage à la direction générale d'Oracle France et après avoir lâché la présidence de Hewlett Packard Enterprise en août 2017, c'est chez SAP France que Gérald Karsenti réapparaît en tant que directeur géné ...
Vulog et Green Creative déploient conjointement Bydesign
05/04/2018 Pour faciliter le partage d'expérience, le revendeur et installateur de solutions SAP Business ByDesign Ubister a proposé à Vulog et Green Creative un co-déploiement de l'ERP.
Nouvelle application mobile pour les ateliers de production
03/04/2018 Objectif-PI propose une nouvelle application Web à interface tactile. Destinée aux opérateurs de production, elle est accessible sur tablette dans l'atelier et permet la déclaration et le suivi des temps.
IFS fait l'acquisition de la solution ServMan
03/04/2018 Au travers de sa filiale Workwave, IFS a racheté l'entreprise Cube Six, Inc. et est désormais propriétaire de la solution de Field Service Management ServMan, renforçant ainsi sa présence sur ce marché de la gestion des ...
Un module de traduction reposant sur l'IA. Vraiment ?
02/04/2018 Ils ont de l'humour, chez Unit4 : l'éditeur a déclaré hier avoir lancé le jour même une version bêta du nouvel assistant Wanda qui permet d'éviter les malentendus culturels qui se produisent dans les équipes multinationa ...
Unit4 lance un module de traduction reposant sur l'IA
01/04/2018 L'éditeur lance aujourd'hui une version bêta du nouvel assistant Wanda qui permet d'éviter les malentendus culturels qui se produisent dans les équipes multinationales et ainsi augmenter leur productivité. Wanda est un a ...
Donner un sens à l'intelligence artificielle
29/03/2018 Tel est le titre du très attendu "Rapport Villani" sur l'IA, fruit de la mission confiée par le Premier Ministre Édouard Philippe à une équipe composée, outre le député de l'Essonne et mathématicien Cédric Villani, de Ma ...
toutes les dépêches
 
DU COTE DES UTILISATEURS    
Quand la diversité des modules du nouvel ERP permet l'uniformisation du SI
27/03/2018 Retour sur la démarche de Sémaphore Photographie dans l'implémentation de son ERP avec le témoignage de Pascal Leroy, président de la société.
Heineken Espagne divise par 5 le temps de traitement de ses commandes
13/02/2018 Esker a été choisi par Heineken Espagne, groupe leader sur le marché de la bière et du cidre avec les marques Heineken, Cruzcampo, Amstel et Buckler, pour l'automatisation de ses processus de gestion de commandes clients ...
tous les témoignages
 
COMMUNIQUES DE PRESSE    
Trek Bicycle réduit ses délais de paiement au niveau mondial grâce au CRM de recouvrement Esker
09/04/2018 Esker, un des principaux éditeurs mondiaux de solutions de dématérialisation des documents, annonce que Trek Bicycles, leader aux Etats-Unis dans la conception et la fabrication de vélos et d’accessoi ...
Commandes clients, factures fournisseurs : Pelican Products Inc. opte pour la dématérialisation avec Esker
20/03/2018 Pelican Products Inc., leader mondial dans la conception et la fabrication de boîtiers de protection haute performance, de solutions d'emballage à température contrôlée et de systèmes d'éclairage port ...
Dématérialisation des factures clients : avec Esker, Promega France entre dans l’ère du e-commerce
26/02/2018 Promega France , spécialiste des solutions innovantes pour les laboratoires de recherche, est engagée dans une stratégie de modernisation de son organisation e-commerce pour laquelle la dématérialisat ...
tous les communiqués
 
 
Articles    
Comment passer à un ERP en mode SaaS
 
15/10/2013 :: Lors des récents salons Solutions, une table ronde a abordé le thème très concret de la migration d'un ERP depuis les serveurs de l'entreprise vers une externalisation en mode SaaS. Plusieurs éditeurs, mais surtout le représentant d'une entreprise qui a vécu cette transition, ont débattu de la conduite d'un tel projet, du rythme et des modalités de la migration et de ses coûts.

Migration vers le SaaS : le cas de Jenny Craig

Filiale du groupe Nestlé, Jenny Craig est une société qui aide à la perte de poids grâce à un suivi personnalisé par des diététiciennes. Avec un effectif de 90 personnes, elle est implantée à La Baule et dans 17 centres locaux. Utilisant l'ERP Proginov en mode client/serveur depuis 13 ans, elle était confrontée à plusieurs enjeux : elle voulait, d'une part, donner un accès en extranet à ses clients et, d'autre part, mieux gérer la saisonnalité de ses pointes d'activité se produisant avant l'été et en septembre, en évitant l'achat de nouvelles licences uniquement pour ces courtes périodes. Elle voulait aussi connecter la téléphonie à l'ERP et disposer d'un système intégré qui supprime le besoin de se déplacer dans les 17 centres.

La société a donc examiné la possibilité de passer en mode SaaS, en transférant applications et données sur les serveurs de Proginov. Un état des lieux de tous les domaines de l'entreprise l'a amenée à se poser des questions sur les pistes envisagées. Pouvait-on externaliser une partie des applications ? Y avait-il un risque de perdre la main ? Quelles étaient les garanties de sécurité ? Le groupe Nestlé a validé cet aspect avec Proginov.

Le projet a duré environ un an, impliquant de nombreux tests réels en double, y compris pour les temps de réponse. "Pour des raisons de sécurité, nous avons décidé de ne pas changer de version de progiciel dans la migration, se justifie Ludovic Moine, responsable informatique de Jenny Craig. Mais nous avons ajouté de nouvelles fonctions comme l'interconnexion de la téléphonie et de l'ERP, qui facilite des tâches routinières : lorsqu'un client appelle, sa fiche s'affiche automatiquement à l'écran ; de même lorsqu'on affiche la fiche d'un client, on peut l'appeler automatiquement." Cette intégration a évité à Jenny Craig d'acheter des serveurs supplémentaires. L'application s'est également enrichie d'un extranet auquel peuvent se connecter les clients pour le contrôle de leur poids et les prises de rendez-vous, avec des fonctions de "chat" et une boutique en ligne.

L'équipe a installé sur chaque poste de travail une nouvelle icône destinée à la connexion avec le nouvel environnement. Quatre jours avaient été dégagés pour la procédure de migration, comprenant une marge de sécurité d'une journée, impliquant un arrêt total de l'accès aux applications. En pratique, la sauvegarde des bases de travail était terminée le vendredi soir et le basculement sur les serveurs de Proginov achevé dès le samedi matin. Les interrogations sur les temps de réponse ont été très vite levées, confirmant les tests préalables : "nous aurions pu reprendre les activités dès le samedi matin, mais nous avons respecté notre programme et tout le monde a redémarré le lundi matin avec la nouvelle version sans aucun problème, " se félicite Ludovic Moine. La société a conservé les serveurs en interne avec le progiciel d'origine pendant un an, au cas où un retour au mode on-premise aurait été nécessaire, mais cela ne s'est pas produit.

Migrer vers le mode SaaS, un vrai projet

"Une migration est un projet informatique en tant que tel, confirme Sylvain Lacoste, "Business Development Manager SaaS & Partners" (sic) de Cegid. Un projet en mode SaaS ne dure pas plus longtemps qu'un projet classique et ne comporte pas plus de risques qu'un projet traditionnel."


Outre le basculement total de l'ERP vers le mode SaaS illustré par le cas de Jenny Craig, d'autres formules de passage vers le SaaS sont possibles, en particulier une démarche progressive. Pour Pierre Alain Lecointe, directeur général, de UNIT4 CODA France, "on peut en même temps changer de logiciel et passer en mode SaaS. Il faut déterminer quelles applications on veut migrer en SaaS et à quel rythme, tout en conservant certaines applications sur les serveurs de l'entreprise."

Les entreprises recourent à des applications en mode SaaS lorsqu'elles ont besoin de fonctions nouvelles que leur ERP traditionnel, installé en interne, ne fournit pas. C'est ainsi qu'Hubert Nolais, responsable consulting chez Alticap, présente l'intérêt de Business by Design de SAP. Celui-ci insiste sur la disponibilité de la plate-forme et la richesse des outils mis à disposition des équipes : formation par e-learning, environnement de tests, trace complète des processus de conversion depuis la conversion initiale des données jusqu'au basculement vers l'environnement de production.

Progiciels standards et développements spécifiques en SaaS

La richesse des solutions proposées en mode SaaS fait débat. Philippe Plantive, directeur général de Proginov, revendique la maturité et la profondeur fonctionnelle de ses solutions. "Mais certains acteurs ERP du cloud ont provoqué des déceptions", regrette-t-il. Pour sa part, Hubert Nolais positionne également Business By Design comme un ERP complet : "il ne remplace pas ECC. Il a un autre positionnement. Avec 4 mises à jour par an, il s'enrichit régulièrement. Mais une mise à jour est un non événement pour le client s'il ne veut pas utiliser les nouvelles fonctions."

Que deviennent les développements spécifiques autour des ERP dans le contexte du SaaS, dans lequel tout le monde utilise la même version du progiciel ? "On peut paramétrer certaines fonctions mais pas toutes car cela deviendrait trop lourd. Certaines fonctions spécifiques méritent d'être intégrées dans l'outil standard dans une version ultérieure.", déclare Philippe Plantive. Mais le client a le choix entre plusieurs environnements : il y en a jusqu'à 6 chez Proginov. Du côté de Business By Design, des outils permettent de développer des modules spécifiques. "Pour chaque nouvelle version, les spécifiques sont testés. En outre, le SAP Store contient des applications validées fonctionnant avec Business By Design", précise Hubert Nolais. Les applications SaaS de Cegid sont, elles aussi, multi-locataires ("multi-tenant") : chaque version est utilisée par de nombreux clients. L'accès à des modules spécifiques est facilité par la présence d'API qui constituent des ouvertures vers d'autres outils. "Il faut choisir entre la haute couture et le prêt-à-porter, explique Sylvain Lacoste. Ce n'est pas qu'un problème de budget : l'adoption d'une solution standard est un gage de pérennité. On peut intégrer des nouvelles fonctions dans la solution standard mais dans des limites raisonnables."

"L'interopérabilité entre les différentes solutions SaaS est indispensable", insiste Antoine Lebreton, responsable des ventes chez Mismo Informatique. Mais elle reste encore hypothétique. "Dans quelques années peut-être, des entreprises utiliseront l'ERP d'un fournisseur avec la comptabilité d'un autre, le tout en mode SaaS", espère Sylvain Lacoste.

La question de la réversibilité est sur toutes les lèvres : une entreprise doit pouvoir récupérer ses données hébergées sur un serveur distant et les réinstaller sur un autre serveur. Ce que confirme Ludovic Moine : "nous pouvons exporter notre base de données et donc partir n'importe quand", explique-t-il. "Mais si un acteur est uniquement présent dans le cloud, comment peut-on mettre en œuvre la réversibilité ?", s'interroge Philippe Plantive ? Pierre-Alain Lecointe insiste sur les deux facettes de la réversibilité : les données mais aussi les progiciels. Pour sa part, Hubert Nolais ne croit pas à la réversibilité de l'ERP lui-même, ce qui est évidemment impossible pour un ERP qui n'est fourni qu'enmode SaaS.

Nouvelles exigences des clients en SaaS

Habituellement, l'administration des applications en mode SaaS est assurée par le fournisseur. Pour répondre à la demande de Jenny Craig qui souhaitait en conserver la responsabilité, Proginov lui a ouvert des accès : "nous avons récupéré la gestion des droits utiles. Proginov a débridé certains accès, d'autres non. Aujourd'hui, j'ai la même gestion des droits qu'auparavant", se félicite Ludovic Moine.

Autre souci dans le passage au mode SaaS : le contrôle des modifications de programmes. Ludovic Moine raconte : "lors du passage du serveur de tests au serveur de production, certains programmes comportaient plusieurs modifications, dont quelques unes n'étaient pas validées. J'ai imposé des règles strictes : tout programme modifié m'est systématiquement envoyé pour validation avant la mise en production."


Philippe Plantive confirme ce changement de pratique qui affecte les équipes de Proginov : "jusqu'ici, le client validait la base de tests, puis l'application entrait en production. Maintenant, la mise à jour sur la base de production se fait en temps réel. Cela donne plus d'autonomie aux clients. La promesse d'intervention dans les 4 heures ne suffit plus : il faut réagir en temps réel."

Comment contenir les risques ?

La transition vers le mode SaaS comporte des risques, dont certains ne sont pas spécifiques à ce mode. Pour Sylvain Lacoste, le risque pour les entreprises est minimal si l'éditeur est aussi hébergeur : "les offres de services comportent de nombreux aspects, dont certains sont contractuels comme les sauvegardes. Il y a moins de coûts cachés qu'en on-premise. En particulier, le SaaS offre la maîtrise des mises à jour. L'éditeur garantit des applications à jour dans les domaines réglementaires et assure la sécurité des applications, en particulier la protection contre les intrusions. Il y a un engagement global sur de nombreux sujets dont les clients n'ont pas conscience." Hubert Nolais considère également que le mode SaaS procure une bonne sécurité aux PME. Pour sa part, Pierre-Alain Lecointe est beaucoup plus réservé : "les problèmes de sécurité et les risques d'intrusion sont supérieurs dans le cloud à ce qu'ils sont dans le mode traditionnel, et la dépendance d'un fournisseur unique est aussi un risque. Le mode SaaS comporte des coûts cachés, en particulier pour l'administration, surtout pour les grands comptes."

Les bonnes pratiques pour entamer une migration

Philippe Plantive résume les éléments essentiels pour réussir la migration d'un ERP vers le SaaS : "ce doit être un projet informatique bien piloté et porté par les dirigeants de l'entreprise. Quant aux utilisateurs, ils doivent être sensibilisés à l'objectif final. Il faut s'appuyer sur un cloud privé, car le cloud public pose des problèmes de sécurité et de confidentialité (risques d'accès par l'administration américaine en vertu du Patriot Act). Enfin, l'interlocuteur des entreprises doit avoir 3 compétences : l'édition, l'hébergement et l'intégration." Pierre-Alain Lecointe insiste sur le fait qu'il ne faut aller vers le SaaS que si on trouve une bonne solution dans ce mode. Antoine Lebreton souligne l'importance de l'interlocuteur unique. Enfin, pour Sylvain Lacoste, l'entreprise doit vérifier le niveau d'engagement du prestataire et sélectionner une offre de services globale.

René Beretz

 
RECHERCHE    
 
TRADUCTION
...
 
OUTILS    
Inscription Newsletter    
Deux éditions mensuelles gratuites
Inscription Annuaire    
L'annuaire des pros
Publicité    
20000 visiteurs par mois
 
ANNUAIRE  
Fitnet Manager
EXACT France
MISSLER SOFTWARE
CXP Group
SILOG
INCWO
VARIOPOSITIF
SYXPERIANE
VAISONET
VERYSWING
ATHENEO by Mismo
FITNET MANAGER
VERO Software
SHORTWAYS
tout l'annuaire
 
TRIBUNE LIBRE
Données personnelles : comment les protéger et continuer à innover ?
26/03/2018 Ce qu'il faut retenir du grand débat de la donnée du 13 mars dernier, un événement organisé par Syntec Numérique sous le haut patronage du secrétariat d'État chargé du numérique
Les 3 défis du Plan de Reprise d'Activités (PRA)
14/03/2018 Quel que soit le secteur, le temps où l'activité d'une entreprise pouvait se poursuivre malgré un problème informatique majeur est désormais révolu. Aussi, la pérennisation du Plan de Continuité d'Activité (PCA) revêt un ...
toutes les tribunes libres
 
 
FOCUS ENTREPRISE    
Salons Solutions
 
24, 25 & 26 septembre 2018 - Paris Porte de Versailles - Pavillon 2.2 EXPOSITION, CONFÉRENCES, ATELIERS ERP, CRM, BI, E-ACHATS, DEMATERIALISATION, ARCHIVAGE EN LIGNE, SDN/INFOTODOC, SERVEURS & APPLICATIONS Les prochains Salons Solutions vont r ...
fiche complète de l'entreprise
 
 
erp-infos.com - copyright groupe solutions 2018 - tous droits réservés
Articles
Qu'est-ce au juste q...
La donnée et le sect...
Les nouveaux ERP exi...
Quand la diversité d...
Données personnelles...
Des innovations, mai...
Comarch inaugure son...
Dépêches
Gérald Karsenti réap...
Vulog et Green Creat...
Nouvelle application...
IFS fait l'acquisiti...
Un module de traduct...
Unit4 lance un modul...
Donner un sens à l'i...
Communiqués de presse
...
...
Trek Bicycle réduit ...
...
...
Commandes clients, f...
...
Evénements
Web-Conférence / Dém...
28/11 Aix-en-P: 5 in...
WorkPLan au salon so...
Promotion vente lice...
Application mobile e...
Afterwork - Piloter ...
Universités d'été 20...
erp-infos.com
inscription newsletter
inscription annuaire
qui sommes-nous ?
contacts
publicité
tarifs & conditions
mentions légales
Les autres sites Infopro
E-learning-infos
ERP-infos
Intranet-infos
Eachats-infos
Phonethik