accueil favoris newsletter 
l'information professionnelle des progiciels de gestion intégrés
ACTUALITES RUBRIQUES INTERVIEWS NEWSLETTERS OUTILS INSCRIPTIONS A PROPOS
 
 
DEPECHES    
SAP annonce ses résultats du troisième trimestre
20/10/2017 Et la poursuite de la croissance de ses revenus dans le cloud, de 14 % (19 % en devises constantes), à 302 millions d'euros.
Jérôme Virey devient directeur général de Divalto
20/10/2017 Cette nomination répond au fort développement de l'activité liée à l'accélération de la transformation numérique des entreprises. Reportant à Thierry Meynlé, président du directoire, le nouveau directeur général aura pou ...
Cegid rachète Qualiac
19/10/2017 Cegid accélère son développement sur le marché de l'ERP et acquiert l'éditeur auvergnat Qualiac, réputé bien implanté dans le secteur des grandes entreprises et des administrations.
Technomedia, division Talent de Cegid, acquiert deux sociétés en Amérique du Nord
18/10/2017 Les solutions CVManager et RITA viennent compléter le portefeuille de produits Talent Management de Cegid.
Résultats des Mobility Awards 2017
18/10/2017 Pour la 3ème année consécutive, le salon Mobility For Business a mis à l'honneur des entreprises innovantes pour la transformation mobile. Les résultats ont été annoncés le 17 octobre au soir par le jury, comp ...
La nouvelle version de Sage One intègre une gestion de stocks dans le cloud
17/10/2017 Sage annonce une mise à jour universelle de Sage One pour notamment permettre la gestion et la valorisation des stocks via le cloud.
Partenariat entre Sage et Praxedo
16/10/2017 Praxedo, leader français de la gestion d'interventions en mode SaaS, a interfacé sa solution avec Sage 100c, permettant ainsi aux PME/PMI proposant des interventions terrain de facturer au plus juste et plus vite leurs c ...
toutes les dépêches
 
DU COTE DES UTILISATEURS    
La gestion tout schuss chez Ski Clinic
10/10/2017 Ski Clinic est un magasin de vente et location de matériel de glisse, neuf ou d'occasion. Son atout différenciateur développé depuis 25 ans se niche dans son atelier de préparation, qui propose des services entretien hau ...
Swarovski déploie Workday
25/09/2017 La division cristal de Swarovski vient d'annoncer la mise en œuvre de Workday dans le cadre d'un programme de transformation de ses ressources humaines sur 3 ans. Ce projet comprend les solutions Workday Human Capital Ma ...
tous les témoignages
 
COMMUNIQUES DE PRESSE    
WorkPLAN Solutions, un engouement sans précédent sur le Salon Solutions ERP 2017 de Paris
16/10/2017 WorkPLAN Solutions, le logiciel d’ERP / Gestion de Projets de Vero Software, participait pour la 3ème fois aux Salons Solutions 2017 Porte de Versailles en Septembre. Après un important travail de com ...
Convention USF : Esker, partenaire privilégié depuis plus de 15 ans
03/10/2017 Pour la 5 ème année consécutive, Esker sera partenaire Platinium de la Convention des Utilisateurs SAP® Francophones (USF) 2017, qui aura lieu les 4 et 5 octobre prochains à Lille. Esker confirme ai ...
Fives dématérialise ses factures fournisseurs avec Esker pour améliorer sa gestion dans un contexte international
02/10/2017 Fives, groupe d’ingénierie industrielle spécialisé dans la conception de machines, équipements de procédé et lignes de production pour les plus grands industriels mondiaux, a choisi Esker pour dématér ...
tous les communiqués
 
 
Articles    
GDPR : nouveau bug de l'an 2000 ou stratégie IT pour générer du business ?
 
22/05/2017 :: Vous souvenez-vous du bug de l'an 2000 ? Vous n'avez certainement pas échappé au battage médiatique des années 1990 sur la "bombe à retardement" qui devait marquer le passage à l'an 2000. Qu'allait-il arriver aux systèmes informatiques dans le monde lors de ce changement de siècle ? Etaient-ils programmés pour gérer des années à quatre chiffres ou prenaient-ils seulement en compte les deux derniers chiffres ?

Au final, aucune catastrophe majeure n'a été répertoriée le premier jour de l'an 2000 et nombreux sont ceux qui ont affirmé que cette histoire de bug était même franchement excessive. Une astuce de l'industrie informatique pour stimuler la demande ? Problème réel ou non, les organisations se sont activées dans les années qui ont précédé l'an 2000 pour tester leur logiciel (ou ont mandaté leurs fournisseurs pour le faire) afin que la problématique soit prise en main bien avant le grand jour.

Aujourd'hui, nous avons GDPR, le règlement général de l'UE sur la protection des données, qui entre en vigueur le 25 mai 2018 – dans 12 mois seulement. Et une fois de plus, il y a une forte médiatisation autour de la réglementation et du montant des amendes. Mais si vous vous penchez attentivement sur GDPR, vous constaterez que cet engouement est justifié : la réglementation est très complète et détaillée et ces amendes – estimées à 20 millions d'euros ou 4 % des revenus annuels mondiaux - plutôt sévères ! Ce qui m'étonne, c'est que, contrairement au bug de l'an 2000, je n'ai pas le sentiment que les entreprises se mobilisent de la même manière pour s'assurer qu'elles ont atténué le risque de non-conformité. En réalité, les recherches que nous avons menées montrent que 54 % des organisations n'ont même pas encore commencé à se préparer pour GDPR. De son côté, Gartner prédit que les choses n'iront pas en s'arrangeant une fois la réglementation en vigueur : 50 % des entreprises concernées par GDPR ne seront pas pleinement conformes d'ici la fin 2018.

Alors, pourquoi ce manque d'initiative ? Deux raisons me viennent à l'esprit :

Tout d'abord, alors que l'arrivée du 1er janvier 2000 était certaine, la manière dont les régulateurs de l'UE appliqueront la nouvelle réglementation est, elle, beaucoup moins assurée. Quand les pénalités peuvent être lourdes sur le papier, le risque en pratique est, lui, encore inconnu.

Deuxièmement, les organisations semblent avoir du mal à comprendre la réglementation et à déterminer les actions concrètes qu'elles doivent entreprendre pour être en conformité. Sur la base de l'analyse de Veritas sur les critères du règlement GDPR, il y a cinq points clés à garder à l'esprit :

1. Peu importe où votre entreprise est située et où les données sont conservées, si vous manipulez ou stockez des informations personnelles sur les citoyens de l'UE ou résidant dans l'UE, vous devez être conforme à GDPR ;

2. Vous êtes responsable des données personnelles que vous détenez et vous devez être en mesure de démontrer que vous avez les bonnes méthodes de gouvernance en place pour respecter le règlement ;

3. Les individus ont ce qu'on appelle le "droit à l'oubli", autrement dit la possibilité de demander la suppression ou le retrait de données personnelles lorsqu'il n'y a aucune raison particulière de les conserver. Et pour se conformer à cela, vous devez être en mesure de trouver toutes les informations en lien avec ces données sur simple demande, afin que vous puissiez soit les supprimer, soit prouver qu'il existe une raison probante de les conserver ;

4. Limiter l'accumulation de données : les données personnelles ne peuvent être conservées plus longtemps que ce pour quoi elles ont été recueillies ;

5. Si vous avez une faille de sécurité qui entraîne la perte de données personnelles, vous devez la signaler à l'autorité de protection des données compétente (la CNIL en France) dans les 72 heures qui suivent l'incident.

Voilà les principaux fondements de la réglementation. Mais que doivent faire les organisations pour devenir conformes ? Veritas a identifié 5 étapes clés que vous devez vous assurer de mettre en place :

1. Localiser : la première étape critique dans le respect de GDPR est une compréhension globale de l'emplacement de toutes les données personnelles détenues par votre entreprise. La mise en place d'une cartographie situant l'emplacement des données, de leur accès, de la durée de leur stockage et de leur déplacement, est essentielle pour comprendre comment votre entreprise traite et gère les données personnelles ;

2. Rechercher : Les résidents de l'UE peuvent maintenant avoir de la visibilité sur l'ensemble de leurs données personnelles en demandant un droit d'accès. Ils peuvent également exiger que les données soient corrigées (si elles sont inexactes), exportées (à un format d'exportation approprié) ou supprimées. S'assurer que votre organisation peut traiter ces demandes en temps voulu est capital pour éviter les pénalités ;

3. Réduire. La minimisation des données, l'un des principaux fondements de GDPR, est conçue pour garantir une réduction du nombre total de données personnelles stockées par les entreprises. L'objectif est de garder uniquement les données personnelles le temps nécessaire pour lequel elles ont été recueillies. Le déploiement et l'application des politiques de conservation amenant automatiquement les données à expiration au fil du temps constituent la clé de voûte d'une stratégie GDPR réussie ;

4. Protéger. Avec GDPR, les organisations ont l'obligation de mettre en place des mesures techniques et organisationnelles pour montrer qu'elles ont bien considéré et intégré la protection des données dans toutes les activités de collecte et de traitement ;

5. Monitorer. GDPR impose aux entreprises de signaler certains types de violations de données à l'autorité de surveillance concernée et, dans certains cas, aux personnes concernées. Les organisations doivent disposer des fonctionnalités permettant de surveiller les éventuelles failles de sécurité, telles que des modèles d'accès à des fichiers inattendus ou inhabituels, et de déclencher rapidement les procédures d'alerte.

Si toutes les organisations concernées par GDPR s'assurent d'avoir bien appliqué ces 5 étapes clés au sein de leurs environnements informatiques, nous pouvons être sûrs que le 25 mai 2018 aura aussi peu d'impact que le bug de l'an 2000 n'en a eu il y a de nombreuses années.

Et vous, que pensez-vous de GDPR ? Etes-vous prêts ?

Thierry Lottin, country manager France chez Veritas

 
RECHERCHE    
 
TRADUCTION
...
 
OUTILS    
Inscription Newsletter    
Deux éditions mensuelles gratuites
Inscription Annuaire    
L'annuaire des pros
Publicité    
20000 visiteurs par mois
 
ANNUAIRE  
EXACT France
MISSLER SOFTWARE
CXP Group
SILOG
INCWO
VARIOPOSITIF
SYXPERIANE
VAISONET
VERYSWING
ATHENEO by Mismo
FITNET MANAGER
VERO Software
SHORTWAYS
GROUPE COGESER
tout l'annuaire
 
TRIBUNE LIBRE
Gestion des données : gare aux coûts cachés qui minent la rentabilité
16/10/2017 Conséquences de dysfonctionnements ou d'erreurs humaines, les coûts cachés liés à la gestion des données peuvent être réduits grâce aux outils d'ADM (Applications Data Management). Légers, ils permettent d'agir à deux ni ...
Le BYOD, principal danger pour les données
26/09/2017 La protection des documents par mot de passe, la reconnaissance faciale et les contrôles d'accès sont jugés comme les mesures de sécurité les moins efficaces.
toutes les tribunes libres
 
 
FOCUS ENTREPRISE    
Salons Solutions
 
26, 27 & 28 septembre 2017 - Paris Porte de Versailles - Pavillon 2.2 EXPOSITION, CONFÉRENCES, ATELIERS ERP, CRM, BI, E-ACHATS, DEMATERIALISATION, ARCHIVAGE EN LIGNE, SDN/INFOTODOC, SERVEURS & APPLICATIONS Les prochains Salons Solutions vont r ...
fiche complète de l'entreprise
 
 
erp-infos.com - copyright groupe solutions 2017 - tous droits réservés
Articles
Gestion des données ...
Le cloud bouscule le...
La gestion tout schu...
L'innovation numériq...
La mobilité au servi...
Le plein de solution...
Le BYOD, principal d...
Dépêches
SAP annonce ses résu...
Jérôme Virey devient...
Cegid rachète Qualia...
Technomedia, divisio...
Résultats des Mobili...
La nouvelle version ...
Partenariat entre Sa...
Communiqués de presse
...
WorkPLAN Solutions, ...
WorkPLAN ERP/GPAO au...
...
Convention USF : Esk...
Fives dématérialise ...
...
Evénements
WorkPLan au salon so...
Promotion vente lice...
Application mobile e...
Afterwork - Piloter ...
Universités d'été 20...
Congrès de l'Ordre d...
FIP...
erp-infos.com
inscription newsletter
inscription annuaire
qui sommes-nous ?
contacts
publicité
tarifs & conditions
mentions légales
Les autres sites Infopro
E-learning-infos
ERP-infos
Intranet-infos
Eachats-infos
Phonethik