accueil favoris newsletter 
l'information professionnelle des progiciels de gestion intégrés
ACTUALITES RUBRIQUES INTERVIEWS NEWSLETTERS OUTILS INSCRIPTIONS A PROPOS
 
 
DEPECHES    
Patrick Geai succède à Claude Molly-Mitton à la présidence de l'USF
13/12/2017 Miagiste de formation, Patrick Geai, 57 ans (Groupe La Poste), est également administrateur de l'AFAI (Association Française de l'Audit et du conseil Informatiques)
Epicor lance une nouvelle version de son ERP
13/12/2017 Les nouvelles fonctionnalités de cette version permettent des gains d'exécution dans les usines et au-delà.
Les Français consommateurs les plus exigeants au monde
11/12/2017 C'est la conclusion à laquelle arrive l'étude SAP Hybris Consumer Insights 2017, qui confirme une nouvelle fois que le pouvoir est bel et bien entre les mains des consommateurs.
Jaggaer acquiert BravoSolution
05/12/2017 Jaggaer est l'un des leaders mondiaux indépendants de logiciels de Spend Managèement et annonce vouloir acquérir BravoSolution auprès d'Italmobiliare S.p.A.
TVH confirme son rapprochement avec Cadexpert
30/11/2017 Le cabinet de conseil spécialisé dans l'intégration de solutions ERP du marché annonce avoir signé officiellement le rachat de Cadexpert, pure player dans l'intégration de solutions ERP SAP, qui avait été annoncé au prin ...
Les salons Solutions aussi à Lyon en 2018
28/11/2017 Après le succès de la sixième édition des salons RH & e-Learning Expo Rhône Alpes la semaine dernière, l'organisateur Infopromotions, annonce la tenue de la première édition du bouquet complet des salons Solutions (ERP, ...
Tibco fait l'acquisition d'Alpine Data
27/11/2017 Alpine Data est une plate-forme cloud dans les domaines de la data science et de la collaboration sociale. Cet apport renforcera l'offre de Tibco en matière de data science et d'analytique, en complément de ses solutions ...
toutes les dépêches
 
DU COTE DES UTILISATEURS    
Le Secours Catholique retient Nibelis pour fiabiliser et fluidifier la gestion de sa paie
28/11/2017 L'association Secours Catholique-Caritas France a choisi la solution paie et RH en cloud de l'éditeur français Nibelis afin de sécuriser la gestion de sa paie tout en bénéficiant d'un accompagnement en adéquation avec se ...
La gouvernance des données au cœur de la stratégie de développement du groupe Oney
06/11/2017 Le retour ​d'expérience d'Alexandre Dubreux, responsable du département Data Management de la direction Connaissance Client & Risque au sein de Oney, au travers de trois questions.
tous les témoignages
 
COMMUNIQUES DE PRESSE    
Getlink fait voyager ses factures fournisseurs 2 fois plus vite grâce à Esker
11/12/2017 Acteur majeur du transport ferroviaire entre la France et le Royaume-Uni, Getlink, précédemment Groupe Eurotunnel, a confié à Esker la dématérialisation de ses 60 000 factures fournisseurs annuelles. ...
Esker annonce un partenariat pour développer des solutions de «Supply Chain Finance» sur la Chine et les pays de l’ASEAN
02/11/2017 Lyon, le 2 novembre 2017 - Présenté à Singapour devant le Ministre du Commerce et 200 invités, le projet de partenariat avec Jing King Tech Group connectera la plateforme de factures dématérialisées E ...
Organisation décentralisée : Culligan France améliore sa comptabilité fournisseurs grâce à la solution de dématérialisation Esker
31/10/2017 Lyon, 30 octobre 2017 — Fini les retards de paiements, les pertes de factures, les allers-retours de documents entre le siège et les 30 sites du groupe… Depuis plus d’un an, Culligan France a confié à ...
tous les communiqués
 
 
Articles    
La PSD2 promet de beaux jours aux FinTech
 
30/05/2016 :: La Nouvelle Directive Européenne sur les Services de Paiements (DSP2 ou PSD2 pour Directive on Payment Services) constitue une opportunité majeure pour les FinTech, notamment européennes.

Qu'est-ce qu'une FinTech ?

Ce néologisme combine les mots "finance" et "technologie" : ce sont des entreprises qui s'appuient sur les technologies de l'information pour proposer des services financiers plus efficaces et moins couteux. Il s'agit le plus souvent de start-up innovantes, souvent lancées par des anciens banquiers ou traders s'étant reconvertis après la crise économique de 2008.

L'objectif des FinTech étant de simplifier la finance, elles ont des relations un peu particulières avec les banques, de qui elles viennent en soutien mais aussi d'une certaine manière en concurrence : c'est une forme de "coopétition". Et parfois elles se font racheter, comme ce fut la cas pour Leetchi par le Crédit Mutuel Arkéa. Parmi les autres, en France on peut citer Finexkap, Slimpay, Compte Nickel, Budget Insight ou encore Younited Credit (ex-Prêt d'union).

On distingue plusieurs types de FinTech : celles qui se consacrent au crowdfunding, ou financement participatif, celles qui proposent des applications et des plateformes de gestion de diverses activités bancaires (choix d'investissements, AIS (Account Information Service), paiements en ligne...) et celles qui proposent des monnaies virtuelles, dont la plus connue est le Bitcoin.

Qu'est-ce que la PSD2 ?


Le 8 octobre 2015, le Parlement Européen a adopté la proposition de la Commission européenne de créer des modes de paiement plus sécurisés et innovants : c'est la Directive on Payment Services (PSD2). Le 2 figure ici car la première PSD, qui a notamment établi les paiements SEPA, date de 2007. La PSD2 vient donc modifier la PSD originale.

Les nouvelles règles permettront notamment de mieux protéger les consommateurs lorsqu'ils effectuent des paiements. Elles encourageront le développement et l'utilisation de modes de paiement mobiles et en ligne innovants et elles rendront les services européens de paiement plus sûrs. Après ce vote, la directive a été formellement adoptée par le Conseil des ministres de l'Union européenne et publiée au Journal Officiel de l'Union Européenne début janvier 2016. À compter de cette date, les États membres auront deux ans pour procéder aux modifications nécessaires dans leurs législations nationales afin de se conformer aux nouvelles règles, c'est-à-dire jusqu'à début janvier 2018.

Parmi les nouvelles règles apportées par la PSD2, on trouve la mise en place d'exigences de sécurité strictes pour l'initiation et le traitement des paiements électroniques et la protection des données financières des consommateurs, l'ouverture du marché des paiements de l'Union aux entreprises qui offrent des services de paiement aux consommateurs ou aux entreprises fondés sur l'accès aux données des comptes de paiement, c'est-à-dire les "prestataires de services d'initiation de paiement" et les "prestataires de services d'information sur les comptes". La PSD2 renforce également les droits des consommateurs dans de nombreux domaines, notamment la réduction de la responsabilité en cas de paiements non autorisés, qui introduit un droit au remboursement inconditionnel pour les prélèvements en euros et l'interdiction de facturer des suppléments (frais supplémentaires pour le paiement par carte, par exemple), que l'instrument de paiement soit utilisé en magasin ou en ligne.

La PSD2 couvre donc un périmètre très large et va notamment capitaliser sur l'accessibilité des passerelles entre données d'entreprises et services que sont les API (Application Programming Interface).

La PSD2 va redéfinir les règles du marché

Les technologies mises en œuvre par les FinTech sont nombreuses, mais on y retrouve quasiment systématiquement les API et l'authentification forte, des domaines dans lesquels excelle l'éditeur américain CA Technologies. C'est pourquoi celui-ci a récemment commandé une enquête sur le sujet au cabinet spécialisé dans le finance Finextra. Dans cette enquête intitulée "Explorer les impacts métiers et technologiques de la nouvelle directive PSD2", "les experts interrogés reconnaissent que la mise en application de la directive PSD2 permettra aux acteurs du secteur financier de mieux se différencier", explique Marie-Benoîte Chesnais, business tech architect chez CA Technologies. "La majorité d'entre eux sont convaincus que cette directive sera un facteur de transformation et y voient une opportunité de développer de nouvelles branches d'activités, de nouveaux modèles de services et de nouvelles propositions de valeur à leurs clients"


Marie-Benoîte Chesnais - business tech architect - CA Technologies

Jean-Louis Hoenen, chief technology officer de Slimpay, une FinTech proposant des services à destination des e-commerçants, confirme : "nous sommes nés de la PSD1 et la PSD2 est une clairement une opportunité pour nous". Même son de cloche chez Budget Insight, un agrégateur (ou AIS : Account Information Service) : "la PSD2 va structurer le marché et est favorable aux acteurs", estime Clément Coeurdeuil, son président.

"Les transactions de paiement sont cruciales pour l'économie mondiale", estime Diane Mullenex, associée et responsable mondiale des télécommunications chez Pinsent Masons. "En France, 16 milliards d'opérations bancaires ont lieu chaque année. L'adoption de la directive PSD2 en France et dans les autres pays de l'Union Européenne permettra réellement de transformer le marché dans le sens d'une concurrence, d'un rythme d'innovation et d'une sécurité accrues"

L'impact de la PSD2 dépendra également de la réussite de sa mise en application : "les écarts de comportements en matière de paiements sur les différents marchés représentent le principal défi pour une mise en œuvre localisée : en France, 71 % des paiements se font par carte. En revanche, la situation est toute autre en Allemagne : l'argent liquide y est beaucoup utilisé et une grande quantité de billets de 500 euros sont en circulation. Enfin, le Royaume-Uni est de loin le marché de paiements via PayPal le plus important. Le paiement sans contact y est également largement répandu", poursuit Diane Mullenex.

Banques vs FinTech

La directive PSD2 représente pour les banques une importante source de revenus potentiels. Pour Jurgen Vroegh, responsable mondial des paiements de la banque ING, "la PSD2 est une étape majeure vers l'ouverture du marché des services financiers. Elle représente la révolution de la décennie, ainsi que l'occasion de revoir nos propres modèles économiques".

Mais les FinTech ont bien entendu aussi l'intention de tirer parti de l'accès aux comptes clients pour aider les banques traditionnelles à innover et à générer de nouvelles sources de revenus. Ces trublions vont jouer un rôle majeur dans la redistribution des cartes sur ce marché.


Enfin, l'enquête de Finextra comporte 5 recommandations à destination des banques et des prestataires tiers, autour de la directive PSD2 :

1. S'impliquer, fournir des retours, partager ses inquiétudes et contribuer à la recherche de solutions ;

2. Penser dès maintenant à une stratégie pour monétiser ses investissements liés à la PSD2 : la fenêtre de mise en œuvre est sans doute ambitieuse, mais elle ne sera pas énormément rallongée ;

3. Commencer à expérimenter et à élaborer des tests en amont : bon nombre des personnes interrogées estiment qu'il manque aux banques l'agilité et l'état d'esprit axé sur l'expérimentation des FinTech. C'est le moment de tester de nouveaux produits et services ;

4. Les API ouvertes : bien que le terme API ne figure pas dans le texte de la PSD2, les acteurs du secteur s'accordent sur le fait qu'elles constituent la démarche à suivre. Il est nécessaire de comprendre dès maintenant ce que signifieront des API ouvertes pour les infrastructures et la gouvernance informatiques ;

5. Dans la perspective de l'émergence de nombreux nouveaux concurrents, il est nécessaire d'adopter une approche collaborative favorisant l'émergence de nouveaux services favorables aux clients.

Benoît Herr

 
RECHERCHE    
 
TRADUCTION
...
 
OUTILS    
Inscription Newsletter    
Deux éditions mensuelles gratuites
Inscription Annuaire    
L'annuaire des pros
Publicité    
20000 visiteurs par mois
 
ANNUAIRE  
EXACT France
MISSLER SOFTWARE
CXP Group
SILOG
INCWO
VARIOPOSITIF
SYXPERIANE
VAISONET
VERYSWING
ATHENEO by Mismo
FITNET MANAGER
VERO Software
SHORTWAYS
GROUPE COGESER
tout l'annuaire
 
TRIBUNE LIBRE
Rachat de Cylande par Cegid : le point de vue Comarch
08/12/2017 Il y a quelques jours, Cegid a annoncé le rachat de Cylande avec pour volonté de se renforcer dans le secteur du retail. Une opération qui ne va pas être sans conséquence pour les clients retailers.
Le back office à l'heure de l'intelligence artificielle
20/11/2017 Mars 2016, l'Intelligence Artificielle (IA) fait la Une des journaux en franchissant une nouvelle étape symbolique : AlphaGo, créée par une filiale de Google, écrase, 4 parties à 1, l'un des tous meilleurs joueurs de Go ...
toutes les tribunes libres
 
 
FOCUS ENTREPRISE    
Salons Solutions
 
24, 25 & 26 septembre 2018 - Paris Porte de Versailles - Pavillon 2.2 EXPOSITION, CONFÉRENCES, ATELIERS ERP, CRM, BI, E-ACHATS, DEMATERIALISATION, ARCHIVAGE EN LIGNE, SDN/INFOTODOC, SERVEURS & APPLICATIONS Les prochains Salons Solutions vont r ...
fiche complète de l'entreprise
 
 
erp-infos.com - copyright groupe solutions 2017 - tous droits réservés
Articles
Rachat de Cylande pa...
Le libre a le vent e...
Le digital rend la f...
Le Secours Catholiqu...
Satisfecit général a...
Apptio, chantre du T...
2018, année de trans...
Dépêches
Patrick Geai succède...
Epicor lance une nou...
Les Français consomm...
Jaggaer acquiert Bra...
TVH confirme son rap...
Les salons Solutions...
Tibco fait l'acquisi...
Communiqués de presse
Getlink fait voyager...
...
...
...
...
...
Esker annonce un par...
Evénements
28/11 Aix-en-P: 5 in...
WorkPLan au salon so...
Promotion vente lice...
Application mobile e...
Afterwork - Piloter ...
Universités d'été 20...
Congrès de l'Ordre d...
erp-infos.com
inscription newsletter
inscription annuaire
qui sommes-nous ?
contacts
publicité
tarifs & conditions
mentions légales
Les autres sites Infopro
E-learning-infos
ERP-infos
Intranet-infos
Eachats-infos
Phonethik