accueil favoris newsletter 
l'information professionnelle des progiciels de gestion intégrés
ACTUALITES RUBRIQUES INTERVIEWS NEWSLETTERS OUTILS INSCRIPTIONS A PROPOS
 
 
DEPECHES    
SAP sur sa lancée
25/04/2017 Les résultats de SAP pour le premier trimestre 2017 viennent de tomber. Sans surprise, à 5 285 milliards d'euros de chiffre d'affaires, ils sont une fois de plus en croissance, de 12 %.
Hardis Group rachète deux intégrateurs Salesforce
24/04/2017 Grâce à ces rachats de Bluetis et de Synefo, l'ESN se renforce dans l'intégration de Salesforce et s'implante dans le grand Sud-Ouest avec une agence située près de Bordeaux.
Le vieillissement de la technologie freine la transformation numérique
24/04/2017 Selon une étude menée par le cabinet Pierre Audoin Consultants (PAC) et publiée par Fujitsu, le vieillissement de la technologie empêche de nombreuses entreprises européennes de bénéficier pleinement de la transformation ...
Eudonet annonce sa nouvelle Édition 2017
21/04/2017 Éditeur-intégrateur de solutions CRM (Gestion de la Relation Clients) généralistes et verticalisées, Eudonet a présenté aujourd'hui sa nouvelle Édition 2017 à l'occasion de sa manifestation annuelle.
Ad Ultima démarre le processus de labellisation Scorefact pour Microsoft Dynamics AX
21/04/2017 Intégrateur de progiciels ERP, CRM et PLM, Ad Ultima se spécialise dans le déploiement de solutions pour le secteur industriel et l'ingénierie.
Berger-Levrault rachète deux sociétés espagnoles
20/04/2017 L'éditeur de logiciels à destination des collectivités locales, des établissements médico-sociaux et d'éducation, poursuit sa croissance externe avec l'acquisition de deux nouvelles sociétés basées à Barcelone.
EBP MéCa annonce la version V17 de ses solutions
20/04/2017 Depuis 1996, EBP propose aux professionnels de l'automobile un logiciel de gestion commerciale dédié à ce métier. En 2013 René Sentis, fondateur d'EBP Informatique, a décidé de spécialiser cette activité au sein du group ...
toutes les dépêches
 
DU COTE DES UTILISATEURS    
La Compagnie des bateaux d'Aix les Bains Riviera des Alpes optimise l'utilisation de son ERP Open Source
13/04/2017 Trois questions à Nicolas Mayeur, responsable informatique de société.
Saint-Gobain a automatisé ses processus comptables
15/03/2017 Le leader mondial de l'habitat durable a ainsi augmenté l'efficacité de ses équipes, en déployant la plate-forme Finance Controls & Automation de Blackline dans 25 de ses centres de services partagés afin d'automatiser, ...
tous les témoignages
 
COMMUNIQUES DE PRESSE    
CAPSA FOOD réduit de 75% le temps de traitement de ses commandes clients grâce à Esker
05/04/2017 CAPSA FOOD, entreprise laitière espagnole qui détient les marques Central Lechera Asturiana, Larsa et ATO, confie à Esker la dématérialisation du traitement de ses commandes clients, après une premièr ...
Esker poursuit son développement international et enregistre une croissance record en 2016
03/04/2017 Esker, un des principaux éditeurs mondiaux de solutions de dématérialisation des documents en mode Cloud, annonce une croissance de 13% en 2016 qui s’explique par le succès de ses solutions Cloud, les ...
Dématérialisation du cycle Order-to-Cash : Esker propose une solution de paiement en ligne par mandat SEPA ou carte bancaire Lyon
28/03/2017 Esker complète son offre de dématérialisation des factures clients avec une nouvelle solution de paiement en ligne par mandat SEPA* ou carte bancaire. Grâce à ce nouveau service, qui s’appuie sur son ...
tous les communiqués
 
 
Articles    
Anevia déploie OpenERP en moins de trois mois
 
24/06/2009 :: Mettre en place un ERP en quelques semaines dans une PME devient maintenant possible avec les nouvelles générations d'ERP Open Source. Grâce à une bonne compétence technique interne et une réelle implication pendant le projet, la société Anevia a déployé OpenERP en deux mois et demi.

La mise en place d'un ERP dans une entreprise est considérée comme un projet lourd qui s'étale sur des mois voire des années pour les grands comptes. Les nouvelles générations d'ERP, en particulier les ERP Open Source, s'adressent à des sociétés de taille plus modeste qui n'ont ni les moyens ni le temps d'y consacrer autant de ressources. L'expérience récente de la société Anevia est un bon exemple de ce que peut apporter un tel ERP.

Anevia a été créée en 2003 par quatre membres du projet VideoLAN, qui a produit des logiciels libres de diffusion de vidéos sous licence GNU. La société fournit des infrastructures vidéo sur IP pour la télévision interactive et la vidéo à la demande. Elle s'adresse à trois marchés : les opérateurs de télécommunications, les services d'hospitalités (hôtels, hôpitaux, bateaux...), les entreprises utilisant la télévision de manière professionnelle (salles de marchés, opérateurs). Son chiffre d'affaires s'est élevé à 3,8 millions d'euros en 2008 et augmente régulièrement. Avec des bureaux à Paris et à Dubaï, son effectif se monte à une cinquantaine de personnes.

De par leur formation et leur expérience, les dirigeants d'Anevia sont des spécialistes du logiciel et de bons connaisseurs des logiciels libres : une grande proportion des équipements vendus et utilisés par la société tournent sous Linux. Portée par sa forte croissance, la société a été confrontée au remplacement de ses outils informatiques, en particulier dans trois domaines : la gestion des stocks avec traçabilité des numéros des série des équipements, l'administration des ventes, la comptabilité. Dans ce dernier domaine, la société était équipée de Ciel Compta monoposte qui ne suffisait plus et qu'il fallait remplacer par un logiciel multiposte.

ERP Open Source et propriétaires face à face

Alexis de Lattre, co-fondateur d'Anevia et responsable de l'informatique interne et de l'administration, a commencé à s'intéresser aux ERP à partir de 2007. Attiré par les solutions Open Source, il a suivi une formation chez Openbravo en mars 2008. Parallèlement, il s'est renseigné sur les possibilités offertes par les ERP propriétaires. Une consultante du CXP l'a aidé à défricher le terrain en tenant compte du budget de 50 000 euros alloué par Anevia au projet. Les produits envisagés ont été Cegid, Divalto, Microsoft Dynamics Nav et Sage 1000. Ce dernier a vite été abandonné car trop limité.


Alexis de Lattre, responsable informatique et administratif d'Anevia

Deux points importants du cahier des charges ont été déterminants dans les choix. Le premier a été celui de la gestion des contrats de maintenance des équipements loués aux clients. Il implique une bonne traçabilité des numéros de série et la prise en compte par la comptabilité de produits constatés d'avance. L'autre aspect a été l'accès à l'ERP aussi bien par des postes Windows que par des postes Linux. Les réponses des ERP propriétaires à ces deux demandes ont été variables. S'ils disposent en général d'un module de gestion des contrats de maintenance, c'est parfois au travers d'un partenaire, ce qui implique un double contrat de licence, donc une double dépendance. « Par contre, l'accès par des postes mixtes a posé plus de problèmes à cause de l'absence d'accès Web natif », remarque Alexis de Lattre. « J'ai été stupéfait de constater que de nombreux ERP propriétaires n'avaient toujours pas d'interface Web. »

Pour mieux défricher le domaine des ERP Open Source, il a pris contact avec la société de services en logiciels libres Smile. Celle-ci a mis en avant le logiciel OpenERP dont les qualités répondaient à l'essentiel des préoccupations d'Anevia. Un consultant de Smile a montré qu'OpenERP répondait parfaitement à la préoccupation d'accès par le Web. Par contre, en l'absence de module de gestion des contrats de maintenance, il s'est engagé à le développer rapidement grâce à la facilité de développement découlant de la pertinence des choix techniques (Python) et à la maturité du produit.

Un projet rapide et efficace avec prise de risque assumée

Anevia s'est décidé pour OpenERP début octobre 2008 en retenant Smile comme intégrateur, tout en conservant son objectif initial de basculement vers la nouvelle application au 1er janvier 2009. « J'avais annoncé cet objectif de date dès juillet 2008 », indique Alexis de Lattre. « Mais la consultante du CXP l'avait déjà considéré comme irréaliste, évaluant la durée minimale du projet à six mois. »

L'équipe du projet s'est composée d'un consultant de Smile, d'Alexis de Lattre à mi-temps et d'un ingénieur système d'Anevia à temps plein pendant deux mois et demi. Le projet a permis la mise en place d'une gestion des stocks minimale, d'une administration des ventes et d'une comptabilité. Le consultant de Smile a également développé en dix jours une première version de la gestion des contrats de maintenance. Ces quatre applications ont été déployées le 1er janvier 2009, conformément aux prévisions.

La formation des utilisateurs n'a pu avoir lieu que courant janvier. Mais le basculement a tenu ses promesses et le besoin des doubles saisies dans l'ancien et le nouveau système a vite disparu. Pendant les deux premiers mois de 2009, de nombreuses corrections d'anomalies ont été réalisées. Parallèlement, les modules les plus récents, comme la gestion des contrats de maintenance, se sont rapidement enrichis.

Anevia a joué le jeu du monde des logiciels libres et a reversé le module de gestion des contrats de maintenance à la communauté dans la partie « extra add-on » d'OpenERP. Mais s'il n'est pas maintenu par l'éditeur, il a l'intérêt d'attirer potentiellement d'autres utilisateurs qui pourront l'enrichir et l'améliorer, avec la possibilité d'en faire à terme un module standard du produit, maintenu et pérennisé.

OpenERP est développé majoritairement par l'éditeur belge Tiny, qui effectue aussi un travail de maintenance. Anevia a décidé de signer un contrat de maintenance avec l'éditeur pour bénéficier d'une remontée directe des anomalies et de corrections rapides. « Cette stratégie s'est révélée payante », se félicite Alexis de Lattre. « À partir de rapports d'anomalies précis et détaillés, Anevia a pu bénéficier de corrections d'anomalies rapides : deux jours en moyenne, dix jours au maximum. Une telle réactivité est très rare sur le marché. »

Conseillé par Smile, Anevia a effectué des choix technologiques ambitieux. Le projet s'est déroulé au moment où OpenERP passait de la version 4.2 à la version 5. Alors que la version 5 était encore instable, le pari a été pris de l'utiliser tout de même pour le développement afin de bénéficier de ses améliorations techniques et fonctionnelles. L'équipe a néanmoins rencontré un certain nombre d'anomalies de jeunesse qui ont été prises correctement en compte par l'éditeur, grâce au contrat de maintenance. En outre, après déploiement, il a fallu effectuer des mini-migrations de versions. En particulier, il faut noter que la comptabilité n'est pas encore très mature.

Pour ce projet, Anevia a dépensé :
- 4 500 € pour la phase initiale avec la formation chez Openbravo et le conseil du CXP.
- 33 000 € jusqu'à aujourd'hui (juin 2009) pour Smile
- 3 800 € de maintenance pour un an avec Tiny
Ce montant est cohérent avec le budget fixé initialement à 50 000 ?.

Les extensions prévues du projet comprennent
- la prise en compte des notes de frais
- la gestion automatique des virements vers les fournisseurs
- l'utilisation de la BI pour générer des graphiques

Anevia fera sans doute de nouveau appel à Smile pour cette nouvelle phase du projet.

René Beretz

 
RECHERCHE    
 
TRADUCTION
...
 
OUTILS    
Inscription Newsletter    
Deux éditions mensuelles gratuites
Inscription Annuaire    
L'annuaire des pros
Publicité    
20000 visiteurs par mois
 
ANNUAIRE  
MISSLER SOFTWARE / TOP SOLID
CXP Group
SILOG
INCWO
VARIOPOSITIF
SYXPERIANE
VAISONET
VERYSWING
MISSLER SOFTWARE - TOPSOLID
ATHENEO by Mismo
FITNET MANAGER
VERO Software
SHORTWAYS
GROUPE COGESER
tout l'annuaire
 
TRIBUNE LIBRE
Maitriser l'effet papillon* sur la Supply Chain, un enjeu crucial pour les entreprises en matière de gestion de risques
13/04/2017 Quand la presse parle de chaîne logistique, c'est très souvent pour rapporter un problème de grande ampleur. La globalisation de l'économie et la recherche permanente de compétitivité ont en effet décuplé la complexité e ...
L'AS/400, vecteur de convoitise des pirates
12/04/2017 Le serveur Application System/400 que l'on appelle plus communément AS/400 (par simplification, j'utilise AS/400 pour les systèmes dénommés AS/400, iSeries et IBM i) possède la réputation d'être l'une des plateformes trè ...
toutes les tribunes libres
 
 
FOCUS ENTREPRISE    
Salons Solutions
 
26, 27 & 28 septembre 2017 - Paris Porte de Versailles - Pavillon 2.2 EXPOSITION, CONFÉRENCES, ATELIERS ERP, CRM, BI, E-ACHATS, DEMATERIALISATION, ARCHIVAGE EN LIGNE, SDN/INFOTODOC, SERVEURS & APPLICATIONS Les prochains Salons Solutions vont r ...
fiche complète de l'entreprise
 
 
erp-infos.com - copyright groupe solutions 2017 - tous droits réservés
Articles
L'intelligence artif...
Quand l'IoT rejoint ...
Trilogiq ou quand l'...
Maitriser l'effet pa...
La Compagnie des bat...
L'AS/400, vecteur de...
Le X3 nouveau est ar...
Dépêches
SAP sur sa lancée...
Hardis Group rachète...
Le vieillissement de...
Eudonet annonce sa n...
Ad Ultima démarre le...
Berger-Levrault rach...
EBP MéCa annonce la ...
Communiqués de presse
...
CAPSA FOOD réduit de...
Esker poursuit son d...
Dématérialisation du...
Résultats annuels 20...
BEST WORKPLACES FRAN...
Loi anti-fraude : Pr...
Evénements
INDUSTRIE LYON 2017...
Web-conférence : spé...
Vaisonet au parcours...
Vaisonet au parcours...
Vaisonet au parcours...
Vaisonet au parcours...
Vaisonet au parcours...
erp-infos.com
inscription newsletter
inscription annuaire
qui sommes-nous ?
contacts
publicité
tarifs & conditions
mentions légales
Les autres sites Infopro
E-learning-infos
ERP-infos
Intranet-infos
Eachats-infos
Phonethik