accueil favoris newsletter 
l'information professionnelle des progiciels de gestion intégrés
ACTUALITES RUBRIQUES INTERVIEWS NEWSLETTERS OUTILS INSCRIPTIONS A PROPOS
 
 
DEPECHES    
Infor annonce un investissement d'1,5 milliard de dollars
16/01/2019 L'éditeur annonce avoir conclu un accord lui permettant de percevoir un investissement provenant de ses actionnaires Koch Equity Development, LLC (KED) et Golden Gate Capital, avant une éventuelle introduction en bourse.
Salesforce enrichit Commerce Cloud
16/01/2019 De nouvelles API et de nouveaux services développeurs offrent la possibilité aux marques d'aller au-delà de leurs sites de vente en ligne et de moderniser chaque expérience d'achat (applications, réseaux sociaux, assista ...
Hommage à Bruno Vanryb
14/01/2019 C'est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris la disparition de Bruno Vanryb, le 12 janvier, à l'âge de 61 ans. Fondateur notamment d'Avanquest, Bruno Vanryb était une figure emblématique de l'entrepreneuriat et ...
Blockchain en France : que nous disent les levées de fonds
10/01/2019 Cliquez sur l'image ci-dessous pour l'agrandir et visualiser la dernière infographie de Futurs.io, l'agence de conseil, de production et de communication du groupe Maltem dédiée aux technologies et aux usages innovants, ...
L'expérience, enjeu clé de l'innovation des organisations
10/01/2019 L'institut d'études a ce mois-ci interrogé les Français sur l'innovation et les tendances "retail". Le "Rendez-vous de l'innovation" réalisé en partenariat avec Saegus, SAP, Stratégies, BFM-Business, 01 net et l'Usine no ...
Eureka Solutions lance la version 7 de son ERP
09/01/2019 L'éditeur joue la carte de l'innovation en annonçant la disponibilité immédiate de la nouvelle version de sa solution Eureka ERP intégrant de l'intelligence artificielle.
Création d'un CAPES informatique
08/01/2019 Une décision politique forte, saluée par les associations et syndicats professionnels comme Cinov-IT, Syntec Numérique et Talents du Numérique.
toutes les dépêches
 
DU COTE DES UTILISATEURS    
L'EISTI redonne la main aux utilisateurs pour le reporting
26/12/2018 Avec les HANA Rapid Views de Decivision, l'école d'ingénieurs booste les possibilités analytiques de SAP HANA.
Vinci Energies migre vers S/4HANA
17/12/2018 En raison d'une forte croissance externe, Vinci Energies a souhaité regrouper ses activités sur un ERP unique. Le groupe est ensuite passé sur S/4HANA afin de bénéficier des innovations apportées par la plate-forme. Une ...
tous les témoignages
 
COMMUNIQUES DE PRESSE    
Esker certifiée point d’accès pour la plateforme PEPPOL par l’IMDA à Singapour
10/01/2019 Esker, un des principaux éditeurs mondiaux de solutions de dématérialisation des documents, annonce son autorisation en tant que point d’accès PEPPOL par l’agence gouvernementale singapourienne IMDA ( ...
Hays passe à 2/3 de factures électroniques grâce à Esker
07/01/2019 Esker, un des principaux éditeurs mondiaux de solutions de dématérialisation des documents, a été choisi par Hays, leader mondial du recrutement et spécialiste du travail temporaire, pour sa solution ...
Esker nommée dans le Top FL100+ 2018 des éditeurs de solutions par Food Logistics
17/12/2018 Esker, un des principaux éditeurs mondiaux de solutions de dématérialisation basées sur les technologies d’Intelligence Artificielle, maintient sa position dans le TOP FL100+ des éditeurs de solutions ...
tous les communiqués
 
 
Articles    
Birst, une BI nouvelle génération
 
28/12/2018 :: Il y a 18 mois, Infor rachetait Birst, une plate-forme analytique dans le cloud. Classée par Gartner dans son Magic Quadrant de la BI (voir schéma) et par Forrester dans sa Forrester Wave, l'entreprise a conservé une certaine autonomie. La rédaction a fait le point avec Eric Delattre, son directeur pour la France et l'Europe du Sud.

Historiquement, Birst est une start-up de San Francisco, créée en 2004 par les ex-Siebel Brad Peters et Paul Staelin. La vision de Brad Peters était alors de créer une vraie solution de BI et d'analytique dans le cloud, complètement hébergée et multi-tenant, à l'instar de ce que faisait Salesforce dans le CRM et à l'opposé des solutions de BI traditionnelles, longues à mettre en œuvre et pas faciles à faire évoluer. Birst a ainsi créé des techniques propriétaires permettant d'automatiser le développement d'applications analytiques. Cela permet d'utiliser de larges ensembles de données applicatives pour les rendre rapidement "analytiquement prêtes", et de proposer des applications d'entreprise de manière rapide et agile, pour un coût moindre que la concurrence.

Cloud multi-tenant

Avant le rachat par Infor, l'entreprise comptait quelque 500 collaborateurs pour un chiffre d'affaires de l'ordre de 150 M€ et des équipes de R&D basées à San Francisco, qui y sont d'ailleurs toujours.


Le Magic Quadrant de la BI 2018 de Gartner

"Sur le plan technologique, c'est la première plate-forme de BI au monde à avoir été développée 'from scratch' dans le cloud en multi-tenant", s'enorgueillit Eric Delattre, directeur de l'activité Birst en France et en Europe du Sud. "C'est du vrai SaaS multi-tenant dans un cloud public, proposé en partenariat avec AWS, aujourd'hui renforcé par Infor, qui a la même stratégie avec AWS". À noter que Birst peut aussi être installé sur des architectures hybrides ainsi que chez d'autres hébergeurs, "mais sa vraie valeur ajoutée, c'est le cloud multi-tenant", insiste Eric Delattre. "Car en ne l'utilisant pas, on perd les avantages du multi-tenant, notamment la transparence totale de la montée de version majeure trimestrielle et de la version mineure mensuelle. Car en multi-tenant, les clients sont mis à jour automatiquement et simultanément. Quand un client achète Birst, il devient instantanément 'digital ready', c'est-à-dire que c'est la dernière fois de sa vie qu'il fait une migration au niveau de l'analytique. Aujourd'hui, nous sommes les seuls à avoir cette architecture, en full HTML5 ; nous n'installons rien du tout sur les postes clients, ce qui diminue considérablement les coûts d'administration. C'est pour cela que Gartner nous classe comme étant significativement moins chers en termes de TCO que nos principaux concurrents. C'est d'ailleurs l'une des principales motivations pour lesquelles nos clients viennent nous voir". C'est aussi ce que vient de faire Ventana Research dans son index 2018 "Analytics and Business Intelligence Value", paru le 17 décembre dernier, qui reconnaît Birst comme "leader en TCO/ROI, fiabilité et adaptabilité".

"La vision de Brad Peters est aujourd'hui de plus en plus 'smart analytics', c'est-à-dire la capacité d'une plate-forme BI d'aller incorporer des éléments d'analyse prédictive (machine learning) et de travailler de plus en plus sur la représentation pour l'utilisateur", poursuit le dirigeant. "Plutôt que d'avoir une vision qui soit essentiellement rétrospective, comme le font nos concurrents, nous cherchons à avoir une vision non seulement rétrospective, mais également prospective. Tous les éléments vont aujourd'hui vers du 'natural langage query', c'est-à-dire des requêtes en langage naturel pour aider, supporter, guider les utilisateurs dans leurs analyses métier. L'outil va même réfléchir à leur place et faire des recommandations contextuelles par rapport aux données de l'utilisateur". Un exemple de ce type d'application est le scoring bancaire : l'algorithmie fait des recommandations à l'utilisateur par rapport à la solvabilité du client, évaluée à partir de divers éléments, dans le cadre de l'attribution d'un crédit.

Le système n'est pas limité aux ERP d'Infor, même si dans ce cadre l'intégration se veut étroite, et permet d'adresser des comptes de type SAP, Oracle ou autres. "Nous adressons des cas d'usage très différents, de type 'advanced analytics'. C'est un facteur différenciateur", estime Eric Delattre. "Birst est complètement agnostique et possède 150 connecteurs natifs permettant d'attaquer tout type de source de données, on-premise ou dans le cloud. La grande force de Birst est sa capacité à mélanger les données émanant de différentes sources, pour les croiser au travers d'un système de BI en réseau".

Une approche métier

Commercialement parlant, les clients sont approchés par l'intermédiaire des cas d'usage métier et fonctionnels. "Nous ne sommes pas dans une approche technologique et nous ne cherchons pas à démontrer que nos fonctionnalités sont meilleures que celles de nos concurrents", précise Eric Delattre. "Nous sommes dans une approche 'as-a-service', c'est-à-dire au service des utilisateurs fonctionnels. Il faut que notre solution apporte de la valeur ajoutée additionnelle au quotidien aux métiers, au business. Il faut que cela leur simplifie la vie au travers d'une interface utilisateur simple, intuitive, jolie et à la pointe de l'innovation. C'est ce que nous permet le cloud". À noter que l'agence de design Hook & Loop, si importante pour les produits d'Infor, n'a pas joué de rôle dans la conception de l'interface utilisateur de Birst, qui préexistait, "mais elle nous permet aujourd'hui d'affiner encore plus le look and feel et l'ergonomie, notamment dans le cadre des projets de transformation numérique de nos clients".

Indépendance toujours

La R&D de Birst est autonome, même si l'entreprise est filiale à 100 % d'Infor. Et l'entreprise est toujours dirigée par Brad Peters. "Néanmoins, nous travaillons en étroite collaboration avec les différents services de recherche et développement d'Infor, pour intégrer Birst le plus possible dans les diverses applications", précise le dirigeant. "Nous avons toute une roadmap extrêmement précise et claire sur l'intégration dans les produits d'Infor". L'éditeur a par ailleurs annoncé l'arrêt des partenariats avec SAP pour Crystal Reports et IBM pour Cognos pour remplacer systématiquement tous les outils tiers par Birst. "C'est cela l'intégration de Birst au sein des ERP de Infor", se satisfait Eric Delattre. "Infor n'a absolument plus vocation à reverser des redevances à des tiers comme IBM alors même que notre BI est bien plus avancée technologiquement que des produits comme Cognos, par exemple, qui reste une BI 'legacy' on-premise. Ils n'ont rien à voir : ils représentent ce deux époques différentes". Pour le dirigeant, les utilisateurs veulent se recentrer sur leur métier et ne pas s'occuper de leur informatique en déléguant à des spécialistes. "Il en va ainsi dans tous les domaines", estime-t-il. Et de citer l'exemple de Veolia, qui a élaboré un plan stratégique "zéro serveur" à horizon deux ou trois ans.

L'organisation de l'entreprise en France est calquée sur l'organisation générale, avec une division channel, avant-vente, services professionnels, suivi des clients et marketing. "En France et en Europe du Sud, j'ai avec moi des représentants de chacun de ce pôles", détaille le dirigeant. L'équipe en France compte aujourd'hui 12 personnes francophones. La commercialisation se fait à la fois en direct et en indirect, à parts à peu près égales. Parmi les références françaises, on peut citer Zodiac Aerospace (Safran), Schneider Electric, Veolia, Accor Hotels. "D'autres sociétés du CAC40 ont signé ou sont sur le point de le faire, mais la solution n'est pas encore déployée. Nous avons aussi de grosses PME/PMI ; au total nous dénombrons un peu plus d'une vingtaine de clients en France", poursuit Eric Delattre, qui estime que son activité se développe bien.

Perspectives

Techniquement, l'évolution produit devrait clairement se faire vers les "smart analytics", avec l'intégration de technologies comme l'intelligence artificielle. "Et en termes de business, je suis très confiant parce qu'on voit bien que le marché est en train de se déplacer aujourd'hui vers le cloud, y compris pour la BI. Mais nous conservons une longueur d'avance dans ce domaine", déclare le directeur, qui a pour objectif de plus que doubler le nombre de ses clients dans l'année qui s'annonce.


Eric Delattre, directeur de l'activité Birst en France et en Europe du Sud

"Il va nous falloir être sélectifs et faire une qualification importante avant de passer du temps sur un client, car nous avons beaucoup de demandes", précise-t-il. "Et cela va s'accélérer avec le développement de la transformation numérique des entreprises. Or, notre produit permet de gagner beaucoup de temps parce que, par exemple, il crée automatiquement le modèle en étoile ou encore la couche sémantique métier pour les utilisateurs. Par ailleurs, nous fonctionnons en BI en réseau et virtualisons notamment nos environnements décisionnels, ce qui limite considérablement les réplications. Tous ça, ce sont des coûts en moins".

Enfin, par rapport à Infor, qui s'appuie notamment sur Koch Industries, groupe industriel puissant, "il nous apporte une force de frappe importante, toute une base installée, des ressources humaines, du cash, toutes choses qui permettent de continuer à se développer et à innover". Du côté des contraintes, Eric Delattre mentionne la lourdeur des process de la grande entreprise. "Mais les points positifs dominent dans ce rachat. Et en rachetant Birst, Infor s'est ouvert un marché potentiel supplémentaire de 25 milliards, soit 60 % du marché mondial de l'ERP", conclut-il.

Benoît Herr

 
RECHERCHE    
 
TRADUCTION
...
 
OUTILS    
Inscription Newsletter    
Deux éditions mensuelles gratuites
Inscription Annuaire    
L'annuaire des pros
Publicité    
20000 visiteurs par mois
 
ANNUAIRE  
E-LEARNING Lyon
Fitnet Manager
EXACT France
MISSLER SOFTWARE
CXP Group
SILOG
INCWO
VARIOPOSITIF
SYXPERIANE
VAISONET
VERYSWING
ATHENEO by Mismo
FITNET MANAGER
VERO Software
tout l'annuaire
 
TRIBUNE LIBRE
Accélération et innovation continue : les attendus du nouvel âge industriel
16/01/2019 À un de ses "followers" qui prévoyait un rafraichissement complet des véhicules Tesla en 2021, Elon Musk ne s'est pas contenté de répondre par la négative. "Rien de cela chez Tesla (...), nos voitures sont améliorées ...
Le DSI doit reprendre le contrôle des données de l'entreprise
08/01/2019 Le cloud est souvent considéré comme la meilleure réponse à l'augmentation constante du volume des données. Néanmoins, son utilisation a soulevé plusieurs questions quant à la confiance que l'on peut lui accorder : qui g ...
toutes les tribunes libres
 
 
FOCUS ENTREPRISE    
Salons Solutions
 
1er, 2 & 3 octobre 2019 - Paris Porte de Versailles - Pavillon 2.2 EXPOSITION, CONFÉRENCES, ATELIERS ERP, CRM, BI, E-ACHATS, DEMATERIALISATION, ARCHIVAGE EN LIGNE, SDN/INFOTODOC, SERVEURS & APPLICATIONS Les prochains Salons Solutions vont regr ...
fiche complète de l'entreprise
 
 
erp-infos.com - copyright groupe solutions 2019 - tous droits réservés
Articles
Accélération et inno...
2018, année de toute...
Le Groupe Emplio dev...
Le DSI doit reprendr...
Quand l'IA se met au...
Quel rôle pour les p...
Tendances stratégiqu...
Dépêches
Infor annonce un inv...
Salesforce enrichit ...
Hommage à Bruno Vanr...
Blockchain en France...
L'expérience, enjeu ...
Eureka Solutions lan...
Création d'un CAPES ...
Communiqués de presse
Esker certifiée poin...
Hays passe à 2/3 de ...
Esker nommée dans le...
11ème édition du For...
Esker renforce sa pr...
Alpes Contrôles s’in...
Éditeurs ERP, faites...
Evénements
Salons Solutions 201...
Web-Conférence / Dém...
28/11 Aix-en-P: 5 in...
WorkPLan au salon so...
Promotion vente lice...
Application mobile e...
Afterwork - Piloter ...
erp-infos.com
inscription newsletter
inscription annuaire
qui sommes-nous ?
contacts
publicité
tarifs & conditions
mentions légales
Les autres sites Infopro
E-learning-infos
ERP-infos
Intranet-infos
Eachats-infos
Phonethik