accueil favoris newsletter 
l'information professionnelle des progiciels de gestion intégrés
ACTUALITES RUBRIQUES INTERVIEWS NEWSLETTERS OUTILS INSCRIPTIONS A PROPOS
 
 
DEPECHES    
Un partenariat pour aider les entreprises à être payées plus facilement et plus vite
23/10/2018 Selon l'étude "Retards des délais de paiements" de Plum Consulting réalisée pour Sage en décembre 2017, les retards de paiement représentent un manque à gagner de 51 milliards d'euros pour l'économie française. C'est pou ...
Syntec Numérique et Cinov-IT saluent le lancement officiel de France Num
16/10/2018 Partenaires de France Num, les deux organisations sont mobilisées depuis plusieurs années pour la transformation numérique des TPE-PME. Elles avaient déjà lancé un plan d'actions conjoint sur ce sujet en avril 2017, inte ...
Une plate-forme métier pour les experts-comptables
10/10/2018 Microsoft noue un partenariat avec Gest'Innov qui permettra de conjuguer les expertises pour construire la plate-forme du futur au service des collaborateurs et des clients de cabinets d'expertise-comptable.
L'industrie du logiciel contribue à hauteur de mille milliards d'euros au PIB de l'UE
09/10/2018 Avec le Royaume-Uni et l'Allemagne, la France contribue à hauteur de 63 % à la valeur ajoutée totale du PIB direct de l'UE pour l'industrie du logiciel.
Salons Solutions de Lyon : le programme des conférences
09/10/2018 La 1ère édition lyonnaise des salons Solutions (ERP –Dématérialisation – CRM et BI) se tiendra les 19 novembre après-midi et 20 novembre toute la journée au centre de congrès de Lyon. Elle sera assortie d'un pro ...
Quel est l'impact de la transformation numérique sur les métiers ?
09/10/2018 Telle est la thématique retenue pour la journée utilisateurs du DynsClub, le club des utilisateurs de solutions Microsoft Dynamics, qui se tiendra le 29 novembre prochain au centre de conférences de l'éditeur, privatisé ...
Divalto annonce son partenariat avec Yooz
09/10/2018 L'éditeur alsacien annonce son partenariat avec Yooz (groupe Itesoft-Yooz), société spécialisée dans les logiciels de dématérialisation des flux d'information. Les deux entreprises unissent leurs compétences pour fournir ...
toutes les dépêches
 
DU COTE DES UTILISATEURS    
ba&sh accélère son développement à l'international
22/10/2018 ba&sh, marque française de luxe accessible en forte croissance, recherchait une solution de gestion adaptée à ses ambitions internationales. C'est Cylande, filiale du groupe Cegid, qui a été retenue et qui accompagne la ...
Le PMU déploie la signature électronique
25/09/2018 Plus d'un an après le déploiement de la signature électronique de Yousign, les bénéfices ressentis par le PMU sont nombreux : meilleure image auprès des clients et collaborateurs, gains de temps, impact écologique positi ...
tous les témoignages
 
COMMUNIQUES DE PRESSE    
Convention USF : Esker partenaire Platinium de cette nouvelle édition lyonnaise
09/10/2018 Esker, un des principaux éditeurs mondiaux de solutions de dématérialisation des documents, confirme son engagement auprès des utilisateurs SAP en étant partenaire Platinium de la Convention des Util ...
Esker et Rimilia signent un partenariat basé sur l’Intelligence Artificielle pour proposer une solution globale de gestion des encaissements
26/09/2018 Lyon, le 25 septembre 2018 – Esker, un des principaux éditeurs mondiaux de solutions de dématérialisation des documents, annonce la signature d’un partenariat mondial avec Rimilia, un des leaders des ...
Digitalisation des achats : Esker renforce son offre Purchase-to-Pay avec l’intégration des catalogues de fournisseurs externes
24/09/2018 A l’occasion des Salons Solutions (24, 25 et 26 septembre 2018 – Paris, Porte de Versailles), Esker, un des principaux éditeurs mondiaux de solutions de dématérialisation des documents, annonce l’inté ...
tous les communiqués
 
 
Articles    
Une technologie d'acquisition de données influente
 
01/12/2009 :: Du point de vue de l'ERP, la RFID (Radio Frequency Identification: radio-identification) demeure souvent une simple technologie d'acquisition de données comme les autres, venant alimenter les applications. Pourtant, lorsqu'on soulève un peu le capot, on découvre tout un monde, qui ne demande qu'à venir enrichir les SI et va bien au delà des possibilités – déjà bien intéressantes – d'une lecture de code-barre, par exemple.

Suivi des opérations de production, optimisation des stocks et de la chaîne logistique, amélioration de la qualité de service, les potentialités de la RFID, technologie de capture d'information par excellence, sont très vastes. Mais qu'entend-on exactement par RFID ? Nous avons fait un point sur cette technologie et ses rapports avec les applications de gestion à l'occasion du récent salon RFID, qui se tenait en parallèle du salon de la traçabilité et de Progilog à Paris les 25 et 26 novembre derniers.

Un système à multiples facettes


Parmi les systèmes d'identification électronique, on distingue l'identification à contacts et l'identification sans contacts. La RFID se situe dans la seconde catégorie, au même titre que les liaisons optiques ou infrarouges, par exemple. La RFID s'appuie sur trois types d'étiquettes (également souvent appelées "tags" par abus de langage, car il s'agit du terme anglo-saxon) : actives, semi-actives et passives. Les étiquettes passives sont les plus connues du grand public : elles nécessitent une source externe pour provoquer la transmission du signal. Les étiquettes actives sont à l'inverse équipées d'une batterie capable de transmettre le signal de manière autonome. Enfin, les étiquettes semi-actives bénéficient de l'énergie d'une batterie mais nécessitent tout de même une source externe pour "réveiller" le dispositif.

Les étiquettes actives sont souvent utilisées pour tracer ou localiser un équipement ou une personne, comme dans le suivi de malades ou de personnes âgées. Les étiquettes actives et semi-actives sont aussi, bien souvent, l'apanage des projets innovants dans des domaines de pointe comme l'aéronautique ou la défense. L'intérêt de la RFID pour les applications de gestion réside plus souvent dans sa capacité à traiter de manière fiable et sans contact de gros volumes. Non pas que ces projets ne soient pas novateurs eux aussi, mais lorsque le secteur de la grande distribution ou de la logistique par exemple évoque la RFID, c'est plutôt aux étiquettes passives qu'il fait référence. Quoi qu'il en soit, le système de lecture en aveugle et en volume que propose la RFID va sans doute à terme révolutionner les processus organisationnels et logiciels des entreprises.

Selon IDTechEx, une entreprise spécialisée dans le conseil, l'analyse et l'événementiel dans le monde de l'électronique, le marché de la RFID a représenté 5,6 milliards de dollars en 2009 et devrait grimper à 14 milliards d'ici à 2019. Dans ce paysage, la France est le sixième pays porteur de projets RFID dans le monde. On remarque que si prévisions de croissance il y a, elles ne sont pas aussi spectaculaires qu'on pourrait le penser, alors même que le potentiel de cette technologie est énorme en volume et en nombre d'informations enregistrées. Ceci corrobore la perception générale selon laquelle la RFID ne décolle pas aussi rapidement que prévu, notamment parce que les étiquettes coûtent encore trop cher. Il est vrai que c'est là le principal frein à l'adoption de cette technologie : typiquement, l'étiquette RFID sur chaque paquet de nouilles, qui permettrait au consommateur de passer à la caisse de son supermarché sans avoir à déballer le contenu de son caddie, ce n'est pas encore pour demain. L'ordre de grandeur de prix des étiquettes est pour l'instant de 15 centimes environ, à condition toutefois d'acheter lesdites étiquettes par lot d'un million !


C'est pour cette raison qu'actuellement, les projets impliquant de la RFID ont bien souvent recours à un panachage de technologies, utilisant aussi les codes-barres. "Pour que l'identification par RFID puisse produire un retour sur investissement, la valeur minimale d'un produit est de l'ordre de 18 à 20 euros", explique Pierre-Louis Ferreira, chargé d'affaires solutions RFID chez Neopost ID, une filiale du Groupe Neopost qui développe et opère des solutions de traçabilité appliquées aux processus de supply chain. Le ROI est donc tributaire du secteur concerné, même si la RFID contribue très largement à l'optimisation de toutes les chaînes logistiques : "Là où il fallait 5 jours auparavant pour inventorier un entrepôt de 3000 m2 avec 15 à 20000 articles, une demi-journée suffit désormais grâce à la RFID", poursuit Pierre-Louis Ferreira. "Les ROI les plus rapides s'observent notamment dans l'habillement, mais la grande distribution va elle aussi y venir progressivement : elle va justement commencer par utiliser la RFID sur les produits culturels et l'habillement".

Et la traçabilité

Au delà de la simple identification d'un produit ou d'une palette, la RFID répond également à des problématiques de traçabilité, dont elle est indissociable. En effet, même lorsqu'on fait un inventaire, et a fortiori lorsqu'on met en place une solution d'antivol, de preuve de passage, de réception ou de maintenance d'un produit, on intègre la RFID dans les mécanismes de traçabilité.

Selon Marc de Fréminville, IBM sensor solutions sales leader, la clé du RFID est justement la traçabilité : "il faut enrichir les données brutes récoltées par rapport au contexte et répondre à des questions comme 'Où ?' 'Quand ?' C'est d'autant plus nécessaire que bien souvent l'organisation qui capture l'information est différente de celle qui traite l'information. Il faut par ailleurs aussi être capable de gérer les ruptures de charge, un rôle généralement dévolu à un middleware".


Un middleware, autrement dit un logiciel qui viendra s'intercaler et assurer les échanges entre la source de données RFID et l'application sus-jacente. C'est précisément ce type d'outils que propose la société du groupe Air Liquide Athelia. Baptisée Awarenet, sa solution de gestion des actifs mobiles, c'est-à-dire de conteneurs mobiles tels que des fûts de bière ou des bobines de câbles par exemple, permet, à travers un identificateur univoque sur une étiquette RFID, d'avoir une vision globale du parc de conteneurs. La valeur ajoutée de l'outil réside dans sa capacité à gérer, par exemple, des changements de propriétaire légal de l'objet des dates de fabrication et donc des dates limites de consommation ou encore des tailles et/ou volumes de contenant. Awarenet se subdivise en quatre modules, dont l'un est dévolu aux "services centraux". En clair, il permet de s'adapter aux besoins métiers de l'utilisateur et lui permet de configurer des éléments comme la localisation des conteneurs, les flux et processus opérationnels et de centraliser les données de gestion éparpillées entre les différents sites de production. Orienté services, l'outil s'intègre facilement aux systèmes d'information existants, qu'il s'agisse de systèmes de gestion d'entrepôts, de MES (Manufacturing Execution System) ou bien sûr d'ERP. À noter que la connexion peut se faire avec l'ERP de l'entreprise utilisatrice, mais aussi avec le SI de ses partenaires, qu'il s'agisse de clients ou de fournisseurs.

Contrairement aux idées reçues, la plus grande valeur ajoutée de la RFID réside non pas dans l'acquisition des données mais dans le contrôle et l'enrichissement qui leur seront appliqués par la suite. Bien plus qu'une simple technologie d'acquisition, elle offre une visibilité nouvelle aux entreprises qui savent l'exploiter : visibilité sur leurs processus, leurs équipements, leurs partenaires... Il s'agit d'un outil de facilitation capable de transformer en profondeur les métiers concernés grâce à ses applications potentielles quasiment infinies.

Benoît Herr

 
RECHERCHE    
 
TRADUCTION
...
 
OUTILS    
Inscription Newsletter    
Deux éditions mensuelles gratuites
Inscription Annuaire    
L'annuaire des pros
Publicité    
20000 visiteurs par mois
 
ANNUAIRE  
Fitnet Manager
EXACT France
MISSLER SOFTWARE
CXP Group
SILOG
INCWO
VARIOPOSITIF
SYXPERIANE
VAISONET
VERYSWING
ATHENEO by Mismo
FITNET MANAGER
VERO Software
SHORTWAYS
tout l'annuaire
 
TRIBUNE LIBRE
Concevoir un cahier des charges ERP optimal pour réussir son projet
23/10/2018 La création d'un cahier des charges ERP est l'une des étapes les plus importantes pour réussir son projet. Pour cette raison, les responsables se demandent régulièrement quelle est la structure optimale du document à con ...
Intelligence artificielle : une menace pour nos emplois ?
22/10/2018 La capacité de l'humain à traiter des quantités massives d'information ainsi que sa capacité à créer des structures cérébrales artificielles capables de reproduire nos raisonnements a, depuis quelques temps, ouvert le dé ...
toutes les tribunes libres
 
 
FOCUS ENTREPRISE    
Salons Solutions
 
1er, 2 & 3 octobre 2019 - Paris Porte de Versailles - Pavillon 2.2 EXPOSITION, CONFÉRENCES, ATELIERS ERP, CRM, BI, E-ACHATS, DEMATERIALISATION, ARCHIVAGE EN LIGNE, SDN/INFOTODOC, SERVEURS & APPLICATIONS Les prochains Salons Solutions vont regr ...
fiche complète de l'entreprise
 
 
erp-infos.com - copyright groupe solutions 2018 - tous droits réservés
Articles
Concevoir un cahier ...
Relations entre SAP ...
Intelligence artific...
ba&sh accélère son d...
Cartographie du parc...
Donnée et nouveaux u...
L'abonnement se renf...
Dépêches
Un partenariat pour ...
Syntec Numérique et ...
Une plate-forme méti...
L'industrie du logic...
Salons Solutions de ...
Quel est l'impact de...
Divalto annonce son ...
Communiqués de presse
...
Convention USF : Esk...
Esker et Rimilia sig...
Digitalisation des a...
Esker renforce son e...
Kärcher North Americ...
Esker emménage dans ...
Evénements
Salons Solutions 201...
Web-Conférence / Dém...
28/11 Aix-en-P: 5 in...
WorkPLan au salon so...
Promotion vente lice...
Application mobile e...
Afterwork - Piloter ...
erp-infos.com
inscription newsletter
inscription annuaire
qui sommes-nous ?
contacts
publicité
tarifs & conditions
mentions légales
Les autres sites Infopro
E-learning-infos
ERP-infos
Intranet-infos
Eachats-infos
Phonethik