accueil favoris newsletter 
l'information professionnelle des progiciels de gestion intégrés
ACTUALITES RUBRIQUES INTERVIEWS NEWSLETTERS OUTILS INSCRIPTIONS A PROPOS
 
 
DEPECHES    
Sage propose Sage One aux start-up de la Station F
11/07/2017 Dans la foulée de son programme "accélérateur de business" annoncé lors du dernier salon des entrepreneurs, l'éditeur souhaite accompagner les start-up avec sa solution cloud et mobile Sage One.
Les tendances clés du marché de la gestion des processus documentaires
10/07/2017 Dans le cadre de la 12ème édition de Solutions Demat'Expo et des Salons Solutions, qui se tiendront du 26 au 28 septembre prochains, le cabinet d'analyse Markess vient de publier les résultats de son étude int ...
Les responsables RH et finance moteurs de la disruption digitale
10/07/2017 Une nouvelle étude menée par MIT Technology Review et commanditée par Oracle révèle qui sont les acteurs clés de l'automatisation du cloud : la finance, les RH et l'informatique voient leur rôles évoluer.
Unit4 lance une solution de gestion financière
06/07/2017 La nouvelle version de la solution Unit4 Financials permet aux clients de collecter à partir de leurs applications métier un volume illimité de données transactionnelles en temps réel et de les analyser séparément.
L'EBP Académie certifiée DataDock
04/07/2017 Cure de jouvence pour le catalogue des formations proposées par EBP à ses clients et partenaires : les formations dispensées par EBP Académie obtiennent la certification DataDock conformément au Décret Qualité N°2015-790 ...
Nouvelles signatures et extensions de périmètre pour Infor Hospitality
03/07/2017 Plus de 3000 entreprises ont été concernées au cours de la dernière année fiscale.
Lettre à Hala Zeine de la part de l'USF
30/06/2017 L'USF (association des Utilisateurs Francophones de SAP) a envoyé une lettre à Hala Zeine, vice-présidente senior de la stratégie de commercialisation de SAP, à propos de la problématique des accès indirects, lettre tran ...
toutes les dépêches
 
DU COTE DES UTILISATEURS    
Carrefour optimise la dématérialisation de ses coupons de réduction
20/06/2017 Le groupe Carrefour, deuxième distributeur mondial et premier en Europe, a fait appel à Couchbase, éditeur de logiciel spécialisé dans la technologie de base de données, en Décembre 2016 pour l'optimisation de son applic ...
Un ERP spécialisé, gage de réussite et de qualité dans la grande distribution ?
20/06/2017 Afin d'accompagner sa croissance rapide, Wish International a pris le parti de s'équiper d'un ERP spécialisé dans la distribution alimentaire.
tous les témoignages
 
COMMUNIQUES DE PRESSE    
Esker poursuit son développement avec le recrutement de 60 nouveaux collaborateurs
20/06/2017 Après l’intégration d’une cinquantaine de nouveaux collaborateurs en 2016, l’ETI lyonnaise annonce un plan de recrutement ambitieux de 60 nouveaux collaborateurs pour l’année 2017.
Frit Ravich gagne du temps et améliore son service clients grâce à Esker
13/06/2017 L’entreprise espagnole Frit Ravich, spécialisée dans la production de snacks et de friandises pour l’hôtellerie et l’industrie agroalimentaire, a choisi la solution Esker pour automatiser la gestion d ...
14e Biennale de Lyon : une année placée sous le signe de l’Art Contemporain pour Esker et ses salariés
08/06/2017 Déjà partenaire de la 13ème édition, Esker a souhaité renouveler son engagement auprès de la Biennale d’Art Contemporain de Lyon qui se tiendra du 20 septembre 2017 au 7 janvier 2018 à Lyon, sur le th ...
tous les communiqués
 
 
Articles    
Comment supprimer les réticences des cadres dirigeants à l'ERP
 
22/02/2017 :: On ne le dira jamais assez : un projet de mise en œuvre d'ERP est un projet d'entreprise. D'où l'implication des cadres dirigeants et sa conséquence : la naissance de certaines réticences et freins. Le cabinet américain indépendant spécialisé dans les ERP Panorama Consulting Solutions (PCS) a identifié ces freins et les moyens de les lever.

À tout le moins, il en a identifié cinq, même si cette liste n'est pas limitative. Et de fait, il commence par constater que les projets ERP qui n'atteignent que partiellement ou pas du tout leurs objectifs de départ demeurent encore trop nombreux. D'où les légitimes inquiétudes des décideurs. Dans sa dernière enquête sur les ERP – 2016 – le cabinet a enregistré un taux d'échec de 7 %, contre 21 % l'année précédente. Mais curieusement, le pourcentage d'indécis, c'est-à-dire de répondants qui ne se prononcent pas quant au succès ou à l'échec de leur projet, a crû du même pourcentage. De là à penser qu'il y a eu transfert, il n'y a qu'un pas. Nous nous sommes fait l'écho de ce rapport ici.

La question des délais

Les cadres dirigeants sont inquiets quand à la durée d'un projet ERP et des coûts associés à un tel projet au long cours. Le rapport cité plus haut établit en effet que la plupart des projets soit durent plus longtemps que prévu, soit coutent plus cher, soit les deux. Un état de fait que corrobore d'ailleurs l'enquête de satisfaction 2016 sur les ERP du CXP, qui montre que 10 % des répondants font état d'un dépassement de délais de plus d'un an et que seuls 35 % déclarent que les budgets ont été respectés (voir Étude ERP du CXP 2016.

On conçoit que ces éléments suscitent quelque inquiétude auprès des décideurs. Mais en mettant en place des systèmes de contrôle drastiques et une gouvernance du projet, on réduit ce risque. Une autre manière de minimiser ce risque est de ne pas prendre au pied de la lettre les déclarations des éditeurs et des intégrateurs en prenant en compte dès le départ les coûts cachés et les évolutions de périmètre su projet. Car nombre de projets ERP explosent les budgets et les délais (15 % dans l'enquête du CXP) pour des raisons de modification du périmètre.

Un projet disruptif

Un projet ERP est toujours perturbant, notamment lors de son démarrage, comme le montre le rapport de PCS : dans 50 % des cas, les organisations connaissent des soucis de diverses natures lors de la mise en production. Et plus généralement, les dirigeants craignent le chamboulement des opérations quotidiennes.

Là encore, il est possible de limiter le risque : un solide plan de gestion et de réduction des risques s'impose. Celui-ci n'est pas forcément élaboré en interne, surtout si l'entreprise ne dispose pas de telles compétences. Un consultant externe peut être affecté à cette tâche, ce qui est d'autant plus pertinent qu'il aura un regard neuf et identifiera des risques que l'équipe interne n'aura pas forcément vus. Encore faut-il avoir identifié ce besoin et y affecter les ressources nécessaires.

Résistance en interne

Bien souvent, ce ne sont pas les dirigeants eux-mêmes qui résistent au changement, mais les collaborateurs. Un projet ERP représente en effet une charge supplémentaire pour des employés, quels qu'ils soient, charge qui n'est pas forcément la bienvenue. En outre, le projet s'accompagne bien souvent d'un BPM ou au moins d'une redéfinition des procédures internes, ce qui perturbe le travail quotidien. D'où résistance plus ou moins importante.

Une gestion du changement définie très tôt dans le projet et sa mise en application sont nécessaires pour gérer et surmonter ces résistances. Une implication des utilisateurs dans le choix de la solution retenue et mise en place peut également contribuer à gérer le changement.

Ce n'est pas prévu au budget

Les idées reçues et les vieux stéréotypes ont la vie dure : jadis vécue comme un centre de coûts, la DSI, alors même qu'à l'heure de la transformation numérique elle devrait plutôt être perçue comme génératrice de bénéfices potentiel, continue à être vue comme telle. Et les cadres dirigeants, quel que soit leur domaine de compétences, sont forcément très orientés finances et donc particulièrement sensibles aux dépenses et aux investissements. S'ils voient le projet ERP comme onéreux sans pour autant qu'il génère des bénéfices, en plus d'être risqué, la réaction sera frileuse.


Il est donc nécessaire de démontrer la rentabilité du projet à la direction : il appartient au DSI de se mettre dans la peau des dirigeants et de parler leur langage après avoir défini un business plan réaliste. En face des coûts, celui-ci devra faire état des bénéfices au sein de l'organisation, mais aussi évoquer les avantages concurrentiels et les possibilités qu'ouvre le nouvel outil.

Scepticisme quant aux bénéfices réels

Les dirigeants cherchent toujours à améliorer l'activité de l'entreprise et demeurent souvent sceptiques quant au potentiel d'un ERP dans ce cadre. Et ce ne sont là encore pas les résultats de l'étude de PCS qui vont les démentir. Ils ne voudront investir que s'ils sont convaincus des bénéfices potentiels du projet. Afin d'inverser cette tendance, il convient donc de souligner les bénéfices du projet dans son business case, notamment en matière de gestion financière, d'organisation de l'entreprise, de satisfaction clients et de relation avec les tiers. Toute amélioration par rapport à la situation existante sera un plus. Il faut cependant rester réaliste dans ses estimations afin de demeurer crédible : le DSI devra malgré tout s'appuyer sur les chiffres pour faire la preuve des bénéfices potentiels.

Les différents points évoqués ici ne sont pas les seuls à freiner les cadres dirigeants, mais les principaux. En les gérant comme conseillé, on ne supprimera pas les réticences, mais elles se verront grandement atténuées. En outre, chaque organisation ayant ses spécificités, le DSI pourra les prendre en compte et éventuellement les tourner à son avantage.

Benoît Herr

Coûts et délais : un contre-exemple

La société Verre & Métal a basculé sa solution de gestion en moins de trois mois et ainsi réduit ses coûts fixes.

Anciennement affiliée au groupe Spie Batignolles, Verre & Métal réalise tous types d'ouvrages métalliques avec remplissages vitrés décoratifs ou structurels. Elle compte 100 salariés pour un chiffre d'affaires annuel de plus de 17 millions d'euros. À sa sortie du groupe, elle a dû se doter de ses propres outils
informatiques pour sa gestion.

Lors de son arrivée dans la société en avril 2012, Erwan De Coster, directeur administratif et financier, a tout de suite dû s'atteler à ce projet car à compter de fin juin de la même année, il ne disposait plus des accès à l'ERP de Spie Batignolles, notamment pour assurer les paies de juillet. La solution Business BTP de LSE avait au préalable déjà été retenue.

Dans ce délai très court, il a fallu récupérer les données comptables des cinq dernières années, les données de gestion de suivi des chantiers ainsi que l'ensemble des données de chantiers, budgets, reste à dépenser, etc. Il a également fallu reconfigurer le tout dans le nouvel outil et, concernant la paie, ressaisir l'ensemble des données des six premiers mois de l'année.

Le pari a été réussi, puisque l'ensemble des données de gestion est désormais centralisé et partagé par l'ensemble des collaborateurs. En outre, les données sont mises à jour en temps réel avec la possibilité d'automatiser des tâches comme les calculs d'avancement de chantier. Ainsi, l'entreprise gagne ainsi en réactivité sur ses chantiers. Elle évite également de nombreuses ressaisies, ce qui permet de gagner du temps, de fiabiliser les données et donc de gagner en efficience.

 
RECHERCHE    
 
TRADUCTION
...
 
OUTILS    
Inscription Newsletter    
Deux éditions mensuelles gratuites
Inscription Annuaire    
L'annuaire des pros
Publicité    
20000 visiteurs par mois
 
ANNUAIRE  
MISSLER SOFTWARE
CXP Group
SILOG
INCWO
VARIOPOSITIF
SYXPERIANE
VAISONET
VERYSWING
ATHENEO by Mismo
FITNET MANAGER
VERO Software
SHORTWAYS
GROUPE COGESER
MAFISYS
tout l'annuaire
 
TRIBUNE LIBRE
Les 4 méga-tendances incontournables qui transforment le secteur manufacturier français
19/07/2017 Le concept d'industrie 4.0 recouvre la numérisation du secteur manufacturier et l'avènement de l'Internet des Objets associés à l'intelligence artificielle et la science des données. Correctement mise en œuvre, l'industr ...
Bilan après six mois de labellisation Scorefact
11/07/2017 L'intégrateur de solutions logicielles de gestion pour les PME et les grandes entreprises Cosmo Consult France s'est engagé dans le processus de labellisation Scorefact fin 2016 sur le produit Microsoft Dynamics NAV. Tro ...
toutes les tribunes libres
 
 
FOCUS ENTREPRISE    
Salons Solutions
 
26, 27 & 28 septembre 2017 - Paris Porte de Versailles - Pavillon 2.2 EXPOSITION, CONFÉRENCES, ATELIERS ERP, CRM, BI, E-ACHATS, DEMATERIALISATION, ARCHIVAGE EN LIGNE, SDN/INFOTODOC, SERVEURS & APPLICATIONS Les prochains Salons Solutions vont r ...
fiche complète de l'entreprise
 
 
erp-infos.com - copyright groupe solutions 2017 - tous droits réservés
Articles
Les 4 méga-tendances...
L'écosystème d'Infor...
Bilan après six mois...
Quel DSI, pour quell...
Le cloud en appui...
L'absence de déclara...
Des projets innovant...
Dépêches
Sage propose Sage On...
Les tendances clés d...
Les responsables RH ...
Unit4 lance une solu...
L'EBP Académie certi...
Nouvelles signatures...
Lettre à Hala Zeine ...
Communiqués de presse
...
...
...
...
...
...
...
Evénements
FIP...
INDUSTRIE LYON 2017...
Web-conférence : spé...
Vaisonet au parcours...
Vaisonet au parcours...
Vaisonet au parcours...
Vaisonet au parcours...
erp-infos.com
inscription newsletter
inscription annuaire
qui sommes-nous ?
contacts
publicité
tarifs & conditions
mentions légales
Les autres sites Infopro
E-learning-infos
ERP-infos
Intranet-infos
Eachats-infos
Phonethik