accueil favoris newsletter 
l'information professionnelle des progiciels de gestion intégrés
ACTUALITES RUBRIQUES INTERVIEWS NEWSLETTERS OUTILS INSCRIPTIONS A PROPOS
 
 
DEPECHES    
SAP sur sa lancée
25/04/2017 Les résultats de SAP pour le premier trimestre 2017 viennent de tomber. Sans surprise, à 5 285 milliards d'euros de chiffre d'affaires, ils sont une fois de plus en croissance, de 12 %.
Hardis Group rachète deux intégrateurs Salesforce
24/04/2017 Grâce à ces rachats de Bluetis et de Synefo, l'ESN se renforce dans l'intégration de Salesforce et s'implante dans le grand Sud-Ouest avec une agence située près de Bordeaux.
Le vieillissement de la technologie freine la transformation numérique
24/04/2017 Selon une étude menée par le cabinet Pierre Audoin Consultants (PAC) et publiée par Fujitsu, le vieillissement de la technologie empêche de nombreuses entreprises européennes de bénéficier pleinement de la transformation ...
Eudonet annonce sa nouvelle Édition 2017
21/04/2017 Éditeur-intégrateur de solutions CRM (Gestion de la Relation Clients) généralistes et verticalisées, Eudonet a présenté aujourd'hui sa nouvelle Édition 2017 à l'occasion de sa manifestation annuelle.
Ad Ultima démarre le processus de labellisation Scorefact pour Microsoft Dynamics AX
21/04/2017 Intégrateur de progiciels ERP, CRM et PLM, Ad Ultima se spécialise dans le déploiement de solutions pour le secteur industriel et l'ingénierie.
Berger-Levrault rachète deux sociétés espagnoles
20/04/2017 L'éditeur de logiciels à destination des collectivités locales, des établissements médico-sociaux et d'éducation, poursuit sa croissance externe avec l'acquisition de deux nouvelles sociétés basées à Barcelone.
EBP MéCa annonce la version V17 de ses solutions
20/04/2017 Depuis 1996, EBP propose aux professionnels de l'automobile un logiciel de gestion commerciale dédié à ce métier. En 2013 René Sentis, fondateur d'EBP Informatique, a décidé de spécialiser cette activité au sein du group ...
toutes les dépêches
 
DU COTE DES UTILISATEURS    
La Compagnie des bateaux d'Aix les Bains Riviera des Alpes optimise l'utilisation de son ERP Open Source
13/04/2017 Trois questions à Nicolas Mayeur, responsable informatique de société.
Saint-Gobain a automatisé ses processus comptables
15/03/2017 Le leader mondial de l'habitat durable a ainsi augmenté l'efficacité de ses équipes, en déployant la plate-forme Finance Controls & Automation de Blackline dans 25 de ses centres de services partagés afin d'automatiser, ...
tous les témoignages
 
COMMUNIQUES DE PRESSE    
CAPSA FOOD réduit de 75% le temps de traitement de ses commandes clients grâce à Esker
05/04/2017 CAPSA FOOD, entreprise laitière espagnole qui détient les marques Central Lechera Asturiana, Larsa et ATO, confie à Esker la dématérialisation du traitement de ses commandes clients, après une premièr ...
Esker poursuit son développement international et enregistre une croissance record en 2016
03/04/2017 Esker, un des principaux éditeurs mondiaux de solutions de dématérialisation des documents en mode Cloud, annonce une croissance de 13% en 2016 qui s’explique par le succès de ses solutions Cloud, les ...
Dématérialisation du cycle Order-to-Cash : Esker propose une solution de paiement en ligne par mandat SEPA ou carte bancaire Lyon
28/03/2017 Esker complète son offre de dématérialisation des factures clients avec une nouvelle solution de paiement en ligne par mandat SEPA* ou carte bancaire. Grâce à ce nouveau service, qui s’appuie sur son ...
tous les communiqués
 
 
Articles    
TOP 250 des éditeurs de logiciels français
 
16/09/2016 :: Syntec Numérique et EY ont présenté mardi 13 septembre les résultats de la 6ème édition du Top 250 des éditeurs de logiciels, dévoilant une croissance importante, un montée en puissance réelle mais encore insuffisante du capital risque et des difficultés de recrutement.

Le Top 250 des éditeurs de logiciels français a conservé son nom mais ce sont près de 400 sociétés qui ont répondu à cette 6ème enquête annuelle menée par Syntec Numérique et EY. Les éditeurs ont été classés selon trois catégories : acteurs sectoriels, acteurs horizontaux et acteurs "particuliers et jeux". L'étude dévoile une croissance de 15 % en 2015 et de 35 % sur deux années cumulées, entre 2013 et 2015. Franck Sebag, associé EY, a déclaré lors de la présentation des résultats que "cette croissance à deux chiffres est particulièrement tirée par les éditeurs sectoriels, dont le chiffre d'affaires a augmenté de 40 % sur la période, contre 28 % pour les éditeurs horizontaux et 29 % pour le secteur particuliers et jeux".


L'étude a également mis en exergue une forte concentration du secteur, "un particularisme français", selon Franck Sebag. 70 % de l'activité est générée par 7 % des éditeurs, ceux ayant un chiffre d'affaires supérieur à 100 millions d'euros. Sur ce segment, la croissance a atteint 39 % en 2 ans. Les très bonnes performances de deux leaders du Top 10 : Critéo, dont le chiffre d'affaires a crû de 60 % en 2015 pour atteindre 1,2 milliard d'euros, et Dassault Systèmes, + 20 % à 2,5 milliards d'euros, n'y sont pas certainement pas étrangères.

En revanche, "nous observons une faiblesse en nombre d'acteurs sur le segment 50-100 millions d'euros de chiffre d'affaire, ce qui n'est pas spécifique au secteur des éditeurs", a regretté Fanck Sebag. Ce segment représente 6 % des éditeurs en nombre et 9 % du chiffre d'affaire global. La croissance y est tout de même forte, à 37 % sur les 2 dernières années, contre 17 % par exemple pour le segment inférieur (10-50 millions d'euros).

Financement des start-up : peut et doit mieux faire

Concernant la catégorie, nouvellement créée dans le top 250, des sociétés à moins de 5 millions d'euros de chiffre d'affaires, la croissance est de 27 % sur 2 ans, mais moins forte en 2015 (11 %) qu'en 2014 (15 %). 40 % des entreprises de ce segment ont une durée de vie inférieure à 8 ans, ce qui pourrait traduire un certain dynamisme de l'écosystème des start-up, mais Franck Sebag y a plutôt vu le verre à moitié vide : "60 % des petits éditeurs patinent ! L'accueil des start-up, dans les phases d'amorçage, est très bon en France, mais les investissements ne sont pas assez importants par la suitepour permettre aux éditeurs de vraiment décoller".


Ainsi, le panorama mesure que l'auto-financement est la voie privilégiée par 88 % des sondés. "On observe certes une montée en puissance du capital risque dans son ensemble (Love money, business angels et virtual capitalists), auquel 41 % des sondés envisagent de faire appel" , a détaillé Franck Sebag. "Mais l'accélération est moindre en Europe qu'aux États-Unis ou en Chine. Les montants investis par le capital risque dans les start-up en Europe sont passés de 9 à 14 milliards de dollars entre 2013 et 2015. Dans le même temps, ils ont doublé aux USA : de 36 à 72 milliards, et ont été multipliés par 9 en Chine : de 5 à 45 milliards !".

L'internationalisation : pour les plus grands éditeurs... et les start-up "born global"

Un autre moteur de croissance important pour les éditeurs français est bien sûr le développement à l'international, mais la taille de l'éditeur influence grandement les capacités de projection hors de nos frontières : la part d'activité à l'international est de 16 % pour les plus petites entreprises (de moins d'un million d'euros de CA) contre 64 % pour celles dont le chiffre d'affaires dépasse les 100 millions et "qui sont entrées à fond dans la globalisation", pour Franck Sebag. Muriel Barnéoud, PDG de Docapost, a tenu à souligner les difficultés des éditeurs français sur le marché hexagonal "à simplement marger. Les clients français discutent énormément des prix et ont du mal à établir la valeur du service et à le payer. Or, de faibles marges diminuent les capacités d'investissement et les possibilités de globaliser l'entreprise".


Neotys, qui aide les entreprises à garantir la performance de leurs applications et qui a reçu le Trophée 2016 International de Syntec Numérique, partage cette vision, par la voix de son VP Marketing France, Sylvain Fambon : "Neotys a été pensé dès le début pour une expansion à l'international. Nous réalisons 81 % de notre CA hors de France, 50 % aux États-Unis. Les entreprises américaines reconnaissent plus facilement la valeur d'un logiciel et les opportunités commerciales y sont gigantesques, même si l'environnement concurrentiel (HP, IBM) est difficile". Les États-Unis restent la destination privilégiée par les éditeurs, 23 % les citant comme 1er choix d'implantation (15 % en 2ème choix), devant la Belgique, 13 %, et le Royaume-Uni, 11 %. Hugues de Bantel, PDG et co-fondateur de The CosMO Company, spécialisé dans la modélisation et la simulation de systèmes complexes et qui a reçu le Trophée 2016 Innovation, a confirmé le potentiel du marché américain tout en prévenant que "s'y implanter coûte très cher" en frais de commercialisation, de support, de recherche de partenaires locaux. "Il ne faut se lancer qu'en étant prêt à investir beaucoup".

Cloud et SaaS, priorités technologiques

L'innovation est bien sûr un enjeu majeur pour les éditeurs, avec 10 % du chiffre d'affaires consacré à la R&D, 16 % pour les pure players (ceux dont l'activité édition réalise plus de 75 % du CA) . Le cloud et le SaaS sont les priorités technologiques pour 49 % du panel en 2015 (+6 % par rapport à 2014), la mobilité pour 16 %, le Big Data pour 12 %, la sécurité pour 9 % et DevOps pour 3 %. La part du SaaS dans le chiffre d'affaires global a grimpé à 25 % en 2015 contre 22 % en 2014. Ainsi, même si les sujets tendance sont la Blockchain ou le Big Data, "le passage des offres en mode SaaS reste un sujet important, une sorte de lame de fond", selon Franck Sebag. La lenteur relative de la prise de pouvoir du SaaS "peut s'expliquer par les délais nécessaires à l'optimisation des business models des éditeurs".

Beaucoup d'offres d'embauche, pas assez de candidats


17 800 emplois ont été créés en 2 ans, dont 11 300 chez les seuls pure players: les effectifs ont atteint 145 511 personnes en 2015, dont 58 % en France (70 % pour les pure players). Autre bonne nouvelle : 86 % des éditeurs ont des intentions d'embauche mais ils sont 78 % à rencontrer des difficultés de recrutement. Pour 66 % des éditeurs, les talents les plus rares sont les développeurs.

Muriel Barnéoud, PDG de Docapost et administratrice de Syntec Numérique, a par exemple estimé que "le recrutement sur les postes liés aux données : data scientist, data analyst... est devenu aujourd'hui quasi impossible". "La guerre des talents" évoquée par l'étude oppose les start-up et les grands groupes français mais aussi les concurrents étrangers. Pour Franck Sebag, "les écoles d'ingénieurs sont bonnes mais les effectifs ne sont pas assez nombreux pour satisfaire la demande. Il n'y a par ailleurs pas assez de techniciens développeurs. Il faut se donner comme défi 'l'impatriation' ou le fait de faire revenir des USA des ingénieurs qui ont vécu l'expérience américaine et qui pourraient en faire profiter l'économie logicielle en France".

Hervé Baconnet

 
RECHERCHE    
 
TRADUCTION
...
 
OUTILS    
Inscription Newsletter    
Deux éditions mensuelles gratuites
Inscription Annuaire    
L'annuaire des pros
Publicité    
20000 visiteurs par mois
 
ANNUAIRE  
MISSLER SOFTWARE / TOP SOLID
CXP Group
SILOG
INCWO
VARIOPOSITIF
SYXPERIANE
VAISONET
VERYSWING
MISSLER SOFTWARE - TOPSOLID
ATHENEO by Mismo
FITNET MANAGER
VERO Software
SHORTWAYS
GROUPE COGESER
tout l'annuaire
 
TRIBUNE LIBRE
Maitriser l'effet papillon* sur la Supply Chain, un enjeu crucial pour les entreprises en matière de gestion de risques
13/04/2017 Quand la presse parle de chaîne logistique, c'est très souvent pour rapporter un problème de grande ampleur. La globalisation de l'économie et la recherche permanente de compétitivité ont en effet décuplé la complexité e ...
L'AS/400, vecteur de convoitise des pirates
12/04/2017 Le serveur Application System/400 que l'on appelle plus communément AS/400 (par simplification, j'utilise AS/400 pour les systèmes dénommés AS/400, iSeries et IBM i) possède la réputation d'être l'une des plateformes trè ...
toutes les tribunes libres
 
 
FOCUS ENTREPRISE    
Salons Solutions
 
26, 27 & 28 septembre 2017 - Paris Porte de Versailles - Pavillon 2.2 EXPOSITION, CONFÉRENCES, ATELIERS ERP, CRM, BI, E-ACHATS, DEMATERIALISATION, ARCHIVAGE EN LIGNE, SDN/INFOTODOC, SERVEURS & APPLICATIONS Les prochains Salons Solutions vont r ...
fiche complète de l'entreprise
 
 
erp-infos.com - copyright groupe solutions 2017 - tous droits réservés
Articles
Trilogiq ou quand l'...
Maitriser l'effet pa...
La Compagnie des bat...
L'AS/400, vecteur de...
Le X3 nouveau est ar...
Syntec, premier mili...
Cerealog dopé par le...
Dépêches
SAP sur sa lancée...
Hardis Group rachète...
Le vieillissement de...
Eudonet annonce sa n...
Ad Ultima démarre le...
Berger-Levrault rach...
EBP MéCa annonce la ...
Communiqués de presse
...
CAPSA FOOD réduit de...
Esker poursuit son d...
Dématérialisation du...
Résultats annuels 20...
BEST WORKPLACES FRAN...
Loi anti-fraude : Pr...
Evénements
INDUSTRIE LYON 2017...
Web-conférence : spé...
Vaisonet au parcours...
Vaisonet au parcours...
Vaisonet au parcours...
Vaisonet au parcours...
Vaisonet au parcours...
erp-infos.com
inscription newsletter
inscription annuaire
qui sommes-nous ?
contacts
publicité
tarifs & conditions
mentions légales
Les autres sites Infopro
E-learning-infos
ERP-infos
Intranet-infos
Eachats-infos
Phonethik