accueil favoris newsletter 
l'information professionnelle des progiciels de gestion intégrés
ACTUALITES RUBRIQUES INTERVIEWS NEWSLETTERS OUTILS INSCRIPTIONS A PROPOS
 
 
DEPECHES    
Lancement de Docuware 7.1
21/05/2019 L'éditeur de solutions GED et workflow annonce la V7.1 de sa solution éponyme. Le principal atout de cette nouvelle version réside dans le traitement automatique des lignes de factures. En outre, la nouvelle licence util ...
La croissance organique du top 10 des ESN en ligne avec le marché
20/05/2019 teknowlogy Group vient de publier son classement 2018 des ESN. Le bilan est plutôt bon : 9 ESN du top 10 ont bénéficié d'une croissance cumulée supérieure à celle du marché, à 5,3 %.
Renaissance Numérique et Syntec Numérique appellent à se saisir de la révolution des données
15/05/2019 Les données rebattent les cartes de notre économie et de notre société et redistribuent les jeux de pouvoirs au sein de nos organisations et entre pays. Mais cette mise en données du monde est une réalité qui n'est pas t ...
Opentext prévoit de nouveaux services de gestion de contenus
15/05/2019 Ces nouveaux services cloud fonctionneront avec SAP Cloud Platform afin d'harmoniser les services de données et de contenus.
delaware présente FAST-VIM
15/05/2019 Intégrateur de solutions SAP sur le marché français, delaware France présente sa solution FAST-VIM (Vendor Invoice Management), une offre permettant aux utilisateurs d'environnements SAP de gérer leurs factures entrantes ...
Unit4 lance des migrations cloud à prix forfaitaire
14/05/2019 Toujours à l'occasion de sa conférence utilisateurs Connect à Amsterdam, Unit4 a annoncé proposer à ses clients des migrations vers le cloud au forfait, pour leur permettre de bénéficier plus rapidement d'une expérience ...
Unit4 propose son bot Wanda en standard
14/05/2019 À l'occasion de sa conférence utilisateurs Connect, qui se tient ces jours-ci à Amsterdam, l'éditeur néerlandais Unit4 a annoncé que son bot Wanda serait intégré en standard à son ERP Business World pour aider les entrep ...
toutes les dépêches
 
DU COTE DES UTILISATEURS    
Nataïs va utiliser la blockchain pour offrir plus de transparence au consommateur
10/05/2019 Grâce à son service de blockchain, SAP, via son CO-Innovation Lab (COIL) et son partenaire STMS, aide le producteur français de popcorn Nataïs, leader européen du maïs à éclater, à numériser sa chaîne d'approvisionnement ...
Le lunetier français Morel se développe à l'international
06/05/2019 Après avoir mis en œuvre la solution Infor M3 Fashion en France et en Suisse l'an dernier, Morel poursuit le déploiement sur l'ensemble de ses filiales afin de garantir un système d'information centralisé, moderne, fiabl ...
tous les témoignages
 
COMMUNIQUES DE PRESSE    
Le Groupe Lapeyre choisit Esker pour digitaliser son cycle Purchase-to-Pay
21/05/2019 Esker, un des principaux éditeurs mondiaux de solutions de dématérialisation des documents, annonce la signature d’un contrat avec le Groupe Lapeyre™, filiale du Groupe Saint-Gobain, spécialisée dans ...
HighCo dématérialise 100% de ses factures fournisseurs avec Esker
08/04/2019 Esker, un des principaux éditeurs mondiaux de solutions de dématérialisation des documents, a été choisi par le Groupe HighCo, société spécialisée dans les solutions marketing intelligentes, pour déma ...
Sans ERP : commandes fournisseur code barre Kanban par l'opérateur
04/02/2019 Avec un terminal code-barre durci (WinCe, Android) ou un simple smartphone Android, permettez à vos opérateurs de passer commande de réapprovisionnement matières directement au fournisseur depuis leur ...
tous les communiqués
 
 
Articles    
L'intelligence artificielle dans la pratique
 
14/03/2019 :: S'il est un sujet qui fait couler beaucoup d'encre ces temps-ci, c'est bien l'IA (Intelligence Artificielle). Mais quelle réalité dans les entreprises ? Éléments de réponse avec les intervenants d'un débat organisé par le Club de la Presse informatique B2B, dont une entreprise témoin.

Définitions

Si les intervenants s'accordent plus ou moins sur les définitions de l'IA, du machine learning et du deep learning, "il n'y a pas qu'une seule définition de l'IA et en outre elle n'est pas figée dans le temps", précise Mouchira Labidi, docteure en IA et responsable de l'offre Intelligence Artificielle chez Econocom. "Il y en a en outre plusieurs types : celle qui utilise des données et celle qui utilise des règles. Concernant le machine learning et le deep learning, on distingue aussi différents types d'apprentissages : l'apprentissage supervisé est celui dans lequel on donne la réponse en même temps que la question. Dans l'apprentissage non supervisé, on soumet une problématique à laquelle plusieurs réponses sont possibles. Enfin, l'apprentissage par renforcement est celui dans lequel on récompense ou on pénalise en fonction du résultat obtenu".

Le cas Soitec

Entreprise française basée à Grenoble, Soitec est le leader mondial des matériaux semi-conducteurs innovants. Elle conçoit et produit, dans ses deux usines de Grenoble et de Singapour pour quatre lignes de production au total, des matériaux semi-conducteurs innovants, substrats sur lesquels sont gravés puis découpés les circuits de composants électroniques. Elle propose des solutions pour poursuivre la miniaturisation des puces, augmenter leurs performances et réduire leur consommation d'énergie. Ses produits sont utilisés pour la fabrication des puces qui équipent les smartphones, les tablettes, les ordinateurs, les serveurs informatiques ou les data centers. On les retrouve aussi dans les composants électroniques présents dans les automobiles, les objets connectés, les équipements industriels et médicaux.

Née il y a 25 ans, l'entreprise est présente dans le monde entier et réalise 87 % de son chiffre d'affaires à l'international. Elle possède plus de 3 000 brevets et emploie 1 200 collaborateurs, dont 69 % de cadres, ingénieurs et techniciens. Elle est cotée à la bourse de Paris (Euronext) depuis 1999. Son chiffre d'affaires, de l'ordre de 380 M€ sur le dernier exercice, est en forte croissance, de même que son résultat opérationnel courant.

En matière d'IA, l'entreprise a une stratégie ambitieuse : "il y a six ou sept ans, nous avons entamé notre transformation et migré tous nos SI dans le cloud", explique Xavier Michallet, responsable informatique et innovation de Soitec. "Nous avons eu une stratégie 'cloud first' et en voyons aujourd'hui les bénéfices. Nous souhaitons maintenant développer l'IA au sein de la société : nous la voyons comme le prolongement de la transformation numérique".


L'inspection visuelle des plaques chez Soitec

Dans cette logique, Soitec a développé une première application, de détection de défauts, sur la base de photographies infra-rouge des plaques de 200 ou 300 mm de diamètre qu'elle produit. Jusqu'ici, cette opération était réalisée visuellement, par des humains. Un travail fastidieux, puisque les défauts ne sont finalement pas si fréquents que cela. "Avec le premier algorithme que nous avons mis au point, aucun défaut n'était jamais détecté", se souvient Xavier Michallet. "Nous avons donc retravaillé notre algorithme pour qu'il soit plus réaliste". Cette première phase de mise au point du modèle a nécessité de l'ordre de trois à quatre mois.

"Aujourd'hui, nous sommes en phase d'industrialisation, qui va s'étendre sur trois mois également", poursuit Xavier Michallet. Dans 99,8 % des cas, les plaques sont conformes et ne posent pas de problème. Lorsque la machine détecte un défaut, elle le signale et c'est alors une personne qui prend le relai et la décision finale. L'application s'appuie sur l'infrastructure et utilise la puissance de calcul d'AWS (Amazon Web Services) ainsi que les outils qu'ils proposent. "AWS est en quelque sorte une extension de notre propre data center", note le responsable.

La France à la traîne

Mais si le cas de Soitec est exemplaire à bien des égards, toutes les entreprises françaises ne sont pas ni aussi avancées, ni aussi ambitieuses. "20 % des entreprises françaises ont pris en compte l'IA alors que la Chine, par exemple, est beaucoup plus en avance", constate amèrement Olivia Faucheux, responsable du développement des ventes Customer eXperience chez Oracle. "Les français sont certainement les champions du monde des PoC (Proof of Concept)", s'amuse Mouchira Labidi. "Nombreux sont nos clients qui en font. Il faut dire que si les technologies existent et font leurs preuves, l'IA implique ensuite de réorganiser l'entreprise en fonction".

"La part des PoC est en baisse", tempère Patrick Darmon, responsable applied intelligence chez Accenture France, Belgique et Pays-Bas. "Et le terme 'industrialisation' recouvre des réalités différentes selon qu'on parle au DSI, au data scientist ou aux gens du métier. On est aujourd'hui en gros à 30 % d'industrialisation", estime-t-il. Chiffre dont doute Stéphane Rion, senior deep learning scientist, AI & emerging practices chez Teradata, qui confirme le retard de la France sur les autres pays. "Il faut arrêter de parler de PoC, d'autant que le cloud public permet d'aller vite, beaucoup plus vite", s'énerve Xavier Michallet.

Pour illustrer leurs propos, les intervenants citent un certain nombre de projets en cours ou déjà en production, tantôt chez leurs clients, tantôt en interne. Ainsi en va-t-il d'Experia, cité par Stephan Hadinger, directeur des technologies de AWS France. Expedia gère et met à jour les photos d'hôtels qu'il propose grâce à un système basé sur l'IA. Nicolas Roger, senior manager, solutions architects chez Equinix, explique "qu'en interne l'IA n'est pas encore vraiment utilisée, sauf dans de rares cas, comme l'optimisation du refroidissement d'un data center. En revanche, nous travaillons beaucoup sur le véhicule autonome avec des constructeurs allemands". Il cite aussi la gestion des problèmes de fraude dans la grande distribution : "la reconnaissance d'image du produit permet de le corréler avec son prix. Ainsi, si une étiquette a été falsifiée ou déplacée, au moment du passage en caisse le système le détectera". Olivia Faucheux signale que "la fonctionnalité IA est activable dans les applications d'Oracle" et précise qu'elle est utilisée en interne, notamment pour la gestion des RH et faire des recommandations de postes en fonction des compétences.

En dehors de ces quelques exemples, force est de constater que la maturité opérationnelle de l'IA n'est pas encore vraiment au rendez-vous en France. À ceci s'ajoutent les problématiques de compétences et de recrutement. Un data scientist est-il plutôt un mathématicien ou un informaticien ? Ou les deux ? Sur ce point, les avis divergent.

Chez Teradata on recrute des profils entre la statistique et les mathématiques, explique Stéphane Rion, tandis que Patrick Darmon et Accenture penchent plutôt pour des profils d'informaticiens. "Mais il y a aussi besoin de mathématiciens, car nous avons besoin d'agilité". Mouchira Labidi constate "qu'il est difficile de recruter en ce moment", raison pour laquelle Econocom "fait monter en compétences des collaborateurs en interne". Ajoutons que ces profils poiintus, très recherchés, voguent souvent d'une entreprise à l'autre, d'un client à un fournisseur ou inversement, ce qui complexifie encore la donne.

Benoît Herr

 
RECHERCHE    
 
TRADUCTION
...
 
OUTILS    
Inscription Newsletter    
Deux éditions mensuelles gratuites
Inscription Annuaire    
L'annuaire des pros
Publicité    
20000 visiteurs par mois
 
ANNUAIRE  
E-LEARNING Lyon
Fitnet Manager
EXACT France
MISSLER SOFTWARE
CXP Group
SILOG
INCWO
VARIOPOSITIF
SYXPERIANE
VAISONET
VERYSWING
ATHENEO by Mismo
FITNET MANAGER
VERO Software
tout l'annuaire
 
TRIBUNE LIBRE
Le RGPD un an après : ce que l'on a appris
22/05/2019 Le 25 mai, les entreprises qui traitent les données personnelles des résidents de l'UE célèbreront le premier anniversaire de l'application du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD).
Comment optimiser l'utilisation des données à travers une gestion intelligente de l'information ?
13/05/2019 En 2019, la quantité de toutes les données sur Terre est de 2,7 Zettabytes, ce qui équivaut à 200 milliards de films HD. Bien sûr, cet amas de données croit à une vitesse fulgurante et double tous les deux ans. À titre d ...
toutes les tribunes libres
 
 
FOCUS ENTREPRISE    
Salons Solutions
 
1er, 2 & 3 octobre 2019 - Paris Porte de Versailles - Pavillon 2.2 EXPOSITION, CONFÉRENCES, ATELIERS ERP, CRM, BI, E-ACHATS, DEMATERIALISATION, ARCHIVAGE EN LIGNE, SDN/INFOTODOC, SERVEURS & APPLICATIONS Les prochains Salons Solutions vont regr ...
fiche complète de l'entreprise
 
 
erp-infos.com - copyright groupe solutions 2019 - tous droits réservés
Articles
Le RGPD un an après ...
Les apports de l'IA ...
Connaitre les possib...
L'analytique autonom...
Comment optimiser l'...
Nataïs va utiliser l...
Commerce connecté : ...
Dépêches
Lancement de Docuwar...
La croissance organi...
Renaissance Numériqu...
Opentext prévoit de ...
delaware présente FA...
Unit4 lance des migr...
Unit4 propose son bo...
Communiqués de presse
Le Groupe Lapeyre ch...
HighCo dématérialise...
Ça bouge chez CalvaE...
Sans ERP : commandes...
Esker certifiée poin...
Hays passe à 2/3 de ...
Esker nommée dans le...
Evénements
Salons Solutions 201...
Web-Conférence / Dém...
28/11 Aix-en-P: 5 in...
WorkPLan au salon so...
Promotion vente lice...
Application mobile e...
Afterwork - Piloter ...
erp-infos.com
inscription newsletter
inscription annuaire
qui sommes-nous ?
contacts
publicité
tarifs & conditions
mentions légales
Les autres sites Infopro
E-learning-infos
ERP-infos
Intranet-infos
Eachats-infos
Phonethik