accueil favoris newsletter 
l'information professionnelle des progiciels de gestion intégrés
ACTUALITES RUBRIQUES INTERVIEWS NEWSLETTERS OUTILS INSCRIPTIONS A PROPOS
 
 
DEPECHES    
L'Open Data franchit un nouveau cap
13/12/2018 Le dernier décret d'application de la loi pour une République numérique portant sur le cadre général de l'ouverture des données publiques, publié le 10 décembre 2018 au journal officiel, vient enrichir le périmètre des d ...
Infor acquiert Alfa-Beta Solutions
11/12/2018 Infor acquiert Alfa-Beta Solutions
Beau succès pour les salons Solutions de Lyon
10/12/2018 Avec 1 802 visiteurs professionnels et 2 100 auditeurs en cumulé pour les conférences et ateliers exposants, l'édition Région Auvergne Rhône Alpes 2018 des salons RH et eLearning Expo et la 1ère édition des sa ...
Un accès gratuit à SAP Cloud Platform pour les partenaires
07/12/2018 Cet accès gratuit pour les partenaires leur donne accès à des services de tests, de démonstrations et de développement. Cette plate-forme ouverte en tant que service (PaaS) constitue un cadre unique pour créer et dévelop ...
Hardis lance une solution de préparation par commande vocale
05/12/2018 Fruit du partenariat signé en 2016 avec Voiteq et nativement intégré à Reflex WMS, ce nouveau module de "voice picking" couvre en standard toutes les procédures de préparation de commandes.
Eurécia intègre une fonctionnalité onboarding à son logiciel SIRH
04/12/2018 Éditeur d'un logiciel 100% Web de ressources humaines, Eurécia annonce le lancement d'une fonctionnalité "Onboarding", mise gratuitement à disposition des utilisateurs du module Portail RH de son logiciel.
Keyrus industrialise ses projets chatbots en lançant sa Bot Factory
04/12/2018 Acteur international dans les domaines de la Data Intelligence, du numérique ainsi que du conseil en management et transformation des entreprises, la société annonce le lancement de la "Bot Factory by Keyrus", une offre ...
toutes les dépêches
 
DU COTE DES UTILISATEURS    
Digit RE Group simplifie ses processus et gagne en efficacité grâce à la signature électronique
04/12/2018 L'un des leaders français dans le secteur des transactions immobilières, Digit RE Group et ses marques Capifrance, Optimhome et Refleximmo ont choisi Universign pour dématérialiser l'étape clé de la signature. Cette tran ...
4murs pilote la robotisation de son entrepôt
29/11/2018 Le spécialiste de la décoration murale et d'intérieur orchestre les opérations de picking, de réapprovisionnement et d'inventaire des 10 robots du système AutoStore implémenté dans l'un de ses entrepôts avec Reflex WMS.
tous les témoignages
 
COMMUNIQUES DE PRESSE    
11ème édition du Forum Annuel des Clients Esker sous le signe de l’Intelligence Artificielle
07/12/2018 Esker a réuni à l’occasion de la 11ème édition du Forum des Clients Esker (FACE), près de 200 clients au Châteauform Les Jardins de Saint Dominique (Paris 7ème) sur le thème de l'Intelligence Artifici ...
Esker renforce sa présence en Asie Pacifique en signant un partenariat avec IBIZ Consulting Services
03/12/2018 Esker, un des principaux éditeurs de solutions d’automatisation des processus basées sur des technologies d’Intelligence Artificielle, annonce la signature d’un partenariat avec IBIZ Consulting Servic ...
Alpes Contrôles s’intègre à Chorus Pro et réduit son DSO* avec le secteur public grâce à Esker
26/11/2018 Esker a été choisi par Alpes Contrôles, organisme de contrôle indépendant qui a pour mission la vérification et le contrôle de la conformité réglementaire dans les secteurs de la Construction et de l’ ...
tous les communiqués
 
 
Articles    
Apptio, chantre du Technology Business Management
 
24/11/2017 :: Dix ans après sa création et bientôt deux depuis l'ouverture de son bureau français, l'éditeur américain d'une solution de pilotage dédiée aux DSI entend accélérer son développement en Europe, en particulier dans les pays du sud. Il table sur cette expansion pour asseoir davantage le concept de Technology Business Management, ou TBM, et convaincre toujours plus d'entreprises.

Encore mal connu en France, près de deux ans après l'ouverture de son bureau local à Paris, Apptio a décidé de passer à la vitesse supérieure. Au-delà de l'Hexagone, l'éditeur américain, qui se présente comme "le leader du Technology Business Management" vient en effet d'annoncer son expansion en Europe du Sud où, après la France et l'Italie, il devrait prochainement inaugurer "Apptio Iberia" pour couvrir les marchés espagnol et portugais. Fondé en 2007 à Bellevue, près de Seattle, la société avait fait son entrée sur le Vieux Continent trois ans plus tard, par la Grande-Bretagne (Londres), avant de s'étendre à Allemagne, aux pays scandinaves et au Bénélux. Puis de s'installer en France, au début de 2016, quelques mois après la signature d'un premier client, sous la houlette de Daniel Giovanelli, recruté pour l'occasion. Aujourd'hui, celui qui a passé plus de 24 ans à des postes stratégiques chez plusieurs acteurs majeurs du secteur IT (Oracle, SAP, Gartner) dirige non seulement le bureau français mais officie en tant que Regional vice president pour la région Europe du Sud. Avec donc comme mission de développer les marchés sur la zone.

Ailleurs dans le monde, Apptio est également présent en Asie-Pacifique (Australie, Philippines, Singapour, etc.) et, depuis peu, en Amérique du Sud (Brésil). Sans oublier les multiples bureaux ouverts au fil des années à travers les États-Unis, qui reste le marché phare. Fort de cette présence globale, l'éditeur compte aujourd'hui environ 750 employés dans le monde, pour un chiffre d'affaires légèrement supérieur à 160 millions de dollars en 2016, réalisé auprès de plus de 360 clients issus de tous les secteurs d'activité. Porté par le marché européen, dont le revenu connaît une croissance annuelle de 35 % depuis le deuxième trimestre, Apptio, côté en bourse au Nasdaq, annonce 185 millions d’euros de chiffre d'affaires en 2017. En Europe, le chiffre d'affaires a approché les 34 millions de dollars l'an dernier.


Daniel Giovanelli, Regional vice president pour la région Europe du Sud, Apptio

Une solution pour remettre la DSI au centre du jeu

Mais en quoi consiste le Technology Business Management, ou TBM ? Il y a dix ans, Sunny Gupta, l'actuel PDG de la société, et les deux autres co-fondateurs, Kurt Shintaffer et Paul McLachlan, sont partis d'un constat : alors que le niveau des dépenses informatiques ne cesse de croître, de plus en plus d'entreprises cherchent à optimiser leur budget IT, en mesurant l'apport des technologies de l'information et les niveaux de consommation. Ce, dans un contexte de complexification lié au développement des environnements hybrides, associant solutions dans le cloud et on-premise. D'où leur idée de proposer un outil de pilotage dédié, autour d'un concept définissant "la façon dont les DSI modernes gèrent l'organisation, le financement et l'évolution de leur système d'information au sein de l'entreprise". Ce concept, le TBM, prône "une approche rationnelle et structurée", selon une analyse en coût complet, pour permettre aux responsables informatiques de "prendre des décisions éclairées et basées sur des données concrètes au moment de réaliser leurs investissements". Avec un objectif : devenir des partenaires stratégiques de la direction générale et renforcer les relations avec les directions métiers. Et un but ultime, insiste Daniel Giovanelli : "remettre la DSI au centre du jeu !".

Adopté par les grands cabinets d'études, le Technology Business Management se décompose en plusieurs domaines dont le principal, l'IT Financial Management (ITFM), permet de rapprocher les données financières et opérationnelles, pour une réconciliation totalement transparente et tracée. S'y ajoute, comme c'est le cas dans la solution Apptio, des données de benchmarck, des informations de marché (infrastructures, applications, services, etc.) et des mécanismes de refacturation. "Pour simplifier, nous aidons les DSI à apporter des preuves tangibles de la plus-value des systèmes informatiques au sein de leur entreprise et à mettre leur budget sous contrôle", résume Daniel Giovanelli, ajoutant que "les fonds libérés peuvent ensuite être consacrés à des investissements stratégiques qui favorisent l'innovation digitale et la croissance". Des fonds potentiellement importants : citant la dernière étude du cabinet Forrester Research sur le sujet, Apptio indique en effet que ses clients peuvent espérer une économie de près de 7 % sur leurs dépenses informatiques. La tarification de la solution est d'ailleurs indexée sur le budget IT et donc, indirectement, sur les gains escomptés.

Un modèle de gouvernance des coûts informatiques

Le premier client signé par Apptio en France, un grand groupe de l'assurance, qui gère un budget informatique annuel d'environ 100 millions d'euros, peut ainsi tabler sur une économie potentielle de plusieurs millions. Son besoin initial était de mettre en place un système de gouvernance informatique pour fluidifier la relation avec les clients internes (18 business units), à travers un système de répartition budgétaire transparent, et permettre à la direction financière de mieux comprendre et contrôler les dépenses. "Le secteur tertiaire, où le budget informatique peut approcher 10 % du chiffre d'affaires des entreprises, a joué un rôle d'accélérateur sur le marché du TBM suite à la crise financière qui a touché l'économie mondiale à partir de 2007<÷i>", commente Daniel Giovanelli. "Mais désormais, tous les secteurs sont concernés, aussi bien dans le privé que le public". The General Service Administration, aux États-Unis, ou le Gouvernement suédois utilisent ainsi les solutions Apptio. En France, le portefeuille clients se cantonne encore à quelques grands groupes privés, dont "15 % du CAC 40" (Air Liquide, Sanofi, etc.) ou Ubisoft. "Mais en descendant vers les grosses ETI, nous avons identifié environ 400 clients cibles dans l'Hexagone", chiffre Daniel Gionavelli, en faisant référence au projet signé au Royaume-Uni avec le UK Cancer Research, dont le budget IT avoisine "seulement" 15 millions d'euros.


Souvent considéré comme l'inventeur du TBM, Apptio ne s'est pas arrêté en si bon chemin dans ses bonnes intentions. En 2012, il a notamment fondé le Technology Business Management Council, un organisme à but non lucratif au sein duquel il siège en tant que conseiller technique, qui fédère aujourd'hui une communauté d'environ 4 000 DSI et responsables informatiques. Les trois missions de cet organisme sont la promotion du concept, le partage de bonnes pratiques et la régulation (définition de standards, certification, etc.), lors de sessions de travaux et à l'occasion d'une conférence rassemblant chaque année des décideurs du monde entier autour de ces questions. En 2016, le TBM Coucil a également publié un ouvrage (*) pour faciliter la compréhension et l'appropriation du concept : principes, enjeux, outil, etc. Enfin, l'éditeur a défini un modèle de gouvernance des coûts IT, l'Atum (Apptio TBM Unified Model), présentant les données de référence, les catégories de dépenses, les modes de calcul ou encore les métriques à utiliser. Autant d'initiatives capitales alors que, après une période d'engouement, l'intérêt pour le TBM semblait montrer quelques signes d'essoufflement.

Des concurrents classés en trois catégories

Si les solutions de Technology Business Management sont fréquemment qualifiées d'"ERP de la DSI", Apptio ne cautionne pas cette appellation, plutôt utilisée par quelques-uns de ses concurrents. "Nous préférons la notion d'EBM, Enterprise Business Management, sur le périmètre des technologies de l'information, avec un outil mis à la disposition des entreprises pour optimiser leur budget IT, soutenir l'innovation et accompagner la transformation des services par le digital", explique Daniel Giovanelli. Les concurrents justement ? Le Regional VP les classe en trois catégories. D'abord, celle regroupant les solutions d'éditeurs comme BMC et CA Technologies, qui se sont depuis éloignés de ce marché, ainsi que VMWare ou encore ServiceNow. Deuxième catégorie : les solutions d'EPM (Enterprise Performance Management), notamment celles reposant sur des outils décisionnels comme Oracle Hyperion ou SAP Business Objects. Enfin, certains ERP, à travers leur module CPM de Corporate Performance Management.


Le siège mondial d'Apptio

Dans son dernier rapport d'analyse sur le marché du TBM, Forrester Research positionne d'autres acteurs tels ClearCost Software, Digital Fuel, Nicus Software ou Usu Software. Sans oublier les solutions dédiées à l'analyse des coûts pour les environnements en mode cloud (Cloudability, Cloud Cruiser, CloudHealth Technologies, Cloudyn, etc.). Face à une telle profusion, et bien que chacun se différencie par son positionnement (couverture fonctionnelle, nature d'utilisateurs, périmètre adressé, etc.), les places deviennent de plus en plus chères sur un marché à la recherche de son second souffle. Apptio peut heureusement compter sur un vaste réseau de partenaires, aussi bien des cabinets de conseils que des intégrateurs, en particulier ceux opérant à l'échelle mondiale (Accenture, Capgemini, Deloitte, EY, KPMG). Son développement repose aussi sur la conquête de nouveaux marchés : le plan d'expansion annoncé, notamment en Europe, va en tout cas dans ce sens.

Thierry Parisot

(*) "Technology Business Management - The four value conversations CIOs must have with their businesses", Editions TBM Council, 294 pages.

 
RECHERCHE    
 
TRADUCTION
...
 
OUTILS    
Inscription Newsletter    
Deux éditions mensuelles gratuites
Inscription Annuaire    
L'annuaire des pros
Publicité    
20000 visiteurs par mois
 
ANNUAIRE  
E-LEARNING Lyon
Fitnet Manager
EXACT France
MISSLER SOFTWARE
CXP Group
SILOG
INCWO
VARIOPOSITIF
SYXPERIANE
VAISONET
VERYSWING
ATHENEO by Mismo
FITNET MANAGER
VERO Software
tout l'annuaire
 
TRIBUNE LIBRE
92 % des entreprises françaises utilisent encore la facture papier !
05/12/2018 La totalité des projets actuels repose sur la modernisation des systèmes d'information : toute entreprise ou services facturiers qui souhaitent se développer et garantir ses bénéfices doit automatiser ses processus afin ...
Comment améliorer la gestion de sa production dans le monde industriel
05/12/2018 Aujourd'hui, les chefs d'entreprise s'efforcent de déployer des stratégies qui permettent à leur société de réduire les coûts de production et d'amenuiser les risques. Quels sont les moyens efficaces d'automatiser ces st ...
toutes les tribunes libres
 
 
FOCUS ENTREPRISE    
Salons Solutions
 
1er, 2 & 3 octobre 2019 - Paris Porte de Versailles - Pavillon 2.2 EXPOSITION, CONFÉRENCES, ATELIERS ERP, CRM, BI, E-ACHATS, DEMATERIALISATION, ARCHIVAGE EN LIGNE, SDN/INFOTODOC, SERVEURS & APPLICATIONS Les prochains Salons Solutions vont regr ...
fiche complète de l'entreprise
 
 
erp-infos.com - copyright groupe solutions 2018 - tous droits réservés
Articles
Le Groupe Emplio veu...
92 % des entreprises...
Comment améliorer la...
Digit RE Group simpl...
Seules 5 % des entre...
Les DSI européens à ...
4murs pilote la robo...
Dépêches
L'Open Data franchit...
Infor acquiert Alfa-...
Beau succès pour les...
Un accès gratuit à S...
Hardis lance une sol...
Eurécia intègre une ...
Keyrus industrialise...
Communiqués de presse
11ème édition du For...
Esker renforce sa pr...
Alpes Contrôles s’in...
Éditeurs ERP, faites...
EDF ENR amorce la tr...
Cerapedics choisit l...
TPE: gestion de stoc...
Evénements
Salons Solutions 201...
Web-Conférence / Dém...
28/11 Aix-en-P: 5 in...
WorkPLan au salon so...
Promotion vente lice...
Application mobile e...
Afterwork - Piloter ...
erp-infos.com
inscription newsletter
inscription annuaire
qui sommes-nous ?
contacts
publicité
tarifs & conditions
mentions légales
Les autres sites Infopro
E-learning-infos
ERP-infos
Intranet-infos
Eachats-infos
Phonethik