accueil favoris newsletter 
l'information professionnelle des progiciels de gestion intégrés
ACTUALITES RUBRIQUES INTERVIEWS NEWSLETTERS OUTILS INSCRIPTIONS A PROPOS
 
 
DEPECHES    
Infor annonce un investissement d'1,5 milliard de dollars
16/01/2019 L'éditeur annonce avoir conclu un accord lui permettant de percevoir un investissement provenant de ses actionnaires Koch Equity Development, LLC (KED) et Golden Gate Capital, avant une éventuelle introduction en bourse.
Salesforce enrichit Commerce Cloud
16/01/2019 De nouvelles API et de nouveaux services développeurs offrent la possibilité aux marques d'aller au-delà de leurs sites de vente en ligne et de moderniser chaque expérience d'achat (applications, réseaux sociaux, assista ...
Hommage à Bruno Vanryb
14/01/2019 C'est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris la disparition de Bruno Vanryb, le 12 janvier, à l'âge de 61 ans. Fondateur notamment d'Avanquest, Bruno Vanryb était une figure emblématique de l'entrepreneuriat et ...
Blockchain en France : que nous disent les levées de fonds
10/01/2019 Cliquez sur l'image ci-dessous pour l'agrandir et visualiser la dernière infographie de Futurs.io, l'agence de conseil, de production et de communication du groupe Maltem dédiée aux technologies et aux usages innovants, ...
L'expérience, enjeu clé de l'innovation des organisations
10/01/2019 L'institut d'études a ce mois-ci interrogé les Français sur l'innovation et les tendances "retail". Le "Rendez-vous de l'innovation" réalisé en partenariat avec Saegus, SAP, Stratégies, BFM-Business, 01 net et l'Usine no ...
Eureka Solutions lance la version 7 de son ERP
09/01/2019 L'éditeur joue la carte de l'innovation en annonçant la disponibilité immédiate de la nouvelle version de sa solution Eureka ERP intégrant de l'intelligence artificielle.
Création d'un CAPES informatique
08/01/2019 Une décision politique forte, saluée par les associations et syndicats professionnels comme Cinov-IT, Syntec Numérique et Talents du Numérique.
toutes les dépêches
 
DU COTE DES UTILISATEURS    
L'EISTI redonne la main aux utilisateurs pour le reporting
26/12/2018 Avec les HANA Rapid Views de Decivision, l'école d'ingénieurs booste les possibilités analytiques de SAP HANA.
Vinci Energies migre vers S/4HANA
17/12/2018 En raison d'une forte croissance externe, Vinci Energies a souhaité regrouper ses activités sur un ERP unique. Le groupe est ensuite passé sur S/4HANA afin de bénéficier des innovations apportées par la plate-forme. Une ...
tous les témoignages
 
COMMUNIQUES DE PRESSE    
Esker certifiée point d’accès pour la plateforme PEPPOL par l’IMDA à Singapour
10/01/2019 Esker, un des principaux éditeurs mondiaux de solutions de dématérialisation des documents, annonce son autorisation en tant que point d’accès PEPPOL par l’agence gouvernementale singapourienne IMDA ( ...
Hays passe à 2/3 de factures électroniques grâce à Esker
07/01/2019 Esker, un des principaux éditeurs mondiaux de solutions de dématérialisation des documents, a été choisi par Hays, leader mondial du recrutement et spécialiste du travail temporaire, pour sa solution ...
Esker nommée dans le Top FL100+ 2018 des éditeurs de solutions par Food Logistics
17/12/2018 Esker, un des principaux éditeurs mondiaux de solutions de dématérialisation basées sur les technologies d’Intelligence Artificielle, maintient sa position dans le TOP FL100+ des éditeurs de solutions ...
tous les communiqués
 
 
Articles    
Comarch, les Polonais touche-à-tout
 
04/12/2014 :: L'éditeur polonais Comarch s'est installé en France il y a déjà dix ans. Connu surtout pour son ERP, on sait moins qu'il a débuté dans les logiciels de télécommunications et encore moins que cette entreprise de 4 500 personnes s'est diversifiée dans de nombreux domaines, dont le cloud et l'Internet des objets. Portrait.

Créée en 1993 à Cracovie sous l'impulsion du professeur Janusz Filipiak, l'entreprise, dont le nom est l'acronyme de "Computer Architecture", reste aujourd'hui encore familiale alors même qu'elle est cotée à la bourse de Varsovie depuis 1999. Si le professeur et son épouse Elzbieta détiennent à eux deux 43,26 % des parts (32,85 % pour le premier, 10,41 % pour la seconde), ces parts sont dites privilégiées et octroient 41,28 % des voix à celui-ci et 27,98 % à son épouse, soit 69,26 % des voix pour le couple. Les décisions sont donc largement prises en famille ; on notera que Janusz Filipiak ne détient pas la majorité absolue des voix et dépend donc de son épouse pour faire valoir sa position.

En 2013, Comarch a généré 939 millions de zlotys de chiffre d'affaires, ce qui correspond à 223 M€, un chiffre d'affaires en croissance permanente depuis 2000. Elle est classée en 45ème position dans le dernier Truffle 100, en progression de trois places par rapport à l'édition précédente de ce palmarès. Le nombre de ses collaborateurs était en 2013 de 4 222 et tourne aujourd'hui autour de 4 500, dont 1 100 affectées à la R&D. L'entreprise réinvestit entre 10 et 15 % de son chiffre d'affaires en R&D tous les ans.

L'international

Si en 2013 la Pologne représentait encore 57,7 % du CA, en 2014 elle n'interviendra plus que pour 52 %. La tendance est donc clairement à l'internationalisation, un axe de développement stratégique qui a commencé dès le début des années 2000. Naturellement, les premiers pays concernés ont été les pays germanophones, Allemagne en tête.

La filiale française s'est néanmoins établie dès 2005, à Lille (siège) et à Grenoble, à la suite de la conclusion d'une affaire avec le groupe Auchan. Elle compte aujourd'hui quelque 70 collaborateurs. Comarch est présente actuellement dans la plupart des pays européens ainsi qu'au Canada, aux États-Unis, au Panama, au Chili et dans les Émirats Arabes Unis. En 2013, l'Allemagne, l'Autriche et la Suisse ont représenté 20,1 % de son chiffre d'affaires, les autres pays d'Europe 15,8 % et les Amériques 5,9 %.

Le dragon caché

Pour Zbigniew Rymarczyk, vice-président et directeur du secteur ERP de Comarch, sa société serait un dragon caché. C'est en tout cas la remarque qu'un journaliste allemand lui aurait faite à l'issue d'une présentation et qu'il reprend à son compte.


Le professeur Janusz Filipiak dans son bureau de Cracovie (cliquez pour agrandir)

Les ventes d'ERP affichent en effet une croissance de 33 % sur les trois premiers trimestres de 2014 et Comarch est devenu, avec 14 % de parts de marché, le deuxième éditeur d'ERP en Pologne, derrière SAP, qui s'arroge 39,6 %. En 2002, avec 2,3 % seulement, Comarch occupait la dixième place ; sa progression a donc été significative. Il faut dire que les entreprises clientes ne sont pas les mêmes que celles de SAP : si ce dernier s'adresse toujours quoi qu'on dise avant tout aux grands comptes, Comarch occupe le terrain des PME et des ETI. En France, ses concurrents les plus directs se nomment Microsoft, Divalto ou encore Sage.

Pour Zbigniew Rymarczyk, la plus grande innovation, dans le cadre d'une évolution vers ce qu'il qualifie d'ERP 2.0, reste la BI (Business Intelligence) et plus particulièrement la BI sociale. "Elle est devenue obligatoire", affirme-t-il. Et de s’enorgueillir de 13 ans d'expérience en la matière et de douzaines de projets réussis avec des banques, des assurances, des telcos, des hôpitaux ou même des organismes publics. Comarch propose, comme pour tous ses autres produits, ses propres solutions de BI (reporting, gestion de la performance, mobilité, Big Data, gestion de datawarehouses etc.) et revendique plus de 2 500 installations en BI.

Le cloud

La première installation d'un ERP Comarch dans le cloud date de 2000 ! Depuis, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts et l'entreprise gère en direct cinq datacenters en Europe. Elle envisage d'en ouvrir un sixième en France en 2015. Des locaux de 1 500 mètres carrés sont déjà prévus et quelque 10 millions d'euros devraient être investis dans cette installation. Les autres datacenters européens se situent à Cracovie, Varsovie, Dresde, Londres et Luxembourg. L'entreprise exploite également d'autres datacenters en Amérique, en Asie, et fonctionne en partenariat avec d'autres hébergeurs. Sa taille critique lui permet de revendiquer la présence de plus de 100 000 entreprises dans son cloud.

L'offre est très diversifiée et va du simple hébergement à l'ERP dans le cloud en passant par le e-commerce, l'EDI et les sauvegardes/restauration. Particularité de ce cloud : il repose sur une infrastructure propre, comme toutes les solutions de Comarch, puisque c'est la stratégie définie par le professeur Filipiak. "Il est souvent difficile de travailler avec des partenaires : les grands clients, par exemple, ont besoin de systèmes personnalisés autour de leur ERP. Et de toute façon on ne peut pas comparer les approches européenne et américaine (en réponse à l'exemple des Google, Amazon et autres, NdlR) : en Europe, il est beaucoup plus difficile de créer une masse critique", nous confie celui-ci dans un français parfait (il a été chercheur à Rennes par le passé).

Un mini-SAP ?

Hormis quelques acquisitions (Software & Beratung AG, A-MEA Informatik AG...) , le développement de la société repose essentiellement sur de la croissance organique. Et ses solutions sont le fruit de la R&D propre à Comarch, qui ne s'appuie guère sur des partenariats.

"Nous sommes comme un mini-SAP mais en beaucoup plus moderne : nous avons le même modèle. Et nous ne rachetons éventuellement que des entreprises qui ne font pas plus de 10 % de notre taille.", explique Janusz Filipiak, qui estime que dans un avenir proche on verra des projets de transformation en profondeur en Europe occidentale, comme celui de cette banque allemande équipée aujourd'hui de 2500 systèmes informatiques. "On assistera aussi au retour de l'infogérance dans les grandes sociétés, au moins pour le back-office", ajoute-t-il.

Outre le développement de solutions propres et innovantes et l'expansion internationale, la stratégie de Comarch repose surtout sur la diversification.

Diversification tous azimuts

On a tendance à l'oublier, mais à l'origine, l'entreprise développait des solutions logicielles dans le domaine des télécommunications. Son ERP est né ultérieurement ainsi que le cloud évoqué ci-dessus. Mais la diversification est loin de s'arrêter là.

L'entreprise a investi dans une clinique privée située à une centaine de mètres de son siège social de Cracovie, dans le but de développer une solution d'informatique médicale. "Pour cela, il est nécessaire de disposer d'une clinique", constate Janusz Filipiak. "Nous avons équipé celle-ci de téléradiologie, de télémédecine, etc. Au total ce sont 60 médecins et 200 patients qui utilisent ces services de télémédecine. Et même si nous bénéficions d'un financement de Bruxelles sur ce projet, il continue, cinq ans après le démarrage, à nous faire perdre de l'argent".


L'opérateur de télésurveillance des ECG (cliquez pour agrandir)

Là encore, les solutions sont développées de bout en bout par Comarch, comme la surveillance à distance de malades cardiaques. L'appareil ECG portatif (cf. photo), par exemple, est propriétaire. Le signal est transmis par l'appareil via le réseau GSM à une salle de surveillance où un opérateur spécialement formé analyse les alertes et intervient en cas de besoin auprès d'un médecin. La démarche s'applique dans des cas de recherche de troubles du rythme cardiaque, par exemple, ce qui évite aux patients une hospitalisation longue et contraignante et à la société des dépenses lourdes.


L'appareil ECG portatif de Comarch (cliquez pour agrandir)

Dans les domaines de la ville intelligente et des objets connectés, la diversification devient encore plus stratégique pour l'entreprise. Via sa filiale Comarch Technologies, l'entreprise agrège la production de matériel et de logiciel embarqué dans les domaines de la e-santé et de la télémédecine comme évoqué ci-dessus, mais aussi de l'Internet des objets et de la mobilité.

Le dernier né a été baptisé Beacon. Il s'agit d'une balise (beacon en anglais) de localisation, détectrice de mouvements mais également équipée de senseurs de température et de détecteurs de chocs. Triangulaire, elle mesure environ cinq centimètres dans sa plus grande dimension (cf. photo). Elle est aussi capable de fournir des informations sur son propre état et sa propre identité, évitant ainsi la falsification du signal. Faiblement consommatrice en énergie, elle est censée fonctionner en autonomie pendant trois ans et communique avec les objets environnants via bluetooth. Pré-intégrée avec les autres produits de Comarch, elle fonctionne avec la technologie propriétaire iBeacon. Indépendante de l'OS utilisé par l'unité mobile avec laquelle elle communique (iOS, Android ou Windows Phone), son principal rôle est de signaler sa présence. L'objet et la solution devraient être commercialisés d'ici quelques mois.


Zbigniew Rymarczyk présente un Beacon (cliquez pour agrandir)

"Les objets connectés sont stratégiques parce que notre solution est intégrée ; Beacon sera une plate-forme complète, qui proposera matériel et logiciel. Nous avons d'ores et déjà des projets avec des villes situées à l'extérieur de l'Europe", commente Janusz Filipiak. Les applications de ces Beacon sont nombreuses et vont du marketing (action personnalisée lorsqu'un client entre dans la zone de chalandise d'un magasin, par exemple) à la navigation à l'intérieur d'un immeuble (où l'utilisation du GPS est inopérante) en passant par la communication du dossier du patient à son chevet (grâce à la géolocalisation de son lit) ou la localisation de personnes. Logistique, transports, surveillance à distance, suivi de la chaîne du froid, les utilisations potentielles de ce petit objet triangulaire sont innombrables et la plupart d'entre elles restent encore à inventer.

Alors que jusqu'ici ils se faisaient plutôt discrets, il faudra sans doute à l'avenir compter de plus en plus avec ces Polonais touche-à-tout à la stratégie singulière.

Benoît Herr

 
RECHERCHE    
 
TRADUCTION
...
 
OUTILS    
Inscription Newsletter    
Deux éditions mensuelles gratuites
Inscription Annuaire    
L'annuaire des pros
Publicité    
20000 visiteurs par mois
 
ANNUAIRE  
E-LEARNING Lyon
Fitnet Manager
EXACT France
MISSLER SOFTWARE
CXP Group
SILOG
INCWO
VARIOPOSITIF
SYXPERIANE
VAISONET
VERYSWING
ATHENEO by Mismo
FITNET MANAGER
VERO Software
tout l'annuaire
 
TRIBUNE LIBRE
Accélération et innovation continue : les attendus du nouvel âge industriel
16/01/2019 À un de ses "followers" qui prévoyait un rafraichissement complet des véhicules Tesla en 2021, Elon Musk ne s'est pas contenté de répondre par la négative. "Rien de cela chez Tesla (...), nos voitures sont améliorées ...
Le DSI doit reprendre le contrôle des données de l'entreprise
08/01/2019 Le cloud est souvent considéré comme la meilleure réponse à l'augmentation constante du volume des données. Néanmoins, son utilisation a soulevé plusieurs questions quant à la confiance que l'on peut lui accorder : qui g ...
toutes les tribunes libres
 
 
FOCUS ENTREPRISE    
Salons Solutions
 
1er, 2 & 3 octobre 2019 - Paris Porte de Versailles - Pavillon 2.2 EXPOSITION, CONFÉRENCES, ATELIERS ERP, CRM, BI, E-ACHATS, DEMATERIALISATION, ARCHIVAGE EN LIGNE, SDN/INFOTODOC, SERVEURS & APPLICATIONS Les prochains Salons Solutions vont regr ...
fiche complète de l'entreprise
 
 
erp-infos.com - copyright groupe solutions 2019 - tous droits réservés
Articles
Accélération et inno...
2018, année de toute...
Le Groupe Emplio dev...
Le DSI doit reprendr...
Quand l'IA se met au...
Quel rôle pour les p...
Tendances stratégiqu...
Dépêches
Infor annonce un inv...
Salesforce enrichit ...
Hommage à Bruno Vanr...
Blockchain en France...
L'expérience, enjeu ...
Eureka Solutions lan...
Création d'un CAPES ...
Communiqués de presse
Esker certifiée poin...
Hays passe à 2/3 de ...
Esker nommée dans le...
11ème édition du For...
Esker renforce sa pr...
Alpes Contrôles s’in...
Éditeurs ERP, faites...
Evénements
Salons Solutions 201...
Web-Conférence / Dém...
28/11 Aix-en-P: 5 in...
WorkPLan au salon so...
Promotion vente lice...
Application mobile e...
Afterwork - Piloter ...
erp-infos.com
inscription newsletter
inscription annuaire
qui sommes-nous ?
contacts
publicité
tarifs & conditions
mentions légales
Les autres sites Infopro
E-learning-infos
ERP-infos
Intranet-infos
Eachats-infos
Phonethik