accueil favoris newsletter 
l'information professionnelle des progiciels de gestion intégrés
ACTUALITES RUBRIQUES INTERVIEWS NEWSLETTERS OUTILS INSCRIPTIONS A PROPOS
 
 
DEPECHES    
Sage propose Sage One aux start-up de la Station F
11/07/2017 Dans la foulée de son programme "accélérateur de business" annoncé lors du dernier salon des entrepreneurs, l'éditeur souhaite accompagner les start-up avec sa solution cloud et mobile Sage One.
Les tendances clés du marché de la gestion des processus documentaires
10/07/2017 Dans le cadre de la 12ème édition de Solutions Demat'Expo et des Salons Solutions, qui se tiendront du 26 au 28 septembre prochains, le cabinet d'analyse Markess vient de publier les résultats de son étude int ...
Les responsables RH et finance moteurs de la disruption digitale
10/07/2017 Une nouvelle étude menée par MIT Technology Review et commanditée par Oracle révèle qui sont les acteurs clés de l'automatisation du cloud : la finance, les RH et l'informatique voient leur rôles évoluer.
Unit4 lance une solution de gestion financière
06/07/2017 La nouvelle version de la solution Unit4 Financials permet aux clients de collecter à partir de leurs applications métier un volume illimité de données transactionnelles en temps réel et de les analyser séparément.
L'EBP Académie certifiée DataDock
04/07/2017 Cure de jouvence pour le catalogue des formations proposées par EBP à ses clients et partenaires : les formations dispensées par EBP Académie obtiennent la certification DataDock conformément au Décret Qualité N°2015-790 ...
Nouvelles signatures et extensions de périmètre pour Infor Hospitality
03/07/2017 Plus de 3000 entreprises ont été concernées au cours de la dernière année fiscale.
Lettre à Hala Zeine de la part de l'USF
30/06/2017 L'USF (association des Utilisateurs Francophones de SAP) a envoyé une lettre à Hala Zeine, vice-présidente senior de la stratégie de commercialisation de SAP, à propos de la problématique des accès indirects, lettre tran ...
toutes les dépêches
 
DU COTE DES UTILISATEURS    
Carrefour optimise la dématérialisation de ses coupons de réduction
20/06/2017 Le groupe Carrefour, deuxième distributeur mondial et premier en Europe, a fait appel à Couchbase, éditeur de logiciel spécialisé dans la technologie de base de données, en Décembre 2016 pour l'optimisation de son applic ...
Un ERP spécialisé, gage de réussite et de qualité dans la grande distribution ?
20/06/2017 Afin d'accompagner sa croissance rapide, Wish International a pris le parti de s'équiper d'un ERP spécialisé dans la distribution alimentaire.
tous les témoignages
 
COMMUNIQUES DE PRESSE    
Esker poursuit son développement avec le recrutement de 60 nouveaux collaborateurs
20/06/2017 Après l’intégration d’une cinquantaine de nouveaux collaborateurs en 2016, l’ETI lyonnaise annonce un plan de recrutement ambitieux de 60 nouveaux collaborateurs pour l’année 2017.
Frit Ravich gagne du temps et améliore son service clients grâce à Esker
13/06/2017 L’entreprise espagnole Frit Ravich, spécialisée dans la production de snacks et de friandises pour l’hôtellerie et l’industrie agroalimentaire, a choisi la solution Esker pour automatiser la gestion d ...
14e Biennale de Lyon : une année placée sous le signe de l’Art Contemporain pour Esker et ses salariés
08/06/2017 Déjà partenaire de la 13ème édition, Esker a souhaité renouveler son engagement auprès de la Biennale d’Art Contemporain de Lyon qui se tiendra du 20 septembre 2017 au 7 janvier 2018 à Lyon, sur le th ...
tous les communiqués
 
 
Articles    
Comment faire d'une start-up française une championne à l'international
 
06/04/2016 :: Il est notoire que les éditeurs de logiciels français ne sont pas les champions de l'internationalisation de leur activité. Pourtant, il existe un certain nombre de contre-exemples, dont le célèbre Business Objects, fondé par Bernard Liautaud, aujourd'hui président du conseil d'administration d'un autre de ces contre-exemples : Talend.

Tech In France (ex-AFDEL) vient, en collaboration avec le CXP et KPMG, de publier un rapport doublé d'une étude intitulé "Les éditeurs de logiciels à l'export", destiné à accompagner et à aider les éditeurs français dans leur réflexion et leur démarche d'internationalisation. Nota Bene : seuls les éditeurs B2B ont été inclus dans l'étude. Les acteurs du jeu et les sociétés de services en sont notamment exclus.

"L'étude nous montre qu'il existe peu de champions internationaux, mais quelques réussites notoires, comme Talend ou Criteo", confirme Jamal Labed, COO d'Easyvista et président de Tech In France. Le secteur de l'édition de logiciels compte plus de 2 500 entreprises en France (hors acteurs du jeu et sociétés de services), pour un chiffre d'affaires global en licences, maintenance et abonnements SaaS de 10,9 milliards d'euros, en croissance de 2,2 % annuellement. 93 % de ces éditeurs réalisent un chiffre d'affaires édition inférieur à 5 millions d'euros et 95 % un chiffre d'affaires inférieur à 10 millions d'euros. Ce marché ne dément pas son dynamisme, mais reste émietté : dans le Top 100 publié par Tech In France, le 10ème éditeur français atteint à peine un chiffre d'affaires mondial de 80 millions d'euros. Les éditeurs français sont donc principalement des petites entreprises.

"Il y a une corrélation directe entre la taille des entreprises et leur développement à l'international", souligne Jamal Labed. En effet, l'étude montre que les éditeurs français qui réalisent moins de 10 M€ de chiffre d'affaires font 19 % de celui-ci à l'international tandis que ceux qui réalisent entre 10 et 50 M€ de CA sont à 36 %. Et au-delà de 100 M€ de CA, ce ratio grimpe à 50 %. Pourtant, selon l'étude, "l'international est le seul moyen de croître au-delà de 10 à 15 M€ de chiffre d'affaires, d'abord parce que le marché domestique n'est pas assez grand. Mais aussi parce que les grandes entreprises ne font pas confiance aux petits acteurs, par frilosité et appréhension du risque, si bien que si l'on développe des solutions pour des gros clients, il faut tout de suite s'internationaliser".

Bernard Liautaud, président du conseil d'administration de Talend, confirme ce point de vue sans ambiguïté : "il faut aller à l'international tout de suite, dès le démarrage de l'entreprise. Chez Business Objects, nous étions déjà présents en Angleterre alors que nous n'étions encore que 10 personnes et existions depuis moins d'un an. Cette démarche modifie en profondeur la vision que l'on a de l'entreprise". Notons que, créée en 2006, Talend a également ouvert sa filiale américaine dès mars 2007.

Une démarche exceptionnelle

À en croire le rapport de Tech In France, la démarche préconisée par Bernard Liautaud reste exceptionnelle et le développement à l'export se fait plus par opportunisme que par stratégie. Il est étonnant de constater que seuls 69 % des répondants à l'enquête se disent concernés par l'international et que parmi ces 69 %, un tiers ne se sent pas légitime pour répondre à l'enquête faute d'une expérience probante sur le sujet et près d'un quart (24 %) ne se sentent pas concernés du fait de la taille insuffisante de leur société. Seuls 9 % ont indiqué que l'international s'inscrivait dans leur plan de développement.


Parmi les éditeurs se sentant concernés on compte Cegid, premier éditeur de solutions de gestion en France, qui fait depuis plusieurs années déjà de son développement à l'international un axe stratégique. Présente aux États-Unis, au Brésil, dans les principaux pays européens, en Russie, en Afrique et en Asie, la société n'a pourtant, en 2015 généré "que" un chiffre d'affaires de 24,5 M€ en dehors de l'Hexagone. Même si celui-ci peut faire bien des envieux et est en progression de plus de 25 % par rapport à l'exercice précédent, signant ainsi le succès de cette stratégie, il ne représente toujours que quelque 8 % du chiffre d'affaires global de l'entreprise. En incluant les acquisitions faites par le groupe à l'étranger en 2015 (JDS Solutions Corporation et Technomedia), on arrive à un volume global de ventes proforma sur douze mois estimé à 35 M€, soit quelque 12 % du chiffre d'affaires global. "Nous visons 20 % le plus vite possible", nous confiait Jean-Michel Aulas, président du groupe Cegid lors d'une récente conférence de presse.

On est donc loin des 50 % annoncés plus haut pour les éditeurs de cette taille, sans doute parce que cette volonté d'internationalisation n'est intervenue que sur le tard, alors que l'éditeur était déjà très bien implanté sur le marché français. Et c'est plutôt le cas général. Une réalité du terrain liée à de nombreux facteurs, parmi lesquels une culture internationale en retrait en France par rapport à d'autres pays. L'ancienne génération de dirigeants parle peu l'anglais, a peu voyagé et est relativement peu sensibilisée à la culture du réseau. Ajoutons-y une mobilité professionnelle relativement limitée, une crainte du risque et une perception négative de l'impact de la démarche sur la vie privée.

La nouvelle génération et les nouveaux entrants, majoritaires dans le monde du SaaS et du cloud, sont plus tournés vers l'international et les dirigeants et entrepreneurs ont bien compris que le marché français était limité. Ils savent que leur croissance ne peut s'acquérir qu'à l'international. Il y a donc de l'espoir, d'autant que le secteur du logiciel français dispose de nombreux atouts, dont un savoir-faire reconnu et des ingénieurs très qualifiés et performants, parfois de réputation mondiale lorsqu'il s'agit de mathématiques ou d'algorithmique.

Définir sa stratégie

Au-delà de la nécessaire tournure d'esprit, la stratégie de développement à l'international est évidemment essentielle. Elle doit être le fruit d'une réflexion généralement longue et une implication forte du dirigeant sera nécessaire pour conduire ce processus modifiant en profondeur la structure de l'entreprise. "Aujourd'hui, Bertrand Diard (cofondateur, avec Fabrice Bonan, de Talend NdlR) est parti s'établir aux États-Unis. Il a compris que s'il voulait s'exporter, il fallait être présent sur place", commente Bernard Liautaud. Notons que le siège de Talend ne se trouve plus en France, mais à Redwood City, en Californie, alors même que l'entreprise vient d'ouvrir un nouveau centre de R&D à Nantes. Mais l'osmose est intense et Laurent Bride, son CTO, passe son temps dans les avions entre la France et la Californie.

De nombreux autres facteurs, comme la taille du marché, la géographie, les pratiques et la culture locales, le financement et son équilibrage, entrent en compte dans cette réflexion aux multiples facettes. Cependant, pour Bernard Liautaud, "il faut avant tout avoir un produit innovant et meilleur que ceux qui existent déjà, y compris à l'étranger. Et il faut que l'entreprise fasse la preuve de la valeur de son produit". "Il faut avoir quelque chose de plus que les concurrents", confirme Laurent Bride. "D'où l'importance de la veille technologique et de la mise en place d'accélérateurs, notamment en R&D".


Il faut ensuite investir, souvent massivement, en sachant que le risque d'échec est réel. Et pas uniquement financièrement ou dans le marketing : la constitution des équipes est fondamentale à la fois pour l'efficacité sur le terrain et pour le développement de cette culture de l'international, qui incontournable pour l'entreprise. Bernard Liautaud insiste sur la constitution des équipes : "il importe mettre en place des équipes ayant des capacités et des connaissances de nature à développer l'export. C'était ainsi du temps de Business Objects et c'est quelque chose que j'ai retrouvé chez Talend". Ajoutons qu'un homme de terrain, connaissant l'économie et la culture locales, se révèle souvent indispensable.

L'industrie du logiciel en France est aujourd'hui plutôt florissante et innovante. Mais si l'on veut que cette situation perdure, son internationalisation est indispensable dans un marché désormais mondialisé.

Benoît Herr

 
RECHERCHE    
 
TRADUCTION
...
 
OUTILS    
Inscription Newsletter    
Deux éditions mensuelles gratuites
Inscription Annuaire    
L'annuaire des pros
Publicité    
20000 visiteurs par mois
 
ANNUAIRE  
MISSLER SOFTWARE
CXP Group
SILOG
INCWO
VARIOPOSITIF
SYXPERIANE
VAISONET
VERYSWING
ATHENEO by Mismo
FITNET MANAGER
VERO Software
SHORTWAYS
GROUPE COGESER
MAFISYS
tout l'annuaire
 
TRIBUNE LIBRE
Les 4 méga-tendances incontournables qui transforment le secteur manufacturier français
19/07/2017 Le concept d'industrie 4.0 recouvre la numérisation du secteur manufacturier et l'avènement de l'Internet des Objets associés à l'intelligence artificielle et la science des données. Correctement mise en œuvre, l'industr ...
Bilan après six mois de labellisation Scorefact
11/07/2017 L'intégrateur de solutions logicielles de gestion pour les PME et les grandes entreprises Cosmo Consult France s'est engagé dans le processus de labellisation Scorefact fin 2016 sur le produit Microsoft Dynamics NAV. Tro ...
toutes les tribunes libres
 
 
FOCUS ENTREPRISE    
Salons Solutions
 
26, 27 & 28 septembre 2017 - Paris Porte de Versailles - Pavillon 2.2 EXPOSITION, CONFÉRENCES, ATELIERS ERP, CRM, BI, E-ACHATS, DEMATERIALISATION, ARCHIVAGE EN LIGNE, SDN/INFOTODOC, SERVEURS & APPLICATIONS Les prochains Salons Solutions vont r ...
fiche complète de l'entreprise
 
 
erp-infos.com - copyright groupe solutions 2017 - tous droits réservés
Articles
Les 4 méga-tendances...
L'écosystème d'Infor...
Bilan après six mois...
Quel DSI, pour quell...
Le cloud en appui...
L'absence de déclara...
Des projets innovant...
Dépêches
Sage propose Sage On...
Les tendances clés d...
Les responsables RH ...
Unit4 lance une solu...
L'EBP Académie certi...
Nouvelles signatures...
Lettre à Hala Zeine ...
Communiqués de presse
...
...
...
...
...
...
...
Evénements
FIP...
INDUSTRIE LYON 2017...
Web-conférence : spé...
Vaisonet au parcours...
Vaisonet au parcours...
Vaisonet au parcours...
Vaisonet au parcours...
erp-infos.com
inscription newsletter
inscription annuaire
qui sommes-nous ?
contacts
publicité
tarifs & conditions
mentions légales
Les autres sites Infopro
E-learning-infos
ERP-infos
Intranet-infos
Eachats-infos
Phonethik