accueil favoris newsletter 
l'information professionnelle des progiciels de gestion intégrés
ACTUALITES RUBRIQUES INTERVIEWS NEWSLETTERS OUTILS INSCRIPTIONS A PROPOS
 
 
DEPECHES    
Syntec Numérique et Cinov-IT saluent le lancement officiel de France Num
16/10/2018 Partenaires de France Num, les deux organisations sont mobilisées depuis plusieurs années pour la transformation numérique des TPE-PME. Elles avaient déjà lancé un plan d'actions conjoint sur ce sujet en avril 2017, inte ...
Une plate-forme métier pour les experts-comptables
10/10/2018 Microsoft noue un partenariat avec Gest'Innov qui permettra de conjuguer les expertises pour construire la plate-forme du futur au service des collaborateurs et des clients de cabinets d'expertise-comptable.
L'industrie du logiciel contribue à hauteur de mille milliards d'euros au PIB de l'UE
09/10/2018 Avec le Royaume-Uni et l'Allemagne, la France contribue à hauteur de 63 % à la valeur ajoutée totale du PIB direct de l'UE pour l'industrie du logiciel.
Salons Solutions de Lyon : le programme des conférences
09/10/2018 La 1ère édition lyonnaise des salons Solutions (ERP –Dématérialisation – CRM et BI) se tiendra les 19 novembre après-midi et 20 novembre toute la journée au centre de congrès de Lyon. Elle sera assortie d'un pro ...
Quel est l'impact de la transformation numérique sur les métiers ?
09/10/2018 Telle est la thématique retenue pour la journée utilisateurs du DynsClub, le club des utilisateurs de solutions Microsoft Dynamics, qui se tiendra le 29 novembre prochain au centre de conférences de l'éditeur, privatisé ...
Divalto annonce son partenariat avec Yooz
09/10/2018 L'éditeur alsacien annonce son partenariat avec Yooz (groupe Itesoft-Yooz), société spécialisée dans les logiciels de dématérialisation des flux d'information. Les deux entreprises unissent leurs compétences pour fournir ...
Le baromètre des usages mobiles 2018 est paru
08/10/2018 Le groupe Open présente la troisième vague de son baromètre sur les usages mobiles, réalisé en partenariat avec l'EBG et Testapic. Confrontant la vision de 515 professionnels à celle de 1 460 utilisateurs, cette nouvelle ...
toutes les dépêches
 
DU COTE DES UTILISATEURS    
Le PMU déploie la signature électronique
25/09/2018 Plus d'un an après le déploiement de la signature électronique de Yousign, les bénéfices ressentis par le PMU sont nombreux : meilleure image auprès des clients et collaborateurs, gains de temps, impact écologique positi ...
AccorHotels déploie une solution de gestion des revenus en France
24/09/2018 Aujourd'hui, ce sont 212 hôtels qui ont adopté EzRMS d'Infor en France et qui disposent désormais d'un système de gestion intelligent pour prendre des décisions et optimiser leurs revenus.
tous les témoignages
 
COMMUNIQUES DE PRESSE    
Convention USF : Esker partenaire Platinium de cette nouvelle édition lyonnaise
09/10/2018 Esker, un des principaux éditeurs mondiaux de solutions de dématérialisation des documents, confirme son engagement auprès des utilisateurs SAP en étant partenaire Platinium de la Convention des Util ...
Esker et Rimilia signent un partenariat basé sur l’Intelligence Artificielle pour proposer une solution globale de gestion des encaissements
26/09/2018 Lyon, le 25 septembre 2018 – Esker, un des principaux éditeurs mondiaux de solutions de dématérialisation des documents, annonce la signature d’un partenariat mondial avec Rimilia, un des leaders des ...
Digitalisation des achats : Esker renforce son offre Purchase-to-Pay avec l’intégration des catalogues de fournisseurs externes
24/09/2018 A l’occasion des Salons Solutions (24, 25 et 26 septembre 2018 – Paris, Porte de Versailles), Esker, un des principaux éditeurs mondiaux de solutions de dématérialisation des documents, annonce l’inté ...
tous les communiqués
 
 
Articles    
L'intelligence artificielle nous gagne
 
26/04/2017 :: À l'instar du bourgeois gentilhomme de Molière, ferions-nous de l'intelligence artificielle sans le savoir ? Ou au moins l'utiliserions-nous ? Car les progrès récents dans ce domaine sont tels que les Google, Facebook ou les services des douanes l'utilisent au quotidien. Si l'IA apparaît encore bien mystérieuse pour bon nombre d'entre nous elle envahit peu à peu notre quotidien.

Un récent débat du club de la Presse informatique B2B traitait de l'intelligence artificielle et de son "bras armé" qu'est le "machine learning". Autour de la table se trouvait notamment Bertrand Braunschweig, directeur du centre de recherche Inria de Saclay – Île-de-France, qui a entre autres été le conseiller du président-directeur général d'Inria dans le domaine de l'Intelligence Artificielle (IA). Parmi les autres intervenants, également prestigieux, Cyrille Bataller, directeur de l'intelligence artificielle chez Accenture monde, Valérie Perhirin, Big Data & Analytics lead chez Capgemini, Mourad Sadok, en charge de l'équipe de consultants techniques chez Unit4, Stéphane Roman, sales consulting director Big Data, Analytics, Middleware & Security chez Oracle et Stéphane Rion, principal Data Scientist, France Analytic Business Consulting chez Think Big/Teradata.

Qu'est-ce que l'IA

De manière très didactique et pédagogique, Bertrand Braunschweig a dépeint le monde de l'IA, une discipline née dans les années 1950 mais qui prend de l'ampleur ces derniers temps non seulement avec Watson d'IBM ou Google Deepmind Alphago, qui commencent à gagner contre l'Homme aux jeux de Go ou à Jeopardy, mais aussi avec des applications plus proches de nous, comme l'assistant personnel de Facebook, par exemple, qui utilise l'apprentissage pour décrire des images, Microsoft Skype Translator ou encore Siri d'Apple. Il mentionne aussi le Knowledge Graph de Google, qui utilise la sémantique pour produire des résultats structurés (résultats que l'on retrouve dans la partie droite de l'écran lorsqu'on fait une recherche).


Schéma 1

Les investissements récents ont aussi été évoqués (cf. Schéma 1), avec des noms comme Google, Amazon, Facebook, bien sûr, mais aussi Salesforce, eBay, Samsung, Yahoo... "Tous ces gens-là apportent un énorme mouvement, un mouvement auquel la France participe", commente Bertrand Braunschweig.

En termes de méthodes, "il y a deux grandes classes de méthodes", explique Bertrand Braunschweig. "Les modèles 'faits à la main', dans lesquels on interroge les experts et on établit des règles, des graphes, des arbres de connaissance. "Ça prend un temps fou et c'est très coûteux, mais l'avantage est que c'est explicable, parce qu'on peut tracer le raisonnement", remarque l'expert. L'apprentissage automatique est moins onéreux et passe par les réseaux neuronaux, mais aussi par l'apprentissage par renforcement et les algorithmes évolutionnaires. "Mais ce sont des boites noires et on ne sait pas dire pourquoi la machine est arrivée à telle ou telle conclusion", déplore Bertrand Braunschweig.

En conclusion, l'expert de l'Inria définit l'IA comme "faire faire à des machines des comportements qui pourraient être humains. On peut aussi la définir à travers les grands domaines qu'elle concerne". Cyrille Bataller quant à lui, la définit au travers de quatre verbes : percevoir comprendre, agir et apprendre. "Ce sont des systèmes informatiques qui se comportent comme des personnes, qui émulent le comportement humain, qui sont capables de comprendre le langage naturel, la voix, de voir, de reconnaître des émotions, des visages etc. Ils simplifient aussi l'interaction entre la machine et l'Homme : il n'y a plus besoin d'apprendre des syntaxes, de taper sur des claviers etc.". Pour Valérie Perhirin, de son côté les deux composantes majeures sont réfléchir et apprendre.

"La technologie fondamentale qui est derrière l'IA, c'est le machine learning, c'est-à-dire être capable d'apprendre à des machines à se comporter et à fournir un service relativement répétitif, comme la conduite autonome, par exemple. Et la machine apprend au fur et à mesure", précise Cyrille Bataller. "Quant à ce qu'on appelle le 'deep learning', c'est une sous-discipline du machine learning, qui utilise les réseaux neuronaux : on essaye d'imiter la façon de raisonner du cerveau humain, avec plusieurs étapes successives d'apprentissage" - "Le deep learning met à profit l'apprentissage via des réseaux neuronaux multi-couches, avec une entrée, une sortie et une couche intermédiaire de connexion, ce qui ouvre plus de possibilités", ajoute Bertrand Braunschweig.

Applications concrètes

Dans la pratique, l'IA trouve dès aujourd'hui des applications nombreuses dans la vie quotidienne, que certains des intervenants au débat ont déjà mis en œuvre. Un sujet, hélas d'actualité, concerne la détection de comportements suspects dans des lieux publics : le système de contrôle va décomposer les vidéos de surveillance et si une personne abandonne un bagage, il va le détecter et remonter une alerte. Si par contre la personne s'éloigne de son bagage alors qu'elle était initialement accompagnée et que les autres membres du groupe restent sur place, il n'y aura pas de remontée d'alerte.

Valérie Perhirin relate un projet mené par Capgemini à la caisse nationale d'allocations familiales pour détecter des fraudes. L'approche mise en œuvre a permis de percer à jour des aberrations comme une personne touchant le RSA qui déclarait par ailleurs un patrimoine assez élevé ou des personnes ne vivant pas sous le même toit, n'ayant pas le même nom, mais ayant un enfant en commun pour lequel ils touchent plusieurs fois des allocations. "En huit semaines, nous avons sorti l'équivalent de 48 millions d'euros de fraudes avérées", précise-t-elle. "Ce qui compte, c'est de se poser les bonnes questions". Elle cite aussi le cas des douanes françaises, pour lesquelles le projet a consisté à fournir un outil permettant au douanier d'accélérer la détection de fraudes à la TVA dans les ports et aéroports. "Nous avons réalisé un outil mobile et Open Source rendant le douanier autonome. Au bout de trois mois, les résultats étaient conséquents, mais les chiffres ne peuvent malheureusement pas être divulgués. L'idée est de partager les savoir-faire des douaniers les plus performants et de faire apprendre au système de ces savoir-faire".


Mourad Sadok explique que dans les solutions proposées par Unit4 on utilise l'IA dans le cadre de la gestion des notes de frais : "si l'on se trouve devant une photo de note de restaurant manuscrite, par exemple, l'application va apprendre à reconnaître l'écriture en question pour que la fois suivante la reconnaissance soit plus automatique". Mais chez Unit4, l'IA est surtout utilisée dans dans l'assistant personnel, qui avait été lancé lors de Connect 2016 (cf. World on !). Baptisé Wanda cet assistant, couplé à la reconnaissance vocale, apprend au fur et à mesure, à l'instar de ce qui se passe chez les humains. "Si par exemple je demande à Wanda de me commander un billet de train pour Lyon, la machine va également me proposer un hôtel à Lyon", explique Mourad Sadok. "Et si le système se 'rend compte' que je vais souvent à Lyon, il va me proposer le même hôtel de manière récurrente et faire la réservation automatiquement. Il 'sait' aussi si cette catégorie d'hôtel est susceptible d'être validée par le manager ou non". Le système apprend de ses erreurs exactement de la même façon que les humains. Ici, l'exemple est simple, mais l'assistant est capable de gérer des situations plus complexes, comme des décomptes d'heures par exemple.

Les portillons de contrôle de passeports automatisés utilisent la reconnaissance faciale. Pour Cyrille Bataller, "ce qui est intéressant c'est de comparer la fiabilité de ces systèmes avec le traitement par les gardes-frontières. Dès 2006, les algorithmes de reconnaissance faciale ont été plus précis que les personnes". Il subsiste néanmoins un pourcentage d'erreurs, de l'ordre de 0,01 %. "Et il faut placer le curseur au bon niveau pour éviter les faux positifs. L'intérêt de l'IA est de réaliser des traitements en masse".

Parmi les autres applications de l'IA, on peut citer les filtres de spam ou de nombreuses applications dans le domaine des ressources humaines, comme la réduction du taux de turn-over des employés d'une entreprise.

Pour Cyrille Bataller, "l'IA sera encore plus disruptive que la transformation numérique. La grande différence avec les systèmes informatiques classiques, c'est qu'un système IA apprend en permanence". Un nouveau défi technologique se profile donc à l'horizon et tout comme pour l'Internet des Objets (IoT – voir Quand l'IoT rejoint la gestion), le DSI va devoir intégrer les possibilités de l'IA dans ses réflexions.

Benoît Herr

 
RECHERCHE    
 
TRADUCTION
...
 
OUTILS    
Inscription Newsletter    
Deux éditions mensuelles gratuites
Inscription Annuaire    
L'annuaire des pros
Publicité    
20000 visiteurs par mois
 
ANNUAIRE  
Fitnet Manager
EXACT France
MISSLER SOFTWARE
CXP Group
SILOG
INCWO
VARIOPOSITIF
SYXPERIANE
VAISONET
VERYSWING
ATHENEO by Mismo
FITNET MANAGER
VERO Software
SHORTWAYS
tout l'annuaire
 
TRIBUNE LIBRE
Cartographie du parcours client : 5 erreurs communes qu'il convient d'éviter
15/10/2018 Quel que soit le secteur d'activité, les évolutions technologiques ont bouleversé la façon de consommer et par conséquent les relations entre les entreprises et leurs clients. Pour mieux connaître ces derniers et savoir ...
Passage à la dématérialisation : les bonnes pratiques
04/10/2018 La dématérialisation des flux facilite les échanges, réduit les coûts et dispense les équipes de tâches chronophages et à faible valeur ajoutée. De fait, elle entraîne une évolution des modes de travail. Voici troi conse ...
toutes les tribunes libres
 
 
FOCUS ENTREPRISE    
Salons Solutions
 
1er, 2 & 3 octobre 2019 - Paris Porte de Versailles - Pavillon 2.2 EXPOSITION, CONFÉRENCES, ATELIERS ERP, CRM, BI, E-ACHATS, DEMATERIALISATION, ARCHIVAGE EN LIGNE, SDN/INFOTODOC, SERVEURS & APPLICATIONS Les prochains Salons Solutions vont regr ...
fiche complète de l'entreprise
 
 
erp-infos.com - copyright groupe solutions 2018 - tous droits réservés
Articles
Cartographie du parc...
Donnée et nouveaux u...
L'abonnement se renf...
Passage à la dématér...
IA, ou l'Intelligenc...
Etude CXP 2018 : les...
Une édition riche...
Dépêches
Syntec Numérique et ...
Une plate-forme méti...
L'industrie du logic...
Salons Solutions de ...
Quel est l'impact de...
Divalto annonce son ...
Le baromètre des usa...
Communiqués de presse
...
Convention USF : Esk...
Esker et Rimilia sig...
Digitalisation des a...
Esker renforce son e...
Kärcher North Americ...
Esker emménage dans ...
Evénements
Salons Solutions 201...
Web-Conférence / Dém...
28/11 Aix-en-P: 5 in...
WorkPLan au salon so...
Promotion vente lice...
Application mobile e...
Afterwork - Piloter ...
erp-infos.com
inscription newsletter
inscription annuaire
qui sommes-nous ?
contacts
publicité
tarifs & conditions
mentions légales
Les autres sites Infopro
E-learning-infos
ERP-infos
Intranet-infos
Eachats-infos
Phonethik