accueil favoris newsletter 
l'information professionnelle des progiciels de gestion intégrés
ACTUALITES RUBRIQUES INTERVIEWS NEWSLETTERS OUTILS INSCRIPTIONS A PROPOS
 
 
DEPECHES    
SAP annonce ses résultats du troisième trimestre
20/10/2017 Et la poursuite de la croissance de ses revenus dans le cloud, de 14 % (19 % en devises constantes), à 302 millions d'euros.
Jérôme Virey devient directeur général de Divalto
20/10/2017 Cette nomination répond au fort développement de l'activité liée à l'accélération de la transformation numérique des entreprises. Reportant à Thierry Meynlé, président du directoire, le nouveau directeur général aura pou ...
Cegid rachète Qualiac
19/10/2017 Cegid accélère son développement sur le marché de l'ERP et acquiert l'éditeur auvergnat Qualiac, réputé bien implanté dans le secteur des grandes entreprises et des administrations.
Technomedia, division Talent de Cegid, acquiert deux sociétés en Amérique du Nord
18/10/2017 Les solutions CVManager et RITA viennent compléter le portefeuille de produits Talent Management de Cegid.
Résultats des Mobility Awards 2017
18/10/2017 Pour la 3ème année consécutive, le salon Mobility For Business a mis à l'honneur des entreprises innovantes pour la transformation mobile. Les résultats ont été annoncés le 17 octobre au soir par le jury, comp ...
La nouvelle version de Sage One intègre une gestion de stocks dans le cloud
17/10/2017 Sage annonce une mise à jour universelle de Sage One pour notamment permettre la gestion et la valorisation des stocks via le cloud.
Partenariat entre Sage et Praxedo
16/10/2017 Praxedo, leader français de la gestion d'interventions en mode SaaS, a interfacé sa solution avec Sage 100c, permettant ainsi aux PME/PMI proposant des interventions terrain de facturer au plus juste et plus vite leurs c ...
toutes les dépêches
 
DU COTE DES UTILISATEURS    
La gestion tout schuss chez Ski Clinic
10/10/2017 Ski Clinic est un magasin de vente et location de matériel de glisse, neuf ou d'occasion. Son atout différenciateur développé depuis 25 ans se niche dans son atelier de préparation, qui propose des services entretien hau ...
Swarovski déploie Workday
25/09/2017 La division cristal de Swarovski vient d'annoncer la mise en œuvre de Workday dans le cadre d'un programme de transformation de ses ressources humaines sur 3 ans. Ce projet comprend les solutions Workday Human Capital Ma ...
tous les témoignages
 
COMMUNIQUES DE PRESSE    
WorkPLAN Solutions, un engouement sans précédent sur le Salon Solutions ERP 2017 de Paris
16/10/2017 WorkPLAN Solutions, le logiciel d’ERP / Gestion de Projets de Vero Software, participait pour la 3ème fois aux Salons Solutions 2017 Porte de Versailles en Septembre. Après un important travail de com ...
Convention USF : Esker, partenaire privilégié depuis plus de 15 ans
03/10/2017 Pour la 5 ème année consécutive, Esker sera partenaire Platinium de la Convention des Utilisateurs SAP® Francophones (USF) 2017, qui aura lieu les 4 et 5 octobre prochains à Lille. Esker confirme ai ...
Fives dématérialise ses factures fournisseurs avec Esker pour améliorer sa gestion dans un contexte international
02/10/2017 Fives, groupe d’ingénierie industrielle spécialisé dans la conception de machines, équipements de procédé et lignes de production pour les plus grands industriels mondiaux, a choisi Esker pour dématér ...
tous les communiqués
 
 
Articles    
Du sang neuf pour l'IBM i
 
01/06/2017 :: La plate-forme vedette des ERP d'il y a quelques temps déjà poursuit sa route et intègre les nouvelles technologies. À bas-bruit, mais efficacement, comme à son habitude. Et de nouvelles compétences se forment. L'édition 2017 de l'université IBM i a réuni quelque 650 personnes.

Cloud, Watson, Open Source, Bluemix, Java, SQL... tels sont quelques-uns des "buzzwords" qui ont fusé lors des ces deux jours organisés par le constructeur dans son centre clients de Bois-Colombes à la mi-mai, septième édition de cette "Université IBM i" et sans doute la plus couronnée de succès.

Après quelques rappels, notamment sur l'ampleur des ressources de R&D consacrées à cette plate-forme, et une introduction par Jean-Christophe Knoertzer, VP France IBM Systems HW, et Christian Bonnafont, VP France Systems and commercial, Philippe Bourgeois, IBM i IT Specialist, a rappelé les priorités des utilisateurs d'IBM i en s'appuyant sur la désormais traditionnelle étude menée par la société Helpsystems sur le marché de cette plate-forme.

Et tout d'abord un chiffre : 94,6 %. Pour la troisième année consécutive, 94,6 % des entreprises utilisatrices considèrent que l'IBM i permet de bénéficier d'un meilleur retour sur investissement que les autres serveurs. Bon nombre d'entreprises ayant adopté cette plate-forme emploient un nombre réduit d'opérateurs et d'administrateurs, ce qui explique le faible TCO associé. Philippe Bourgeois note la grande stabilité des utilisateurs : bien souvent, les entreprises cherchent à quitter la plate-forme, cédant à des sollicitations diverses et séduites par les sirènes de solutions alternatives. Et bien souvent aussi, elles décident de la conserver voire même d'y revenir. Ce n'est pas une surprise, mais pour une plate-forme que l'on a maintes et maintes fois donnée pour morte, elle survit plutôt bien. Par exemple, la société de gestion des régimes complémentaires de santé et de prévoyance GFP, venue apporter son témoignage, s'était posé la question de son abandon il y a quelques années et a fait le choix de conserver le i.

Évolution et non révolution

L'architecture de l'IBM i est ainsi conçue qu'elle s'adapte à toutes les technologies nouvelles sans nécessiter d'adaptation, grâce notamment à son interface machine indépendante de la technologie. Philippe Hans, product manager, insiste-t-il par exemple sur l'intégration de l'Open Source : "selon l'Observatoire Open Source France d'IDC, 84 % des organisations utilisent l'Open Source et il y a une évolution marquante des ressources attribuées à l'Open Source, en augmentation de 13 %", explique-t-il. Ainsi, Apache, PHP, Python, git, OpenSSL, chroot, node.js ou encore MySQL font-ils désormais partie du vocabulaire et surtout des possibilités de la plate-forme. L'apparition de l'Open Source sur l'IBM i, généralement considéré comme une plate-forme propriétaire, peut surprendre. "Permettant l'ouverture, l'Open Source ouvre de nouvelles possibilités", explique Philippe Bourgeois. "En outre, on trouve beaucoup de compétences sur le marché et le mariage avec l'existant, qu'il s'agisse des données ou des programmes, est facile".


Bluemix est une plateforme cloud basée sur des standards ouverts, permettant de construire, d'exécuter et de gérer des applications Web, mobiles ou encore IoT (Internet of Things) et de consommer des services. En l'utilisant, l'intégration dans les applications i de prévisions météo, de tendances issues des réseaux sociaux, la conversion de documents ou encore la traduction de textes devient très simple. Couplé à Watson, plate-forme technologique utilisant le machine learning pour révéler les idées enfouies dans de grandes quantités de données non structurées, les possibilités deviennent plus vastes encore. Quant au cloud et à la virtualisation, les technologies et middlewares Power permettent de créer des environnements de ce type. L'offre de services managés du constructeur vient compléter le dispositif.

Les possibilités sont telles qu'à ceux qui affirment que la plate-forme reste fermée au monde extérieur on a envie de demander si ce n'est pas plutôt le monde extérieur qui reste fermé au i.

Les priorités

Helpsystems constate que les préoccupations des utilisateurs de i en matière de sécurité informatique sont deux fois plus nombreuses que dans les précédentes éditions de son étude, soit 71,3 % contre 33,1 % l'année passée. C'est la première des priorités. En la matière, Philippe Bourgeois a détaillé les nouveautés du système d'exploitation, notamment le contrôle d'accès niveau ligne et colonne (RCAC) et a peu ou prou dispensé les mêmes conseils que Frédéric Saulet, directeur régional Europe du Sud de LogPoint, dans sa tribune que nous avons récemment publiée ici.

Suit la haute disponibilité, qui préoccupe de plus en plus d'organisations (Seuls 48,8 % des utilisateurs ont mis en place une solution de haute disponibilité), puis la sempiternelle modernisation des applications et l'accès aux compétences spécifiques de la plate-forme. Ce n'est qu'après que l'on retrouve des préoccupations plus classiques des DSI, comme la croissance des données ou la réduction des dépenses.

Quels outils de développement sur i ?

Le RPG (ou GAP), langage historique et propriétaire, demeure largement majoritaire sur la plate-forme (88,3 %). Mais, avec 75,6 % des entreprises qui l'utilisent, le SQL passe devant le CL (langage de contrôle – 46 %). Viennent ensuite Java (43 %), .Net (24,2 %), PHP (20,7 %), COBOL (15,6 %) et C++ (13,6 %). Beaucoup d'outils très à la mode, donc. Et puis il y a RPG et RPG : le RPG d'antan est dépassé et progressivement abandonné. Aujourd'hui on code en RPG Full Free avec l'éditeur RDi (Rational Developer for i).

Chez GFP, par exemple, en 2012 les applications étaient encore développées à l'ancienne (RPG III, RPG IV etc.), la base de données n'était pas normalisée ni ouverte, ce qui ne permettait pas d'exposer les applications en mode SaaS et manquait d'agilité. Depuis, les choses ont évolué et aujourd'hui la base de données est en cours de modernisation, les développeurs font du SQL RPG du RPG Free, du PHP et du Java. En outre, l'entreprise utilise des services Web, RDi et le développement agile. Elle recrute de jeunes diplômés et stagiaires et les forme soit en interne soit en externe (chez OCSI – voir infra – ou IBM).

De nombreux progiciels – plus qu'on croit – ERP en particulier, comme M3 (ex-Movex) d'Infor ou des systèmes franco-français comme Minos Business Suite d'Ordirope (groupe Gfi) tournent encore et toujours en environnement i. Mais il semble que l'on développe aussi beaucoup, dans cet environnement. Si l'on en croit l'étude réalisée par PAC, le CXP et Fraunhofer pour la Commission européenne dont nous nous sommes fait l'écho récemment (cf. Quel rôle pour les logiciels et services en Europe) le montant des dépenses liées au développement de logiciels en interne représente 20,3 % de l'en semble des dépenses consacrées aux logiciels et services IT, c'est-à-dire une part significative et le i y apporte une bonne contribution.

Du sang neuf

À l'époque de l'AS/400 déjà, l'un des principaux soucis de la plate-forme était le renouvellement des compétences. En effet, aucune école d'ingénieur ou presque n'enseigne le RPG ou le CL, leur préférant des langages plus en vogue et largement répandus, variables en fonction des époques. Pour se former, hormis le constructeur et quelques organismes spécialisés, il n'existait guère de solution.


La promotion 2017 d'OCSI

Mais aujourd'hui, à l'initiative de l'ESN OCSI (Organisation et Conseil en Système d'Information) et plus particulièrement de son entité spécialisée, baptisée Fori, une pépinière IBM i été lancée, plan pédagogique à l'appui. Le cursus des jeunes ingénieurs s'articule autour de deux axes : les principaux langages de programmation de la plate-forme et la modernisation, avec les outils Open Source et les architectures SOA/WOA. Depuis la création de cette pépinière, 40 personnes ont été formées et la promotion sortante compte 12 personnes (voir photo).

Loin d'être sur le déclin et malgré des coups de boutoir assénés de toute part, l'IBM i non seulement résiste, mais s'adapte aux nouveautés technologies et suscite des vocations.

Benoît Herr

 
RECHERCHE    
 
TRADUCTION
...
 
OUTILS    
Inscription Newsletter    
Deux éditions mensuelles gratuites
Inscription Annuaire    
L'annuaire des pros
Publicité    
20000 visiteurs par mois
 
ANNUAIRE  
EXACT France
MISSLER SOFTWARE
CXP Group
SILOG
INCWO
VARIOPOSITIF
SYXPERIANE
VAISONET
VERYSWING
ATHENEO by Mismo
FITNET MANAGER
VERO Software
SHORTWAYS
GROUPE COGESER
tout l'annuaire
 
TRIBUNE LIBRE
Gestion des données : gare aux coûts cachés qui minent la rentabilité
16/10/2017 Conséquences de dysfonctionnements ou d'erreurs humaines, les coûts cachés liés à la gestion des données peuvent être réduits grâce aux outils d'ADM (Applications Data Management). Légers, ils permettent d'agir à deux ni ...
Le BYOD, principal danger pour les données
26/09/2017 La protection des documents par mot de passe, la reconnaissance faciale et les contrôles d'accès sont jugés comme les mesures de sécurité les moins efficaces.
toutes les tribunes libres
 
 
FOCUS ENTREPRISE    
Salons Solutions
 
26, 27 & 28 septembre 2017 - Paris Porte de Versailles - Pavillon 2.2 EXPOSITION, CONFÉRENCES, ATELIERS ERP, CRM, BI, E-ACHATS, DEMATERIALISATION, ARCHIVAGE EN LIGNE, SDN/INFOTODOC, SERVEURS & APPLICATIONS Les prochains Salons Solutions vont r ...
fiche complète de l'entreprise
 
 
erp-infos.com - copyright groupe solutions 2017 - tous droits réservés
Articles
Gestion des données ...
Le cloud bouscule le...
La gestion tout schu...
L'innovation numériq...
La mobilité au servi...
Le plein de solution...
Le BYOD, principal d...
Dépêches
SAP annonce ses résu...
Jérôme Virey devient...
Cegid rachète Qualia...
Technomedia, divisio...
Résultats des Mobili...
La nouvelle version ...
Partenariat entre Sa...
Communiqués de presse
...
WorkPLAN Solutions, ...
WorkPLAN ERP/GPAO au...
...
Convention USF : Esk...
Fives dématérialise ...
...
Evénements
WorkPLan au salon so...
Promotion vente lice...
Application mobile e...
Afterwork - Piloter ...
Universités d'été 20...
Congrès de l'Ordre d...
FIP...
erp-infos.com
inscription newsletter
inscription annuaire
qui sommes-nous ?
contacts
publicité
tarifs & conditions
mentions légales
Les autres sites Infopro
E-learning-infos
ERP-infos
Intranet-infos
Eachats-infos
Phonethik