accueil favoris newsletter 
l'information professionnelle des progiciels de gestion intégrés
ACTUALITES RUBRIQUES INTERVIEWS NEWSLETTERS OUTILS INSCRIPTIONS A PROPOS
 
 
DEPECHES    
SAP sur sa lancée
25/04/2017 Les résultats de SAP pour le premier trimestre 2017 viennent de tomber. Sans surprise, à 5 285 milliards d'euros de chiffre d'affaires, ils sont une fois de plus en croissance, de 12 %.
Hardis Group rachète deux intégrateurs Salesforce
24/04/2017 Grâce à ces rachats de Bluetis et de Synefo, l'ESN se renforce dans l'intégration de Salesforce et s'implante dans le grand Sud-Ouest avec une agence située près de Bordeaux.
Le vieillissement de la technologie freine la transformation numérique
24/04/2017 Selon une étude menée par le cabinet Pierre Audoin Consultants (PAC) et publiée par Fujitsu, le vieillissement de la technologie empêche de nombreuses entreprises européennes de bénéficier pleinement de la transformation ...
Eudonet annonce sa nouvelle Édition 2017
21/04/2017 Éditeur-intégrateur de solutions CRM (Gestion de la Relation Clients) généralistes et verticalisées, Eudonet a présenté aujourd'hui sa nouvelle Édition 2017 à l'occasion de sa manifestation annuelle.
Ad Ultima démarre le processus de labellisation Scorefact pour Microsoft Dynamics AX
21/04/2017 Intégrateur de progiciels ERP, CRM et PLM, Ad Ultima se spécialise dans le déploiement de solutions pour le secteur industriel et l'ingénierie.
Berger-Levrault rachète deux sociétés espagnoles
20/04/2017 L'éditeur de logiciels à destination des collectivités locales, des établissements médico-sociaux et d'éducation, poursuit sa croissance externe avec l'acquisition de deux nouvelles sociétés basées à Barcelone.
EBP MéCa annonce la version V17 de ses solutions
20/04/2017 Depuis 1996, EBP propose aux professionnels de l'automobile un logiciel de gestion commerciale dédié à ce métier. En 2013 René Sentis, fondateur d'EBP Informatique, a décidé de spécialiser cette activité au sein du group ...
toutes les dépêches
 
DU COTE DES UTILISATEURS    
La Compagnie des bateaux d'Aix les Bains Riviera des Alpes optimise l'utilisation de son ERP Open Source
13/04/2017 Trois questions à Nicolas Mayeur, responsable informatique de société.
Saint-Gobain a automatisé ses processus comptables
15/03/2017 Le leader mondial de l'habitat durable a ainsi augmenté l'efficacité de ses équipes, en déployant la plate-forme Finance Controls & Automation de Blackline dans 25 de ses centres de services partagés afin d'automatiser, ...
tous les témoignages
 
COMMUNIQUES DE PRESSE    
CAPSA FOOD réduit de 75% le temps de traitement de ses commandes clients grâce à Esker
05/04/2017 CAPSA FOOD, entreprise laitière espagnole qui détient les marques Central Lechera Asturiana, Larsa et ATO, confie à Esker la dématérialisation du traitement de ses commandes clients, après une premièr ...
Esker poursuit son développement international et enregistre une croissance record en 2016
03/04/2017 Esker, un des principaux éditeurs mondiaux de solutions de dématérialisation des documents en mode Cloud, annonce une croissance de 13% en 2016 qui s’explique par le succès de ses solutions Cloud, les ...
Dématérialisation du cycle Order-to-Cash : Esker propose une solution de paiement en ligne par mandat SEPA ou carte bancaire Lyon
28/03/2017 Esker complète son offre de dématérialisation des factures clients avec une nouvelle solution de paiement en ligne par mandat SEPA* ou carte bancaire. Grâce à ce nouveau service, qui s’appuie sur son ...
tous les communiqués
 
 
Articles    
Sage propulse X3 vers le cloud
 
21/05/2014 :: À l'occasion de la conférence mondiale X3 2014 de Lisbonne, l'éditeur a lancé la nouvelle version de son ERP destiné aux ETI, nombreux témoignages d'utilisateurs à l'appui. Entièrement repensée, disponible on-line comme on-premise, cette version privilégie la facilité d'utilisation et la mobilité.

Près de 1 000 personnes, dont 150 entreprises utilisatrices, s'étaient donné rendez-vous les 14 et 15 mai derniers à Lisbonne pour la conférence annuelle organisée par Sage autour de son ERP X3. Ce fut l'occasion pour l'éditeur de lancer officiellement et de présenter la nouvelle version 7 de sa solution pour les ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire), une solution entièrement repensée pour mieux répondre aux besoins actuels des entreprises. La V7 arrive un an et demi après la précédente (V 6.5) et sera disponible sur le marché dès juin 2014. Pour étayer cette annonce, Christophe Letellier, CEO de Sage Mid-market, s'est entouré de nombreux collaborateurs, mais surtout d'utilisateurs précoces de cette version. Car la V7 est censée répondre avant tout aux principaux besoins que sont l'acquisition de nouveaux clients, la réduction des coûts d'exploitation et le développement du chiffre d'affaires. Pour illustrer la démarche, le dirigeant s'appuie sur une récente étude indépendante d'envergure européenne réalisée par Redshift Research Crowdology et commanditée par Sage (cf. encadré).


Les clients témoignent (cliquez sur la photo pour l'agrandir)

"Notre étude montre qu'aujourd'hui il existe une discordance entre les solutions achetées et les besoins des entreprises. Les décideurs n'écoutent pas assez les utilisateurs et essaient de trouver des solutions universelles au lieu de produits centrés sur les attentes réelles de l'utilisateur", constate Christophe Letellier. "Nous avons écouté nos clients et le marché pour remodeler notre solution et mieux répondre aux besoins et aux défis auxquels font face les entreprises du mid-market".

X3 dans le cloud ?

Grande nouveauté : l'ERP X3 sera désormais disponible dans le cloud ! Oh pas tout à fait, les tenants du on-premise peuvent se rassurer. Et sûrement pas dans un cloud public. Il faut dire que Sage vient de loin en la matière : d'abord réfractaire à toute approche SaaS et/ou cloud, l'éditeur a ensuite innové en créant diverses approches hybrides (cf. L'ERP hybride pour toutes les entreprises ?).

En proposant son ERP X3 avec un accès full Web, il fait donc un grand pas en avant tout en demeurant fidèle à cette approche hybride. "Le cloud est moteur et capital", estime Christophe Letellier tout en assurant que les clients n'ont cure de la technologie. "Comme vous avez pu le voir, toute la démo d'hier a été faite en ligne et donc dans le cloud. X3 est donc dès aujourd'hui dans le cloud. Et vous entendrez parler de nous à ce sujet en temps voulu. C'est une question de mois", a-t-il précisé lors de la conférence de Presse de Lisbonne. Il y a cependant encore loin de la coupe aux lèvres : ce sont les partenaires de l'éditeur qui prendront en charge l'infrastructure d'hébergement.

Les nouveautés

Ce qui frappe avant tout, c'est bien sûr l'interface utilisateur entièrement repensée et rajeunie : désormais accessible via de nombreux navigateurs Web, elle permet de naviguer de manière beaucoup plus visuelle et intuitive. En outre, le poste client devient agnostique grâce à l'utilisation du HTML5, ce qui rend l'application accessible en mobilité à partir de n'importe quel smartphone ou tablette. La navigation est plus intuitive et repose pour l'essentiel sur la définition de "favoris" destinés à remplacer les menus. "Les seules circonstances dans lesquelles j'utilise un menu, c'est au restaurant", ironisait Himanshu Palsule, CTO et directeur de la stratégie de Sage Amérique du Nord, qui assurait la démonstration en duo avec Denis Cohen Salmon, directeur du centre d'excellence et des activités avant-vente. "Tout le monde préfère utiliser les favoris".


Himanshu Palsule, CTO et directeur de la stratégie de Sage Amérique du Nord (cliquez sur la photo pour l'agrandir)

L'orientation globale de X3 est collaborative : pour cela, Sage met en place des outils comme une intégration poussée avec les documents Microsoft Office, par simple glisser/déposer, et des fonctions de recherche de type "Google". Développé en interne, le moteur de recherche utilisé est puissant et ne déroutera pas un utilisateur aguerri du Web. "Le réflexe n'est plus aujourd'hui de rechercher son document dans une arborescence complexe pour que, une fois arrivé, on ait oublié jusqu'au document qu'on recherchait", poursuivait Himanshu Palsule. "On va sur Google, on tape quelques mots-clés et on accède à ce qu'on recherche. Et bien dans Sage ERP X3, c'est désormais exactement la même chose".

La V7 comporte également de nombreux apports fonctionnels. Parmi ceux-ci, on retiendra la traçabilité étendue, du devis à l'encaissement, de la commande au règlement, la personnalisation des documents commerciaux ou encore la définition ajustable des kits de vente, en termes d'options et de variantes. La gestion des coûts d'achats permet désormais de suivre les importations, le contrôle des flux inter-sociétés a été renforcé et le paramétrage rendu plus flexible en fonction de la législation.

Des utilisateurs évidemment satisfaits

La V7 a fait l'objet d'un programme d'adoption précoce incluant une quinzaine de sociétés partenaires et clientes. Trois d'entre elles, dont deux d'Amérique du Nord, sont venues apporter leur témoignage lors de la plénière de lancement : Sunblest Commodities (USA), Vacuum Engineering & Materials (VEM, Canada) et SMEG (Monaco).

Bien que les problématiques soient différentes pour les trois entreprises, elles se rejoignent pour dire que X3 résout leurs principaux challenges. Pour Anisha Virani, présidente de Sunblest Commodities, le plus grand défi était la maîtrise des stocks. "Avec la V7, nous serons en mesure de gérer nos mouvements tout en gardant un œil sur les coûts", estime-t-elle. Pour VEM, "le challenge était d'accéder aux données depuis n'importe où, à n'importe quel moment", se souvient Stephanie McConnell, directrice financière. Chez SMEG, entité issue de divers rapprochements, "il s'agissait surtout de remplacer une dizaine de systèmes hérités hétéroclites et parfois obsolètes par un système unique", commente Jean-Charles Harlé, DSI. "X3 nous permet d'être plus performants et plus proactifs. En un mot plus efficaces".

Les attentes de Sage

L'éditeur place de grands espoirs dans cette nouvelle version, notamment en termes de nombre d'utilisateurs. De 219 000 aujourd'hui, Jayne Archbold, directeur de la stratégie et de la communication, estime réaliste de prévoir une croissance à deux chiffres de ce nombre pour atteindre 10 (dix !) fois ce chiffre d'ici trois ans. "Dans un premier temps, il est réaliste d'envisager de quintupler ce chiffre dans les 12 mois qui viennent", insiste-t-elle. Elle explique cet accroissement fulgurant par la montée en puissance de la mobilité : "tout un chacun pourra accéder à l'information en mobilité et nous allons définir des licences spécifiques à ce genre d'utilisateurs, qui n'accèdent pas à l'ensemble de l'ERP mais à quelques fonctions seulement. La mobilité va améliorer de manière significative la productivité et sera capitale, surtout pour les ETI, qui disposent de ressources limitées".


Le nouveau look de X3 (cliquez sur la photo pour l'agrandir)

De son côté, Christophe Letellier admet que les abonnements sont loin de constituer – c'est un euphémisme – la majorité des droits d'utilisation acquis par ses clients : seul un très faible pourcentage opte pour le mode abonnement, l'essentiel restant en mode licence. "Pour l'instant, nos clients disposant des liquidités nécessaires à l'achat de licences, ils préfèrent encore cette possibilité. Mais ils opteront plutôt pour le mode abonnement lorsqu'il apportera de la valeur, notamment en termes de flexibilité.", explique-t-il. À noter que Sage propose ses produits, qu'ils soient utilisés on-premise ou on-line, dans les deux modes, licence et abonnement.

En termes de migration des installations X3 antérieures, le modèle de données n'ayant pas été impacté par cette version, elle devrait ne nécessiter que quelques semaines. "Une installation standard, sans développements spécifiques, pourra même être migrée de la version 6 à la 7 en une semaine", avance Christophe Letellier. Mais les dirigeants de Sage ne cachent pas que leur objectif avec la V7 est avant tout la recherche de nouveaux clients pour élargir la part de marché.

Benoît Herr

9,6 milliards d'euros gaspillés tous les ans !

Une étude indépendante d'envergure européenne réalisée par Redshift Research Crowdology, commanditée par Sage, montre que les organisations européennes dilapident chaque année 9,6 milliards d'euros en logiciels de gestion dont elles n'ont pas l'usage, ce qui représente 43 000 euros par entreprise si l'on se base sur les estimations de l'UE, qui considère que les entreprises de 250 à 1 000 personnes sont 222 628 dans l'Union.

Réalisée en avril 2014 auprès de 600 décideurs informatiques seniors dans des entreprises du Royaume-Uni, de France, d'Allemagne, du Portugal, d'Espagne, de Belgique, de Roumanie et des Pays-Bas, cette étude montre aussi que 88 % des organisations n'exploitent pas pleinement leurs investissements technologiques.

Les raisons de ce gaspillage varient d'un pays à l'autre : l'Allemagne déplore un double emploi avec d'autres logiciels (35 %) alors qu'au Royaume-Uni, un peu plus d'un quart (26 %) des répondants attribuent cette sous-utilisation à un manque de demande de la part des utilisateurs. Parmi les raisons le plus souvent avancées figurent aussi une trop grande richesse fonctionnelle par rapport aux besoins réels de l'entreprise (36 %) et le manque de formation des utilisateurs (25 %).

L'efficacité semble être le plus gros défi qu'aient à relever les logiciels : pour 63% des répondants, il s'agit de leur principale exigence. Mais il est aussi intéressant de noter que seul un tiers environ (35 %) considère les logiciels comme le moyen de développer leur activité.

Par ailleurs, les décideurs informatiques se laissent de plus en plus influencer par les utilisateurs. Les médias sociaux, par exemple, apparaissent comme un domaine en pleine expansion et 64 % des entreprises soulignent l'importance des fonctionnalités associées.


Pour Klaus-Michael Vogelberg, CTO du groupe Sage, "ce que ces résultats mettent en lumière, c'est la progression ininterrompue de tendances comme l'ERP social, véritables moteurs de changement dans le monde des affaires. Les entreprises doivent se poser la question de savoir comment les réseaux sociaux et d'autres tendances affectent leurs utilisateurs et leurs clients". De son côté Christophe Letellier, CEO de Sage Mid-Market, considère que cette étude "vient corroborer la vision de Sage sur de nombreux points". Mais il admet que "l'aspect réseaux sociaux est beaucoup plus présent dans la tête des gens que nous le pensions". C'est précisément à établir ce genre de constats que sert de commanditer une telle étude.

BH

 
RECHERCHE    
 
TRADUCTION
...
 
OUTILS    
Inscription Newsletter    
Deux éditions mensuelles gratuites
Inscription Annuaire    
L'annuaire des pros
Publicité    
20000 visiteurs par mois
 
ANNUAIRE  
MISSLER SOFTWARE / TOP SOLID
CXP Group
SILOG
INCWO
VARIOPOSITIF
SYXPERIANE
VAISONET
VERYSWING
MISSLER SOFTWARE - TOPSOLID
ATHENEO by Mismo
FITNET MANAGER
VERO Software
SHORTWAYS
GROUPE COGESER
tout l'annuaire
 
TRIBUNE LIBRE
Maitriser l'effet papillon* sur la Supply Chain, un enjeu crucial pour les entreprises en matière de gestion de risques
13/04/2017 Quand la presse parle de chaîne logistique, c'est très souvent pour rapporter un problème de grande ampleur. La globalisation de l'économie et la recherche permanente de compétitivité ont en effet décuplé la complexité e ...
L'AS/400, vecteur de convoitise des pirates
12/04/2017 Le serveur Application System/400 que l'on appelle plus communément AS/400 (par simplification, j'utilise AS/400 pour les systèmes dénommés AS/400, iSeries et IBM i) possède la réputation d'être l'une des plateformes trè ...
toutes les tribunes libres
 
 
FOCUS ENTREPRISE    
Salons Solutions
 
26, 27 & 28 septembre 2017 - Paris Porte de Versailles - Pavillon 2.2 EXPOSITION, CONFÉRENCES, ATELIERS ERP, CRM, BI, E-ACHATS, DEMATERIALISATION, ARCHIVAGE EN LIGNE, SDN/INFOTODOC, SERVEURS & APPLICATIONS Les prochains Salons Solutions vont r ...
fiche complète de l'entreprise
 
 
erp-infos.com - copyright groupe solutions 2017 - tous droits réservés
Articles
L'intelligence artif...
Quand l'IoT rejoint ...
Trilogiq ou quand l'...
Maitriser l'effet pa...
La Compagnie des bat...
L'AS/400, vecteur de...
Le X3 nouveau est ar...
Dépêches
SAP sur sa lancée...
Hardis Group rachète...
Le vieillissement de...
Eudonet annonce sa n...
Ad Ultima démarre le...
Berger-Levrault rach...
EBP MéCa annonce la ...
Communiqués de presse
...
CAPSA FOOD réduit de...
Esker poursuit son d...
Dématérialisation du...
Résultats annuels 20...
BEST WORKPLACES FRAN...
Loi anti-fraude : Pr...
Evénements
INDUSTRIE LYON 2017...
Web-conférence : spé...
Vaisonet au parcours...
Vaisonet au parcours...
Vaisonet au parcours...
Vaisonet au parcours...
Vaisonet au parcours...
erp-infos.com
inscription newsletter
inscription annuaire
qui sommes-nous ?
contacts
publicité
tarifs & conditions
mentions légales
Les autres sites Infopro
E-learning-infos
ERP-infos
Intranet-infos
Eachats-infos
Phonethik